fils_prodigue1

Le Fils prodigue

Cette parabole est en relation avec la repentance, comment elle se passe et ce qui en résulte

Luc 15:11-16

 Le jeune fils en avait assez d'être chez son père, il voulait être indépendant.

 Le jeune fils : est une image du pécheur (chrétien ou non)

 Le père lui donna tout ce qu'il voulait y compris son indépendance.

 Comme ce jeune fils nous pensons que nous pouvons nous éloigner de Dieu, que nous pouvons prendre soin de nous, gaspillant tout ce que nous avons, utilisant  pour nous-mêmes les dons que Dieu nous a donnés.

 v.14

 Le jeune fils avait toujours un vide, il était insatisfait, bien qu'il ait obtenu ce qu'il désirait et le gaspillait. Dieu seul peut satisfaire les cœurs.

 Même si nous nous réjouissons et avons la belle vie, c'est toujours pour un court moment, car la joie et le plaisir laissent dans nos cœurs l'insatisfaction et le désir d’avoir toujours plus.

 v.15

 Le citoyen : image le diable

 Il se joignit à l'un des citoyens, il devint son serviteur. Il savait que par son travail, il obtiendrait quelque chose. C'est ce qui arrive aux pécheurs lorsqu'ils sont dans la difficulté et ne se repentent pas. Ils se tournent souvent vers le diable.

 Il n'y a que deux chemins : Dieu ou Satan.

 Nous ne pouvons pas rester entre les deux. Un jour ou l'autre nous suivrons l'un d'eux.

 v.16

 Même son travail ne lui apportait pas ce dont il avait besoin; il "désirait", il lui manquait quelque chose. Il n'était plus heureux et personne ne pouvait l'aider.

 Lorsque nous nous éloignons de Dieu, nous ne pouvons rien faire qui puisse nous satisfaire, il y a toujours ce vide en nous qui ne peut être rempli que par la présence de Dieu.

 v.17

 Nous voyons la dégradation du jeune fils.

 1) Sa propre indépendance. (v.11)

 2) Son orgueil, il se sent capable de se suffire à lui-même. (v.12)

 3) Son égoïsme, son manque de sagesse. (v.13)

 4) Son insatisfaction. (v.14)

 5) Sa dégradation. (v.15)

 6) Son abaissement. (v.15)

 7) Sa misère. (v.16)

 Toutes ces étapes furent nécessaires pour l'amener à faire face à lui-même.

 Il se rendit compte qu’il avait tout perdu et vit qu’il était incapable par lui-même de satisfaire ses propres besoins. Il réalisa alors que seul son père, dans sa maison, serait en mesure d’y répondre.

 Première étape :

 Avant la repentance, il revint en lui-même (il fit une introspection et réalisa ce qu'il avait fait et à quel point il avait été insensé.)

 v.18

Deuxième étape :

 Il ne resta pas à s'apitoyer sur lui-même mais décida de retourner vers son père et de lui confesser son péché.

 v.19

 Son orgueil et son indépendance l’abandonnèrent, il fut même prêt à devenir un serviteur et à obéir à son père.

 v.20

 Troisième étape:

 Il retourna vers son père. Rien ne pouvait l'arrêter, il espérait que l'amour de son père serait plus grand que ce qu'il avait fait.

 Son père avait un amour si grand qu'il courut au devant de lui et l'embrassa, le regarda, et sut que son fils qui revenait était repentant.

 Lorsque Dieu voit que l'on se repent, Son Amour est si grand qu'Il n'attend pas. Il court au devant de nous.

 v.21

 A travers  l'amour de son père, le fils dut se sentir encore plus coupable et indigne. Il revint vers son père et se repentit, pensant qu'il ne représentait rien dans la maison paternelle, mais pour son père, il demeurait toujours son fils.

Lorsque la véritable repentance nous saisit, c'est ce que nous ressentons. Nous réalisons que nous ne sommes rien, que nous ne sommes pas dignes d'être dans la présence de Dieu.

 Mais le père aime son fils et veut lui donner le meilleur.

 Robe: Robe de justice. Nous sommes justes, justifiés par la foi dans le sang de Jésus.             (Romains 3:25)

 Anneau: Représente l'alliance, le sceau, l'autorité, le pouvoir. Nous sommes scellés par le Saint-Esprit. (Ephésiens 1:13-14)

 Dans la Bible anglaise (version amplifiée), le Saint-Esprit représente notre engagement. Il nous est donné comme la bague de fiançailles de notre héritage.

 En lui donnant cet anneau, le père montra au fils qu'il avait retrouvé sa position de fils.

 Le Saint-Esprit témoigne à notre esprit que nous sommes fils de Dieu. (Romains 8:16-17)

 Soulier: Ainsi le fils pouvait marcher sans se blesser, gardant ses pieds propres.

 Dans Ephésiens 6:15, il est parlé des souliers que représente le zèle que donne l'Evangile de Paix.

 Dieu nous donne l'Evangile comme souliers, ainsi nous pouvons marcher sur un terrain ferme. La Parole de Dieu garde nos pieds et notre marche purs, ainsi nous ne retournerons pas vers le mal. (Ephésiens 5:26)

 Le fils attendait, se tenant aux côtés de son père. Seuls les serviteurs étaient chargés de le revêtir.

 Nous voyons par cela que nous n'avons rien à faire, seulement nous tenir auprès du Père et Il nous revêtira. Nous l'acceptons par la foi.

v.23

 Il y a une fête dans les lieux célestes lorsqu'un pécheur se repent. Nous pouvons ressentir la joie dans nos cœurs. La paix que Dieu nous donne remplit ce vide dans nos âmes, nous sommes alors satisfaits, nous ne sommes plus dans le besoin d'autre chose.

 Le père savait que son jeune fils ne repartirait jamais plus. Il avait la vie en lui. Il avait retrouvé le chemin de la maison.

 Lorsque nous nous repentons véritablement, Dieu sait que nous ne retournerons jamais plus dans le péché. Il nous a donné la Vie (Jésus) et nous avons tout en Lui.

 La robe, l'anneau, les souliers témoignent du pardon absolu du père envers le fils, et de sa position première retrouvée.

 L'Esprit, la Parole, le Sang nous témoignent de la même chose. (1 Jean 5:8)

 

25939_371766938736_246760703736_3767155_6960858_s25939_371766938736_246760703736_3767155_6960858_s25939_371766938736_246760703736_3767155_6960858_s25939_371766938736_246760703736_3767155_6960858_s