Enseignements bibliques de Myriam Voisin

17 juin 2021

L'importance de la Parole

L’importance de la Parole

 Paul nous dit au travers de sa lettre à son fils spirituel Timothée la raison pour laquelle il est important que nous étudiions les écritures et d’où elles viennent.

2 Timothée 3 :16-17

« Toute écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice. Afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre. »

Version la passion :

« Toute écriture est inspirée par le Saint Esprit, le souffle de Dieu. Elle nous renforcera par son instruction et sa correction, nous donnera la force de prendre la bonne direction et nous conduira plus profondément sur le chemin de la piété. Alors nous serons le serviteur de Dieu pleinement mature et parfaitement préparé pour accomplir toute mission que Dieu nous confiera. »

La Parole de Dieu est précieuse, Jean 1 nous dit qu’elle était au commencement, tout a été créé par elle. Elle est Dieu, nous ne pouvons pas dissocier les deux. Elle ne disparaitra pas, Jésus nous en a fait la promesse dans Matthieu 24 : 35 : « Le ciel et la terre passeront mais mes paroles ne passeront point. »

Dieu a inspiré par Son Esprit des hommes afin qu’ils écrivent la Parole, ainsi tout ceux qui le veulent, peuvent la lire et surtout la suivre.

Paul dit que toute écriture est inspirée. Ce n’est pas que des mots, des histoires sur des pages, mais la Parole de Dieu lui-même écrite, la vérité divine de la volonté de Dieu pour l’homme.

Ce n’est pas parce que Paul était au temps de ce que nous appelons le nouveau testament (la nouvelle alliance) que cela ne concerne que cette partie.

Il a dit toute pas seulement ce qui nous plait. Nous devons tout prendre. Ceci nous montre également que nous devons cesser de séparer l’ancien du nouveau. Arrêtons de dire : Oh c’est l’ancien testament, cela n’est plus d’actualité, ou ça ne me concerne pas.

Nous oublions que Paul à l’époque n’avait que la Torah, les prophètes, le nouveau testament (nouvelle alliance) n’existait pas encore.

Puis nous avons eu la nouvelle alliance qui n’annule pas l’ancienne, ne l’abolie pas mais elle fut accomplie par Jésus.

Jésus est venu nous donner de meilleures promesses qui sont garanties par Son sacrifice

Nous avons quelques exemples de ce qui a été accompli pour nous par Jésus.

  • Dans l’ancienne alliance (ancien testament) Le peuple devait apporter une fois par an un sacrifice offert par le souverain sacrificateur pour le pardon des péchés, si le sacrifice était accepté alors le sang de ce dernier recouvrait les péchés du peuple. Cela se répétait tous les ans.
  • Dans la nouvelle alliance (nouveau testament) Jésus nous a donné sa vie en sacrifice une fois pour toute pour le pardon des péchés. Il est notre souverain sacrificateur pour toujours, il ne change pas car il vit éternellement et Intercède pour nous auprès du Père. Son sang parle continuellement pour nous.

Hébreux 9

  • Dans l’ancienne alliance (ancien testament), l’adoration se faisait dans le tabernacle qui était une copie du modèle céleste. Seul le souverain sacrificateur entrait une fois par an au-delà du voile dans la présence de Dieu.
  • Dans la nouvelle alliance (nouveau testament), Jésus nous a donné un accès direct dans la présence de Dieu, nous n’avons plus besoin de passer par un prêtre, un sacrificateur, un pasteur, un ministère car Jésus est notre seul médiateur, le prêtre éternel parlant pour nous constamment au Père. Lui rappelant qu’il a tout payé pour nous, que rien ne nous empêche d’obtenir ce pourquoi nous nous adressons à Lui.
  •  Dans l’ancienne alliance (ancien testament) le Saint Esprit ne demeurait que sur certaines personnes qui étaient ointes. Prophètes, prêtres, rois, juges. etc.… et parfois ce n’était pas de façon permanente.
  • Dans la nouvelle alliance (nouveau testament), nous avons le Saint Esprit qui demeure de façon permanente en nous. Jésus nous dit dans Jean 14 : 16-17
    «  Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous. L'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. » C’est ce qui se passa à la pentecôte pour les disciples et lorsque nous sommes nés de nouveau. Il n’y a aucune distinction si ce n’est le fait, que nous avons accepté Jésus.

Pour ces raisons et bien d’autre que je vous laisse découvrir par vous-mêmes, nous ne pouvons pas séparer les deux.

La totalité des écritures nous révèlent Dieu, Sa volonté ; aussi si nous en retirons une partie c’est comme couper Dieu en deux.

Il a inspiré toute écriture car Il voulait que Sa Parole soit écrite afin de se révéler à Son peuple et il le veut toujours. Il veut révéler qui Il est, et également qui nous sommes en Lui.

Dans le passage de Paul à Timothée, nous voyons tout ce que la Parole fait :

  1. Elle nous enseigne
  2. Elle nous convainc
  3. Elle nous corrige
  4. Elle nous instruit dans la justice

 Les écritures sont profitables, utiles pour nous, elles ne sont pas là pour nous accuser, mais nous montrer la doctrine de Dieu et non celles des hommes afin que nous ne nous égarions pas.

Elles sont notre ligne de conduite de chaque jour.

Si les écritures (La Parole) a été donnée par l’inspiration de l’Esprit de Dieu, alors nous pouvons être certains qu’Il nous en donnera la révélation, la compréhension.

  1. Elle nous enseigne

Elle nous révèle le Père et aussi qui nous sommes en Dieu, comment Il nous voit, ce qui doit changer en nous pour que nous devenions à l’image de Dieu

Nous devons lire la Parole chaque jour, non pas comme un livre quelconque, bien que nous puissions le faire, mais lire un passage à la fois en le méditant. La Parole est une lumière qui nous guide chaque jour. Psaume 119 : 105 elle nous éclaire sur la volonté de Dieu et nous guide sur Ses voies.

Parfois nous avançons à l’aveugle ne sachant pas quoi faire, au lieu de nous précipiter, prenons le temps de lire Sa parole et demandons au Saint Esprit de nous parler et de confirmer par Sa Parole ce qu’Il nous dit.

C’est aussi pour cela que Dieu nous a donné Sa parole, Il ne veut pas nous laisser dans l’ignorance.

Sa parole c’est Jésus Lui-même qui nous prend la main. Jean 12 : 46 ; 1 Jean 1 : 7 ; Le Saint Esprit nous enseigne toutes choses.

      2. Elle nous convainc

Elle nous montrera notre erreur, nos péchés et avec l’aide du Saint Esprit nous pourrons revenir sur le bon chemin. Elle ne nous accusera pas, ne nous culpabilisera pas, mais nous convaincra ce qui est différent.

     3. Elle nous corrige

Parfois nous n’aimons pas certains passages car cela nous reprend intérieurement mis si nous la laissons-nous corriger, nous serons restaurés chaque jour un peu plus pour nous amener à la pleine maturité. Ainsi nous ne perdrons pas notre intimité, communion avec le Père.

Elle nous ramène à ce que nous avons reçu en Christ, et nous transforme à sa ressemblance, par le renouvellement de notre intelligence. Romains 12 : 2

    4. Elle nous instruit dans la justice

Pour Dieu je suis parfaite, sainte, irréprochable c’est une réalité spirituelle acquise pour nous par le sacrifice de Son Fils. Par le sang de Jésus qui parle Hébreux 12 : 22-24. Nous sommesjustifiés par lui Romains 5 : 9 ; 3 : 24 etc.  Mais cela doit devenir une réalité dans nos vies. C’est notre position en Lui Romains 8 : 1 ; Aucune voix accusatrice ne peut se lever contre nous si nous marchons par l’Esprit, guidé par Sa parole.

 Rappelons-nous les écritures, la Parole c’est Dieu qui nous parle, comme Il le ferait audiblement.

 C’est pour cette raison que ces 4 points sont importants et nous devons chercher chaque fois que nous lisons un verset. Dieu que veux-tu m’enseigner, me dire, Etc.

 Nous devons le laisser nous révéler par Son Esprit et la parole ce qui doit changer, si nous devons nous repentir de nous être égarés, de nos péchés, faisons-le et laissons la Parole nous laver. Demandons l’aide du Saint Esprit car de nous-mêmes nous ne pouvons pas changer. Mais si nous laissons la Parole (les écritures) agir en nous, elle nous transformera de gloire en gloire car elle seule et notre conformité à ce qu’elle dit, révélé par le Saint Esprit peut nous transformer, nous purifier, nous sanctifier. Ephésiens 5 : 26

 Nous faisons cela en la méditant. Nous ne faisons pas une course de vitesse en la lisant d’un bout à l’autre en un an, en devenant ainsi familier avec ce que nous lisons, mais prenons le temps de lire un passage, un verset et demandons au Saint Esprit de nous le révéler. Ressassons le dans notre cœur (méditer) jusqu’à ce que le Saint Esprit nous en donne la révélation, puis proclamons la.

a)       Méditons-le (ressassons le) dans notre cœur

b)      Lorsque le Saint Esprit bouillonne en nous, proclamons-le.

c)       Ne regardons pas aux circonstances, aux autres, mais restons fidèle à ce que Dieu nous a révélé par Son Esprit, dans Sa parole.

Paul nous donne la raison, le but pour lequel nous avons la Parole. « Afin que non seulement nous soyons complets, parfaits, matures, mais également préparés, aptes pour le service, pour accomplir la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait, qui nous sera révélé dans Sa parole. Romains 12 :2

 Comme nous l’avons vu dans Jean 1 ; La parole c’est Dieu ; Jésus est la parole faite chair. Si nous voulons être comme lui, nous ne devons faire qu’un avec Les écritures, la parole.

 La parole (les écritures) est une mine de richesses, une source de santé, de joie que Dieu nous a donné. Ne la gaspillons pas, car nous avons tout en elle.

Posté par Voisin myriam à 06:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


16 février 2021

Parabole des sols (du semeur)

La parabole des sols

Matthieu 13 : 1-23 ; Marc 4 : 1-20 ; Luc 8 :4-15

Nous appelons cela la parabole du semeur, mais si nous regardons bien, c’est en réalité celle concernant les sols qui reçoivent la semence.

Le semeur ainsi que la semence sont les mêmes, le sol lui est différent.

Qu’est-ce qu’une parabole ?

C’est une métaphore, une histoire terrestre avec un sens céleste. La parabole demande que celui qui l’écoute soit humble, enseignable, ouvert à la vérité ; sinon pour lui, ce ne sera qu’une histoire comme une autre.

Jésus enseignait en illustrant les vérités spirituelles pour cela Il utilisait les paraboles. Il explique aussi pourquoi Il faisait ainsi.

Jésus montrait aux disciples qu’ils avaient reçu les mystères du royaume céleste, qui sont la nature et voies de Dieu.

Mystère : C’est un secret caché auparavant, mais rendu clair maintenant à ceux qui  acceptent la vérité.

Jésus ne peut être pleinement compris que par l’Esprit et non l’intelligence de l’homme. Si celui qui écoute à faim pour apprendre avec un cœur ouvert, enseignable, alors les paroles de Jésus amènent la vie et la compréhension.

C’est l’attitude que nous devrions avoir, toujours mettre de côté nos opinions, nos traditions pour glaner la signification la plus profonde de tout ce que Jésus a fait et enseigné.

Jésus savait que ceux qui n’étaient pas intéressés ne comprendraient pas, mais les autres rechercheraient.

Nous pensons que cette parabole concerne les non croyants, que certains recevront la Parole et d’autres pas. Mais elle nous concerne individuellement, comme toute la Parole, elle doit être prise pour nous personnellement.

Nous avons 4 descriptions du sol.

  • 1er Il était dur, selon Luc c’était un sentier battu, piétiné et incapable de faire pousser quoique ce soit. Comme l’explique Jésus, il représente ceux avec un cœur dur.
  • 2ème Il parle d’un sol pierreux, avec des graviers, sans profondeur, sans humidité, les racines ne pouvaient pas se développer, s’enraciner. C’est ceux avec un cœur vide, creux.
  • 3ème Il parle d’un sol avec des épines, des mauvaises herbes qui étouffaient la graine qui a germé. Cela représente ceux qui ont un cœur partagé.
  • 4ème parle de la bonne terre qui donne la bonne récolte : 30, 60, 100 fois plus que ce qui est planté. C’est le cœur entier

Matthieu 13 : 12

Si nous avons un cœur ouvert, nous recevrons progressivement plus de révélation jusqu’à ce que cela surabonde dans la compréhension.

Les autres mêmes ce qu’ils croient avoir compris ne sera plus, car c’est compris avec la tête et non le cœur. L’ennemi et la rébellion dans leur cœur ôtera le peu de compréhension qu’ils avaient car ces personnes ne veulent pas vraiment la vérité. Ils écoutent sans écouter, voient sans voir car leur cœur est dur, leur intellect est assombri, ils sont lents à percevoir. Ils se ferment délibérément à la vérité.

Jésus explique ensuite la parabole :

La Parole est bien la semence mise en terre.

  • Dans la 1ère, nous voyons bien l’ennemi à l’œuvre. C’est son objectif, empêcher les gens d’entendre la Parole. Pour nous, c’est nous empêcher d’entendre la Parole, d’en avoir une révélation aussi il fait ce qu’il faut pour nous endurcir, pour que nous nous rebellions contre Dieu. Ainsi, nous ne croyons pas ce que Dieu dit et ne pouvons pas travailler à notre salut.

Philippiens 2 : 12

A la nouvelle naissance, notre esprit est né de nouveau, il est sauvé, mais notre âme doit être renouvelée chaque jour par la Parole.

Satan sait que si nous recevons la Parole, notre cœur ne sera plus dur, il aura perdu son emprise sur nous.

  •  Dans le 2ème terrain, notre chair qui est à l’œuvre. Notre cœur est vide, creux, étriqué. La Parole est donnée, nous sommes contents, nous la recevons sur le coup, mais nous ne la laissons pas s’enraciner en nous aussi lorsque  les épreuves, les tentations viennent dans notre vie, alors que nous devons les combattre en nous appuyant sur la Parole donnée, nous baissons les bras car nous ne les acceptons pas, ce n’est pas cela l’évangile pour nous, Dieu n’est il pas amour. Nous refusons de laisser la Parole s’enraciner et nous croyons que si cela ne s’accorde pas avec ce que nous croyons, raisonnons en nous alors c’est faux.

Parfois nous partageons la Parole reçue avec notre entourage mais ce dernier ne la comprend pas comme nous, nous nous fions à leur avis plutôt qu’à la Parole que nous avions pourtant reçu avec joie, nous chancelons et sommes parfois offensés.

  •  Dans le 3ème terrain, le monde est à l’œuvre. Notre cœur est divisé. Nous recevons la Parole mais nous sommes trop occupées par les plaisirs éphémères de la vie, par les soucis qui nous rendent anxieux. Nous voulons toujours plus, nous sommes pris dans le tourbillon du succès, du rendement, de nos ambitions, de la réussite.

Nous donnons une place à Dieu dans notre vie mais pas la totalité. Nous entendons la Parole lors de la réunion du dimanche, mais nous l’avons vite oublié car d’autres choses nous distrait. En étant ainsi, nous ne deviendrons jamais matures en Dieu.

  •  Dans le 4ème terrain, il a été préparé, c’est celui d’un cœur abandonné complètement à Dieu. Un cœur entier.

Le terrain est fertile, riche. Nous aimons la vérité, nous sommes enseignables. Pour que notre terrain soit ainsi, faisons comme nous le dit le prophète Osée

Osée 10 : 12

‘ Semez selon la justice, moissonnez selon la miséricorde, défrichez-vous un champ nouveau. Il est temps de chercher l'Eternel jusqu'à ce qu'il vienne et répande pour vous sa justice.'

Nous devons briser ce qui s’est formé sur notre cœur et l’empêche de recevoir. C’est notre responsabilité d’en prendre soin.

Semons pour nous en justice, c’est à dire soyons dans la soumission, dépendance de Dieu.

Moissonnons avec miséricorde, faisons tomber les masques que nous avons levés devant Dieu et les hommes. Acceptons d’avoir notre volonté brisé, ayons la compassion, pardonnons au coupable.

Arrêtons de pécher et commençons à faire ce qui est juste en toutes choses. Consacrons-nous entièrement à Dieu.

C’est notre responsabilité cela ne se fera pas tout seul, nous devons accepter que sans Lui nous ne sommes rien, et ne pouvons rien faire.

Nous voyons par cette parabole que si cela ne va pas dans notre vie, cela ne vient jamais de Dieu. Nous aimerions rejeter la faute sur Lui, car nous ne voulons pas admettre que c’est le résultat de notre cœur, Dieu en donnant son Fils a tout accompli pour que nous ayons la vie en abondance.  Si nous ne portons pas de fruit, cela vient de notre cœur et pas de Dieu ou du Saint Esprit.

Cela va nous demander parfois d’aller à contre-courant des autres, mais nous devons tenir ferme sur la Parole et la laisser produire en nous 30, 60, 100 fois alors que nous endurons les choses par la foi.

 A chaque instant de notre vie, notre cœur peut devenir comme l’un des terrains. C’est notre responsabilité d’y faire attention, de le garder tendre, malléable, personne ne le fera pour nous. La Parole et le Saint Esprit sont là pour nous y aider.

12 janvier 2021

demander, chercher, frapper

Demander, chercher, frapper.

Matthieu 7 : 7- 11

« Demandez, et l'on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l'on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe.  Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain ? Ou, s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ?

Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent. »

Demandez, et l'on vous donnera

Ce n’est pas seulement le fait d’adresser une simple demande, mais plus le fait de réclamer, exiger, pas comme un enfant capricieux mais avec l’autorité de Christ en nous, nous revendiquons quelque chose qui nous est dû et restons ferme, persistant même si la chose est dans les mains d’une autre personne.

Parfois nous disons, Dieu si c’est ta volonté, mais la Parole de Dieu nous révèle la volonté de Dieu. Si c’est dedans c’est qu’Il le veut. Il arrive aussi que nous demandons, mais nous ne sommes pas certains, n’avons pas la foi du cœur qu’Il va nous répondre.

Notre foi ne doit pas venir que de notre tête, et nous répétons bêtement des versets cherchant à nous convaincre, mais nous savons que nous savons car Dieu l’a dit dans Sa Parole, c’est devenu une révélation pour nous.

Nous avons la Parole de Dieu qui nous montre notre héritage en tant qu’enfant de Dieu.

Nous avons Ses promesses que nous pouvons réclamer car elles nous appartiennent, nous sommes cohéritiers avec Christ. Notre alliance avec Lui est la base de notre filiation avec le Père. Nous obtenons tous les droits rédempteurs de notre filiation, notre alliance.

Nous avons cette assurance qu’Il répond tant sur le point spirituel, physique, émotionnel, financier. Ses promesses couvrent tous les domaines de notre vie.

Ses promesses deviennent une révélation, une réalité dans notre vie et nous savons que Dieu y répond, C’est la volonté de Dieu que nous le fassions, si nous ne demandons pas, Dieu ne peut pas d’agir. Nous demandons et Dieu envoie ses anges Psaume 103 : 20. Si nous ne proclamons pas Sa parole, Ils ne peuvent agir. Si nous ne demandons pas en nous appuyant sur Sa Parole, la puissance de Sa parole ne peut pas être libérée dans notre vie, et nous ne pouvons pas obtenir ce que nous demandons.

Nous avons l’assurance que Dieu répondra, il est dit qu’Il nous donnera. Psaume 23 :1 ; Psaume 34 :9-10 ; Psaume 84 : 12 ; Marc 11 :24 ; Jean 15 : 7 et 16.

Cherchez et vous trouverez.

Pourquoi chercher, parce que sinon nous ne trouverons pas. Chercher c’est examiner, inspecter, explorer, fouiller dans La Parole ce que nous demandons, voulons. Pour cela nous devons être persistant, ne pas nous arrêtons à la moindre difficulté, nous ne devons pas nous résigner car nous savons déjà que nous trouverons, Dieu l’a dit, soyons assurés de cela.

Nous mettons tous notre cœur dans notre recherche, nous sommes déterminés à trouver, nous sommes diligents (agissons avec empressement, attention, zèle) comme la femme dans la parabole de la drachme perdue Luc 15 : 8-10. Nous mettons tout en œuvre pour trouver ce que nous voulons.

Le résultat est que nous découvrirons, obtiendrons, trouverons ce que nous cherchons.

Frappez et l’on vous ouvrira

Pourquoi frapper, la porte est fermée et elle s’ouvre lorsque la personne est identifiée.  Actes 12 : 13 à 26

Nous frappons car nous voulons entrer, et la porte s’ouvrira parce que nous le désirons, c’est un acte volontaire de notre part.

Nous pouvons frapper car nous avons notre identité d’enfant de Dieu et basée sur cela, Dieu nous ouvre la porte, nous entrons dans Sa présence, son intimité. Rien ne nous empêche de le faire car Jésus a ouvert pour nous cet accès.

Dans ces 3 actions, nous voyons que la prière n’est pas qu’une succession de requêtes, mas la façon d’exprimer avec assurance, zèle, détermination nos besoins, nos désirs, en nous appuyant sur la Parole.

Nous savons qu’en Christ nous avons tout, nous reconnaissons être en manque, avoir perdu quelque chose, et nous ne lâchons pas prise tant que nous n’avons pas la réponse manifestée sur terre.

Dans les cieux tout nous a été donné spirituellement, physiquement, émotionnellement, et financièrement. Dieu veut que nous prospérions dans tous les domaines 3 Jean 1 :2

En agissant ainsi, nous recevons, trouvons et avons accès auprès du Père.

Cette forme de prière n’est pas réservée à une élite, mais à nous tous, quiconque : veut bien dire n’importe qui, pas un ministère uniquement.

Il n’y a pas d’exception, nous sommes tous concernés en tant que chrétien. Nous devons rechercher, prier ainsi afin d’être une bénédiction pour les autres et pour notre Père.

Nous devons demander avec foi, pas du bout des lèvres en pensant Dieu répondra s’Il le veut, mais nous nous appuyons sur Sa volonté révélée. Il le veut, nous n’avons pas à chanceler, mais tenir ferme sur notre alliance et Ses promesses, nous frappons avec importunité et cherchons avec diligence.

La réponse est à la porte et nous ne la voyons pas. Il nous faut faire comme l’ami importun Luc 11 : 5, 8 et la veuve et le juge inique Luc 18 : 2-7 persévérons ne baissons pas les bras.

Dieu ne ment pas, ce qu’Il dit il le fera nombres 23 :19 ; Hébreux 6 : 17-18

Jésus nous amène à la réalisation que nous sommes un enfant de Dieu, qui recevra de son Père ce qu’il demande, en prenant l’exemple d’un père et de son fils.

Si nous n’avons pas après avoir demandé, il est temps de chercher le pourquoi non mentalement en nous triturant l’esprit mais en demandant au St Esprit de nous le révéler, car cela vient souvent de notre incrédulité.

Nous savons dans notre tête que Dieu nous répondra, mais nous n’en sommes pas pleinement convaincus malgré Ses promesses et notre statut d’enfant de Dieu, et tout ce que Jésus nous a acquis à la croix. Cela c’est l’incrédulité.

Demandons Lui de nous aider dans notre incrédulité, comme le père qui souhaitait la guérison de son fils Marc 9 :24

Frappons jusqu’à ce que les écluses des cieux s’ouvrent sur nous, et cela se fera.

Reprenons notre autorité dans la prière et arrachons des mains de l’ennemi ce qui nous est dû.

02 décembre 2020

Jésus notre garant

Jésus notre garant

Hébreux 7 : 22 à 28

Jésus est le garant, la garantie.

Un garant est quelqu’un qui paie à la place de la personne qui ne peut pas le faire, il s’engage à prendre à sa charge la dette.

Dans l’ancienne alliance, celle qui avait été contractée entre Dieu et Israël au mont Sinaï Exode 19 : 5. la bénédiction de Dieu dépendait de l’obéissance à la loi. L’engagement était scellé par du sang Exode 24. 3-8. Le contrat a été rompu car l’homme ne pouvait pas tenir ses engagements vis-à-vis de Dieu, pour cette raison Dieu donna la nouvelle alliance qu’Il avait annoncé par son prophète Jérémie 31 :31

Cette nouvelle alliance est meilleure et rend l’autre obsolète. Dieu ne demande rien aux hommes, Jésus a rempli toutes les conditions en la scellant par son sang pour nous lavés, purifiés de tous péchés. Romains 11 :27

C’est ce que Jésus a fait pour nous, pour cette raison nous bénéficions de cette nouvelle alliance si nous sommes nés de nouveau et marchons par l’Esprit

Le sacerdoce de Jésus contrairement à celui des lévites est à perpétuité et cela nous donne la certitude que rien ne changera, c’est une meilleure alliance nous n’avons rien à ajouter à ce qu’Il a accompli pour notre salut.

Tout comme le peuple d’Israël venait voir les prêtres pour offrir des sacrifices pour le pardon de leur péché, nous venons à Jésus, mais nous sommes assurés du pardon car Il a fait l’ultime sacrifice pour nos péchés, passés, présents et futurs. Nous devons juste nous humilier, venir à Dieu et nous appuyer sur l’alliance faite par Jésus pour nous. Nous sommes assurés que Dieu répondra car le sang de Jésus parle continuellement pour nous. 1 Jean 1 :9

Jésus est la garantie que nous pouvons nous approcher du Père à chaque instant et communier avec Lui car non seulement Jésus a payé le prix mais il continue chaque jour à intercéder pour nous.

Le sacrifice qu’Il a offert n’était pas pour Lui, contrairement aux prêtres de l’ancienne alliance qui devaient d’abord offrir le sacrifice pour leurs péchés puis pour le peuple, Jésus est sans péché, Il est saint 2 Corinthiens 5 :21. Son sacrifice était entièrement pour chacun de nous.

Il est notre souverain sacrificateur et rien ne pourra remplacer cela. Dieu en a fait le serment, Il l’a appelé à ce rang pour l’éternité. Hébreux 5 : 6, 6 : 20, 7 : 17, Psaume 110 : 4

C’est une alliance sûre nous pouvons nous tenir dessus.

Nous devons nous appuyer dessus et la rappeler à Dieu, nous devons nous humilier et lui demander son aide. Il a tout, Il nous donne la sagesse, la connaissance et toutes les promesses de Dieu sont nôtres.

Hébreux 8 : 1 à 13

Jésus notre souverain sacrificateur dont le ministère est fondé sur la nouvelle alliance pour toujours comme mentionné au chapitre précédent, voulu par Dieu, est le point principal, le plus important.

Le fait que Jésus soit assis à la droite du Père Hébreux 10 : 12-14, 1 Pierre 3 :22, nous montre que le travail est terminé, accompli, aucune autre effusion de sang est nécessaire, celle de Jésus est suffisante.

Jésus nous a obtenu la rédemption éternelle et nous a ramené dans notre destinée, notre communion, notre intimité avec le Père.

Psaume 16 : 11 nous dit qu’il y a des délices éternels à la droite du Père, étant avec Jésus, nous en bénéficions. Nous avons également toutes les promesses de l’ancienne alliance et de la nouvelle alliance et ceci pour l’éternité.

  • Le salut
  • La loi est maintenant écrite dans nos cœurs. Romains 2 : 15
  • L’adoption
  • Le Saint Esprit
  • Le pardon des péchés
  • Notre intimité restaurée
  • Un médiateur toujours présent pour intercéder pour nous.
  • La liberté

 La liste est longue. Rien que dans la nouvelle alliance il y a environ plus de 700 promesses qui nous sont données, à celles-ci s’ajoutent celle de l’ancienne alliance.

Nous savons que le tabernacle de Moïse était une copie de celui qui est dans les cieux. Exode 25 :40

Sur terre Jésus n’aurait jamais pu officier en tant que sacrificateur n’étant pas de la famille d’Aaron, de la tribu des Lévites, mais dans les cieux Il est notre souverain sacrificateur.

Les sacrificateurs de l’ancienne alliance ne sont qu’une image de Celui qui allait venir.

Les sacrificateurs apportaient des dons et des sacrifices pour toujours satisfaire le cœur de Dieu

Les dons parlent de la reconnaissance du gouvernement et de la providence de Dieu.

Les sacrifices parlent de la reconnaissance du péché et de la nécessité d’expiation.

Jésus a reconnu tout cela et s’est offert une fois pour toutes, il continue de faire son œuvre dans le tabernacle céleste en montrant à son Père son sang sur le propitiatoire céleste résultant de son sacrifice ultime pour nous.

Jésus notre souverain sacrificateur nous représente dans le lieu très saint, cela ne nous coûte rien. Il nous a ouvert un nouveau chemin pour y entrer. Nous n’avons pas besoin d’attendre une invitation de Dieu pour y accéder car nous l’avons déjà. Nous n’avons pas à attendre un rendez-vous avec Dieu, nous l’avons déjà. Maintenant nous pouvons y avoir accès et communier avec Dieu en direct, car Jésus nous a représenté dans les cieux.

Jésus est devenu le médiateur :  Un médiateur est une personne qui intervient entre deux parties, soit pour faire ou restaurer la paix et l'amitié, ou mettre en forme un accord, ou pour la ratification d'une alliance

Il n'y a pas de médiation si le médiateur n'est pas accrédité par ses relations simultanées avec l'une et l'autre des parties.

Nous pouvons voir que Jésus a accompli cela, sur la terre Il était en tant qu’homme, et fils de Dieu dans les cieux. 

Son rôle est d’apprendre aux hommes ce qu'est et ce que veut Dieu et de rendre possible aux hommes le retour vers Dieu, l'union à Dieu. Le médiateur ne parle pas de son propre chef.

Jésus est le médiateur parfait 1 Timothée 2 :5, Hébreux 9 ;15, Hébreux 12 :24

Christ se tient au milieu des deux parties et réconcilie l'homme à Dieu.

Pour Dieu

  • Par son sang sur la croix, il a accompli la loi et satisfait à la justice de Dieu

Pour l'homme

  • Il est dans les cieux et il intercède, plaide pour l'homme. Il est leur avocat et s'assure que les bénédictions de l'alliance sont appliquées. Il préserve l'homme qui s'est remis entre ses mains.

Bien qu'il y ait deux parties, la médiation s'effectue principalement en faveur d'une partie, celle de l'homme.

Comme je l’ai dit auparavant :

L’ancienne alliance était celle entre Israël et Dieu faite au Mont Sinaï quand Dieu leur a donné la loi Exode 19 :5 et que le peuple s’est engagé à la suivre. La bénédiction de Dieu dépendait de l’obéissance à la loi. L’engagement était scellé par du sang Exode 24. 3-8. Le contrat a été rompu par la désobéissance de l’homme.

Cette ancienne alliance était insuffisante Elle n’amenait pas au salut et à la vie éternelle.

Sous la nouvelle alliance, tout est basée sur l’œuvre accomplie par Jésus, sur son sang versé à la croix. Tout comme pour l’ancienne alliance, la nouvelle est scellée par du sang, Dieu est pleinement satisfait. Il nous suffit juste de croire en Jésus et de l’accepter dans nos vies.

Dieu a annoncé la nouvelle alliance et ce qu’Il allait faire. C’est Lui qui prend l’initiative de faire cette alliance.

  • Je mettrais mes lois dans leur intellect, esprit : Ils seront éclairés et auront une connaissance parfaite de la vérité
  • J’écrirai mes lois dans leurs cœurs : Toutes leurs affections, passions, désirs, appétits seront purifiés afin qu’ils sachent obéir à ma Parole volontairement
  • Je serai leur Dieu et ils seront mon peuple : Je ferai d’eux une nouvelle créature et feront que nous soyons un. 2 corinthiens 5 :17
  • Tous me connaitront du plus petit au plus grand.
  • Je serai miséricordieux et pardonnerai tous leurs péchés, leurs injustices, leurs iniquités
  • Je ne me souviendrai plus de leurs péchés.

Bien sur cela implique que nous demandons pardon véritablement à Dieu, de tout notre cœur.

11 novembre 2020

Romains 8: 1-4

Romains 8 : 1-4

La version Passion :

V1

« Maintenant l’affaire est close, Il ne reste aucune voix accusatrice, de condamnation contre ceux qui sont dans l’union de vie avec Jésus. »

Cet adverbe maintenant Résume les 7 chapitres précédents de Romains.

A cause de qui est Jésus et ce qu’Il a fait, plus rien ne nous condamne car nous sommes unis en Lui et avec Lui.

Si nous marchons selon nos convoitises, nos désirs, si nous ne marchons pas avec Lui, nous serons condamnés, accusés car nous ouvrons la porte à l’accusation, nous n’appliquons pas ce que Jésus à fait pour nous.

Mais l’affaire est close, si nous marchons selon l’Esprit. Nous pouvons faire taire ces voix mensongères, accusatrices qui veulent nous culpabiliser et nous éloigner de Dieu, nous ôter notre intimité avec le Père car nous pensons alors que nous ne sommes pas dignes de Lui.

A la nouvelle naissance, nous avons reçu l’Esprit de vie, et sa loi. C’est Christ, Sa puissance de résurrection en nous, c’est le St Esprit en nous qui œuvre au travers de l’œuvre rédemptrice de Christ pour nous afin que nous soyons rendus complets (esprit, âme, corps) en Christ. Je n’ai plus à me soumettre à la loi du péché et de la mort, je n’en suis plus esclave, car celle de l’Esprit de vie est au-dessus.

Nous pensions être libre sans réaliser que la loi du péché et de la mort « car le salaire du péché est la mort » (Romains 6 : 23) nous retenait dans l’esclavage de notre chair.

Tout cela n’a pas plus d’emprise sur nous car nous avons donné notre vie à Christ et avons décidé de le suivre.

Nous devons veiller à ne plus pécher en suivant nos propres convoitises Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. « Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché, et le péché, étant consommé, produit la mort. » (Jacques 1 :15)

Jean 8 :34

Jésus nous dit que« nous sommes esclaves du péché lorsque nous péchons » et il nous dit aussi qu’il nous a libéré de cet esclavage Jean 8 : 36

Un esclave est un être qui est exclu, il n’a plus de lien de parenté, il est possédé, totalement soumis, suivant aveuglément les désirs, volontés de son maitre. Il dépend de lui pour tout.

A la nouvelle naissance, nous sommes non seulement affranchis c’est-à-dire rendu libre, nous ne sommes plus esclaves et avons à nouveau des droits et des responsabilités.

Nous avons retrouvé notre filiation avec le Père, nous pouvons l’appeler « ABBA, Père » Romains 8 : 15, nous lui faisons confiance comme un enfant envers son père. Nous sommes intimes avec Lui, fils et héritiers.

 Galates 4 : 6-7

« Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l'Esprit de son Fils, lequel crie : Abba ! Père ! Ainsi tu n'es plus esclave, mais fils ; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu. »

Nous n’avons plus à marcher selon notre chair en suivant aveuglément notre nature pécheresse car elle n’est plus, elle a été crucifiée avec Christ, elle va essayer de revenir, mais rappelons-lui qu’elle est morte. Nous devons suivre, nous laisser guider par le Saint Esprit en nous.

Nous n’avons plus à craindre la mort car nous avons reçu la vie éternelle.

La loi de Moïse a été donnée à cause des transgressions, pour sanctionner le péché

Romains 5 :13 

Le péché était dans le monde avant que Moïse ne donne la loi écrite, Or, le péché n'est pas imputé, quand aucune loi n’existait 

Autrement dit, il n’était pas possible d’être inculpé et déclaré coupable d’infraction à la loi, tant qu’elle n’était pas donnée.

Romains 5 : 20

« Ainsi, la loi a été introduite dans le plan de Dieu pour faire sortir la réalité du péché humain de sa cachette. Et pourtant, partout où le péché augmentait, il y avait plus qu'assez de la grâce de Dieu pour en triompher ! »

Romains 7 :5

« Lorsque nous vivions simplement des vies naturelles, la loi, en définissant le péché, a en fait éveillé des désirs pécheurs en nous, qui ont abouti à porter le fruit de la mort. »

Dieu savait que la loi ne pouvait contrôler la chair car elle était déjà contrôlée par le péché et ce dernier ne lui permettait pas de se soumettre à la loi. Il a donc envoyé Son fils en tant qu’homme et non fils de Dieu, afin que la chair soit libérée et capable d’accomplir la justice de Dieu mentionnée dans la loi.

Nous n’avons donc pas à céder à notre chair, ses désirs, ses convoitises, comme nous l’avons vu plus haut, sinon cela nous mènera au péché et à la mort (séparation avec Dieu)

Si Jésus était venu en tant que fils de Dieu, son sacrifice aurait été vain, il n’aurait pas pu payer le prix de notre rançon, nous libéré. Il a été sans aucun péché bien qu’il marchait en tant qu’homme.

Ainsi à sa mort, et à sa résurrection, le péché a perdu toute sa puissance.

Galates 5 :16-26

En vous abandonnant librement et pleinement à la vie dynamique et à la puissance du Saint-Esprit, vous abandonnerez les envies de votre vie dans le naturel. Car votre vie dans le naturel a besoin des choses qui offensent le Saint-Esprit et l'empêchent de vivre librement en vous ! Et les envies intenses du Saint-Esprit empêchent votre ancienne vie dans le naturel de vous dominer ! Ainsi donc, les deux forces incompatibles et conflictuelles en vous sont votre propre vie de chair et la nouvelle vie de création de l'Esprit. Mais quand vous serez amené dans la pleine liberté de l'Esprit de grâce, vous ne vivrez plus sous la domination de la loi, mais au-dessus d’elle ! Les envies de vie dans le naturel sont évidentes : immoralité sexuelle, pensées lubriques (qui manifeste, qui cherche à susciter un penchant effréné pour les plaisirs sexuels.), pornographie, courir après les choses au lieu de Dieu, manipuler les autres,(sorcellerie) haine de ceux qui se mettent en travers de votre chemin, arguments insensés, ressentiment quand les autres sont favorisés, crises de colère, querelles colériques, disputes, ne penser qu'à vous-même, être amoureux de vos propres opinions, envier les bénédictions des autres, meurtre, addictions incontrôlées, les excès de table  et tout autre comportement similaire. Ne vous ai-je pas déjà prévenu que ceux qui utilisent leur « liberté » pour ces choses n'hériteront pas du royaume de Dieu ! Mais le fruit produit par le Saint-Esprit en vous est l'amour divin dans toutes ses expressions variées :  joie qui déborde, la paix qui maitrise, la patience qui dure, la douceur dans l'action, une vie pleine de vertu (de bonté), la foi qui prévaut, la douceur de cœur et la force de l'esprit. Ne placez jamais la loi au-dessus de ces qualités, car elles sont censées être illimitées. Gardez à l'esprit que nous qui appartenons à Jésus, avons déjà connu la crucifixion. Car tout ce qui est lié à notre vie dans le naturel a été mis à mort sur la croix et crucifié avec le Messie. Nous devons vivre dans le Saint-Esprit et le suivre. Aussi ne pouvons-nous jamais être arrogants ou mépriser les autres, car chacun de nous est un original. Il faut renoncer à toute jalousie qui diminue la valeur des autres.

Jésus a marché en communion avec Son père et nous a libéré pour que nous fassions de même. Tout ce que le Père nous demandait a été satisfait par le sacrifice de Jésus. La vie de Christ en nous est suffisante pour satisfaire Dieu.

La puissance de notre vie nouvelle n’est pas l’œuvre de notre nature humaine, mais celle du Saint Esprit libéré en nous alors que nous laissons agir, et marchons selon sa direction.

Nous devons marcher selon l’Esprit et non la chair, tenir notre position, notre liberté que Christ nous a acquis à la croix, en demandant au Saint Esprit de nous aider.

Rappelons-nous que notre vieille nature est morte et enterrée c’est ce qui s’est passé à la nouvelle naissance. Lorsqu’elle veut refaire surface rappelons lui qu’elle est morte et n’y cédons pas.

Marchons dans la puissance de résurrection de vie qui est en nous pour accomplir non plus nos convoitises charnelles mais les désirs du Père.

Lorsque l’ennemi veut nous rappeler notre passé (celui d’avant notre nouvelle naissance, ou même celui d’hier ou d’il y a un instant) rappelons lui qu’il n’existe plus, lorsqu’il essaie de nous accuser, nous culpabiliser. Nous savons que si nous avons péché, et avons demandé pardon, Jésus est fidèle et juste pour nous pardonner et nous laver de toutes iniquités.

1 Jean 1 :9

« Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. » version Segond

Mais si nous admettons librement nos péchés lorsque sa lumière les découvre, il sera fidèle pour nous pardonner à chaque fois. Dieu est juste pour nous pardonner nos péchés à cause de Christ, et il continuera à nous purifier de toute iniquité. Version la passion

 Commentaire version la passion :

La confession du péché est le moyen de trouver la restauration et une communion ininterrompue avec Dieu. Il nettoie la conscience et supprime tout obstacle à la communion avec le Christ. La confession ne gagne pas l’acceptation de Dieu, car cela nous a été gagné à jamais par le sacrifice du Christ. C'est en étant ses enfants bien-aimés que nous rétablissons l'intimité avec Dieu par notre confession tendre devant lui. Dieu sera toujours fidèle pour restaurer notre première passion pour lui. Il n'est pas nécessaire de confesser les mêmes péchés encore et encore, car c'est ignorer le sang de Jésus qui nous purifie. Tous nos péchés ont été payés sur la croix et nous ne pouvons rien faire pour les supprimer, mais la confession reconnaît la fidélité de Dieu à restaurer notre intimité avec lui. Notre Père et notre Rédempteur qui pardonnent remplissent les cieux de grâce envers chaque croyant, même lorsque nous péchons.

Faisons taire ces voies accusatrices, l’ennemi en lui rappelant que l’affaire dont il parle est close et ne peut être réouverte, que Jésus nous a pardonné et son sang nous a lavé. Qu’il n’y a plus rien contre nous et que nous ne lui appartenons plus mais sommes enfants de Dieu, et marchons selon et avec l’aide du Saint Esprit. Ramenons-le à la croix où il a été vaincu une fois pour toutes.