114-6659 dieu père

LE MINISTERE DE RECONCILIATION

 2 Corinthiens 5 v 18-19

« Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec Lui par Christ et qui nous a donné le ministère (service) de réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Lui-même en n’imputant point aux hommes leurs offenses. Il a mis en nous la parole de réconciliation. »

 L’humanité a deux besoins :

  • Que le règne de Satan soit brisé au dessus d’elle
  • D’être réconciliée avec Dieu.

 Réconcilier : Amener 2 personnes ensemble, remettre d’accord 2 personnes. Consacrer à nouveau.

                      En grec => KATALLAGE restaurer à la faveur divine, expiation.

La faveur divine c’est la grâce (faveur non mérité qui se répand)

 Au travers du ministère de réconciliation, c’est ce que nous faisons. Nous exerçons ce ministère en étant des médiateurs, des avocats.

 Médiateur : Grec=> MESITE celui qui intervient entre 2 ou plusieurs parties afin de restaurer, ratifier une alliance.

 Avocat : Défend la cause en justice, soulève des objections pour mieux y répondre systématiquement même si la personne  à tord et mérite le jugement il plaide sa cause.

 Dieu nous appelle au travers de ce ministère à nous tenir, nous placer au milieu entre lui et le monde pour modifier la situation première et susciter l’union.

  Genèse 18 V 17-33

« S’il n’y a que 50 justes…45 justes….40 justes… 30 justes… 20 justes… 10 justes… »

 Abraham a négocié avec Dieu. Il connaissait le cœur de Dieu. Il savait qu’il ne punirait pas les justes avec les méchants.

 Nombres 16 V 48

Tout comme Aaron qui s’est tenu entre les vivants et les morts, pour arrêter le jugement. Nous nous tenons devant Dieu et les hommes.

 Exode 32 V 9-14

Moïse fit de même, lorsque Dieu voulut exterminer Israël. Il plaida leur cause avec Dieu, bien que ceux-ci méritait le châtiment. Il souleva deux points, pour que le jugement n’ait pas lieu.

 1°) V12 « Pourquoi les Egyptiens diraient-ils : c’est pour leur malheur qu’il les a fait sortir, c’est pour les tuer.. »

 Les Egyptiens vont se moquer de toi, tu vas être la risée de tes ennemis.

 2°) V13 « Souviens-toi d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, tes serviteurs, auxquels tu as dit, en jurant par toit même… »

 Que va-t-il arriver de l’alliance que tu as faite avec eux ?

 Moïse à exercer là le ministère de la réconciliation, en étant à la foi médiateur et avocat entre Dieu et Israël.

Il disait à Dieu si tu fais cela tu seras non seulement la risée de tes ennemis mais en plus personne ne pourra te faire confiance, personne n’aura confiance dans tes alliances.

 Moïse connaissait le cœur de Dieu, il fit appel à la réputation de Dieu. Mais il était aussi prêt à payer le prix pour le châtiment.      V 32

  Un autre exemple du ministère de réconciliation est celui de Paul.

 Romains 9 V 1-3

« Je dis la vérité en Christ, je ne mens point, ma conscience m’en rend témoignage par le Saint Esprit : j’éprouve une grande tristesse, et j’ai dans le cœur un chagrin continuel. Car je voudrais moi-même être anathème et séparé de Christ pour mes frères, mes parents selon la chair…

 Paul disait la même chose que Moïse, il acceptait d’être rayé du livre de vie si cela pouvait sauver ses frères…

Dieu nous a réconcilié ave Lui au travers du sacrifice de son fils, c’est à notre tour d’exercer ce ministère, ce service de réconciliation. Dieu ne nous demande pas de mourir physiquement car seul Jésus pouvait être notre médiateur, lui seul pouvait nous réconcilié.

Jésus a tout fait. Il a bien dit tout est accompli.

Cependant Dieu ne peut agir sur terre qu’au travers de nous. C’est nous qui régnons sur terre.

Lorsque nous avons été réconciliés avec Dieu, nous avons reçu de nouveau ce qu’Adam avait :

L’autorité et le règne sur toutes choses.

 Psaume 115 v 16

« Les cieux sont les cieux de l’Eternel, mais il a donné la terre aux fils de l’homme »

 La terre est à nous, Dieu nous l’a donné. Pour que Dieu agisse sur terre, nous devons lui demander de le faire.

 Nous exerçons la réconciliation au travers de la prière, l’intercession.

 Par la prière, l’intercession nous nous positionnons sur ce qui a déjà été accomplit par Christ. Nous faisons tout simplement valoir l’œuvre de Christ sur terre, en proclamant légalement ce qui a été accomplit au calvaire pour les personnes, les situations et Satan ne peut rien faire contre cela.

Nous prenons dans la banque des cieux ce qui a été accomplit et l’appliquons.

 Nous déclarons sur la personne, la situation ce que Jésus notre médiateur à fait. Nous déclarons les promesses et la volonté de Dieu.

Pour cela nous devons connaitre Dieu, ses promesses, notre position, identité en Christ. Ainsi nous pouvons plaider la cause des personnes, des situations.

Satan lâchera prise car il ne peut pas faire autrement, nous le ramenons à sa place véritable celle d’un vaincu et à son rôle d’usurpateur. Nous le ramenons là ou il fut livré en spectacle, à la croix et à la résurrection.

 Colossiens 2 V 14-15

« Il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a éliminé en le clouant à la croix ; Il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix. »

 Lorsqu’un général romain triomphait sur ses ennemis, il marchait ayant son ennemi lié à son chariot ainsi tout le monde pouvait voir qu’il était vaincu. C’est ce que Jésus a fait. Tout le monde spirituel a pu voir la défaite de Satan et des anges déchus. Lorsqu’il a dépouillé les dominations et les autorités, le terme c’est qu’il leur a ôté tout pouvoir.

Satan le sait et c’est pour cela qu’il garde les gens dans l’ignorance, même les chrétiens.

 Lorsque nous prenons notre ministère de réconciliation à cœur, la parole de réconciliation s’élève au travers de nos prières notre intercession. Nous proclamons les promesses de Dieu, nous lui rappelons son alliance avec l’humanité au travers du sacrifice de Jésus, non pas à cause de nos œuvres mais à cause de ce que Jésus à fait :

 Quand nous faisons cela, nous appliquons légalement ce qui a déjà été accomplit et nous avons l’autorité pour le faire et alors Jésus se tient dans les cieux et il dit à son père : « c’est légal ce qu’ils demandent, ces gens savent de quoi ils parlent, ils insistent, nous devons leur accorder. »

Parfois nous devrons insister jusqu’à ce que nous sachions au fond de nous que ca y est.

 Le ministère de réconciliation c’est aussi faire face à l’ennemi pour lui rappeler sa place et il y a une confrontation spirituelle, mais nous devons tenir notre terrain lui rappeler ce qu’il est : un usurpateur. Satan ne peut que laisser la personne, car il voit que nous tenons sur notre position en Christ et ce qu’il a accomplit à la croix.

Satan nous connait, il sait ou nous puisons notre autorité, si nous connaissons ce dont nous parlons. D’où l’importance d’être avec Jésus

 Actes 19 :15

« l’esprit malin leur répondit : je connais Jésus, et je sais qui est Paul, mais vous, qui êtes-vous ? »

L’esprit malin n’avait pas à leur obéir, il priait par personne interposée. « Je vous conjure par Jésus que Paul prêche »

Ceci nous montre qu’il n’avait pas la moindre idée de quoi il parlait.

 Il y a aussi le libre arbitre, mais je pense qu’il n’est pas aussi libre que l’ennemi veut nous le faire croire.

 Le libre arbitre de la personne n’est plus contrôlé par Satan mais le Saint Esprit peut alors lui montrer la vérité, et elle ne peut que lui répondre (c’est toujours son choix mais là elle peut choisir librement en tout connaissance)

 

Alors que nous faisons cela, les 2 besoins de l’humanité sont répondus :

  • Nous proclamons la réconciliation de Dieu avec l’homme par Jésus.
  • Satan a lâché son emprise sur les gens.

 Lorsque nous intercédons nous exerçons ce ministère de réconciliation entre Dieu et les hommes par Jésus.

La vie des hommes change car le Saint Esprit est libre d’œuvrer.

 Le monde sera plus à même d’écouter ce que nous avons à lui dire car nous l’aurons proclamé au monde spirituel et cela aura ouvert les cieux.

 Même si nous pensons que la personne mérite ce qu’il lui arrive notre rôle n’est pas de la juger mais de nous tenir devant Dieu à sa place en rappelant que pour elle aussi Jésus a payé le prix. Cette personne se sentira aimé et non jugé. Elle se sentira accepté et nous pourrons alors lui parler plus librement. Nous pourrons lui partager ce que Christ à fait.

 2 Corinthiens 5 v 20

« Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu ! »

 Nous deviendrons les ambassadeurs de Christ.

Un ambassadeur est une personne qui a le caractère et le titre de représentant d’un état auprès d’un autre. Nous sommes les portes paroles, les représentants du royaume des cieux, mais si nous ne le connaissons pas, si nous ne connaissons pas ses lois, ses dirigeants (Dieu, Jésus, St esprit) comment ils opèrent. Comment pouvons-nous être leurs représentants, leurs ambassadeurs.

 Si nous ne connaissons pas la Parole de Dieu comment pourrons-nous être le porte parole devant le monde terrestre et spirituel.

 Dieu nous appelle à ce ministère de réconciliation, c’est un ministère permanent, nous devons être prêt à tout instant.  

           9ca7b0a7             9ca7b0a7            9ca7b0a7