manteau d'Elie


LE MANTEAU D'ELIE

 

1 Rois 19 :19

Elie avait reçu de Dieu qu’il devait oindre Elisée comme successeur. Cela peut paraitre étrange car il y avait de nombreuses écoles de prophètes.

A l’élite religieuse, il était un simple laboureur, mais Dieu a vu des qualités en lui qui était nécessaire pour répondre et mener à bien l’appel qu’il avait prévu.

-        Il mettait tout son cœur, sa force au travail. Il ne rechignait pas à la tâche,

-        Il avait 12 paires de bœuf pour labourer ce qui montre qu’il apportait du soin et de l’empressement à ce qu’il faisait.

Ce sont des qualités que Dieu recherche dans l’homme. La fidélité, la diligence, mettre tout son cœur à l’ouvrage.

C’est cela être responsable dans ses engagements dans le naturel et le spirituel.

Lorsque nous sommes fidèles dans nos engagements, que nous opérons dans l’onction que nous avons pour accomplir ce qui est à portée de main, Dieu nous donnera un autre manteau.

Le manteau ne vient pas sur les personnes qui sont justes assises attendant que quelque chose se passe. Il vient sur les personnes qui se sont qualifiées pour la position. Il y a un prix à payer.

Elie a mis son manteau sur Elisée et ce dernier a compris ce que cela impliquait. Elie portait le manteau fait de peaux de mouton ou de chèvre qui était l'insigne des prophètes en Israël(Zacharie 13.4).   Elisée  a suivi Elie après avoir brûlé le bois de l’attelage et sacrifié une paire de bœuf. Il ne pouvait pas revenir en arrière. C’était un banquet pour un adieu à sa vie passée. Pour avoir 12 paires de bœuf, sa famille devait être riche. Mais Elisée à répondu à l’appel de Dieu. Il n’a pas regardé à ce qu’il perdait.

Pour recevoir le nouveau manteau de Dieu, nous devons nous débarrasser du vieux, nous devons abandonner notre zone de confort et nous lancer dans l’inconnu, abandonner notre sécurité.

Elisée aurait pu refuser ce manteau, après tout c’était un simple laboureur, il n’était pas qualifié du point de vue religieux pour succéder à Elie. Mais il l’était aux yeux de Dieu.

Nous ne devons pas penser seulement dans le spirituel, mais aussi dans le naturel. Dès notre naissance nous avons reçu de Dieu nous nous en rendons plus ou moins compte. Nous disons que telle personne est douée, mais en fait c’est un talent que Dieu lui a donné.

Nous devons reconnaitre ce que Dieu met sur nos cœurs et avancer.

L’onction, le manteau n’est pas forcément en relation aux 5 ministères mais elle est spécifique pour nous, le manteau nous ira comme un gant, il ne sera pas trop petit, trop serré, ou trop grand. Il tombera parfaitement sur nos épaules.

Ce manteau nous ira parfaitement afin de toucher notre entourage, notre sphère d’influence

Nous en avons tous une dans laquelle nous avons l’opportunité de mettre un impact pour Dieu. Paul avait compris cela.

2 Corinthiens 10 :13

« Pour nous, nous ne voulons pas nous glorifier outre mesure, mais seulement dans la limite du champ d’action que Dieu nous a assigné en nous amenant jusqu’à vous. »

Paul restait dans le champ d’action, la sphère d’influence que le st Esprit lui avait assignée. N’essayons pas de copier les autres, soyons nous-mêmes, soyons vrais, pas une copie.

Nous ne devons pas nous comparer aux grands ministères et les envier, car il y a un appel et une onction spécifique pour chacun de nous, que ce soit sur le devant de la scène ou derrière, l’important est de répondre à cet appel.

Alors que nous sommes fidèles et diligent, Dieu verra que nous sommes prêts pour une nouvelle onction, un nouveau manteau.

Dans le naturel un manteau nous protège du froid, dans l’ancien temps il indiquait le rang, le statut d’une personne, l’autorité qu’elle avait dans la société.

Dans le spirituel, il représente la présence et la puissance du St Esprit sur nos vies, il symbolise l’autorité que nous avons face à Satan. Dieu veut nous les donner pour marcher dans la plénitude et l’autorité, la puissance de Christ.

Ce  manteau était l’onction de l’esprit pour l’appel (l’onction interne),  Nous avons tous reçu ce manteau, nous avons tous l’esprit en nous, qui nous conseille, nous exhorte, nous aide chaque jour.

Dieu veut nous revêtir de l’onction spécifique à notre appel, cette onction va s’accroitre au travers et en fonction du temps que nous passons avec Dieu dans la prière, l’étude de Sa Parole.

Ce n’est pas parce que nous avons reçu l’appel sur notre vie qu’il s’accomplira. Nous devons mettre tout en œuvre pour que cela se réalise. Il n’y a pas de raccourci, l’onction n’est pas automatique, il y a un prix à payer.

Elisée a pris le manteau d’Elie et il a pris la responsabilité qui allait avec. Il a passé du temps avec Elie, l’a servi. Nous devons passer du temps dans la présence de Dieu pour entretenir l’onction dans notre vie.

Mais Il y a plus, il y a d’autres manteaux.

2 Rois 2 v2-14

Elisée avait déjà reçu le manteau par Elie, mais là il allait recevoir de nouveau un manteau, celui pour accomplir sa destinée.

Elie était à Guilgal avec Elisée et avant que Dieu ne le prenne, il devait aller dans 3 endroits.

Guilgal était le point géographique le plus haut ; Il fallait descendre pour aller d’un endroit à l’autre.

Ceci arrive dans notre vie, Dieu nous a appelé à quelque chose, nous avons répondu et tout à coup nous avons l’impression que tout s’effondre et que nous allons de plus en plus bas, Mais c’est au plus bas que le miracle a eu lieu.

Guilgal ce nom fut donné car l’opprobre de l’Egypte fut ôté. Josué 5 :9 C’était le lieu de la circoncision, Josué 5 :3. C’est là que les males furent circoncis.  Que Josué rencontra le chef de l’armée  Josué 5 :14. A ce lieu, il était irréprochable.

Dans ce lieu, l’armée d’Israël se trouva à la merci de ses ennemis, ils étaient affaiblis par la circoncision. Ils ne devaient alors que croire et s’appuyer sur la protection de Dieu pour les garder. C’est ce qu’il fit aucun ennemi les attaqua pendant ces temps de faiblesses. Ils dépendaient totalement de Dieu.

Ce fut le point de départ d’élie et Elisée.

Pour nous notre Guilgal peut être considéré au moment où nous avons décidé de nous engagé véritablement avec Dieu, nous avons décidé d’aller de l’avant, laissant derrière nous l’opprobre du monde. Nous avons décidé d’être intégre dans notre marche avec Dieu.  A notre baptême nous avons décidé de déclarer publiquement que nous ne faisions plus partie de ce monde et que nous voulions suivre Jésus, mais le monde est toujours en nous.

Lorsque nous nous engageons véritablement avec Dieu, nous décidons que le monde n’est plus en nous. Nous ne nous embarrassons pas des affaires du monde. Dans ce choix, nous reconnaissons la souveraineté, la protection de Dieu pour chaque instant de notre vie. Nous apprenons à dépendre totalement de Dieu, et non plus sur ce que nous connaissons, avons appris.

Elisée aurait pu choisir de rester là à Guilgal de ne pas passer le test,  mais il décida de continuer vers Bethel.

Guilgal est une expérience dans notre vie ou nous expérimentons Dieu, nous réalisons que ce que nous faisions avant nous ne le faisons plus, nous nous sentons bien. Mais ce n’est pas un but en soi, nous avons expérimenté Dieu d’une certaine façon. Mais  Nous devons continuer

Elisée a suivi Elie, nous devons continuer à suivre Jésus,

Ils sont arrivés ensuite à Bethel.

Bethel : maison de Dieu

Cette ville est le lieu de révélation de Dieu à Jacob, la porte des cieux. Genèse 28 :12-17

C’est là que Jacob vit les anges monter et descendre, qu’il reçut ce que Dieu attendait de lui, les promesses de Dieu, le face à face avec Dieu.

Nous devons avoir cette rencontre, nous attendre à Dieu, recevoir de lui ce qu’il attend de nous.

Dans ce lieu, les prophètes sont venus vers Elisée lui prophétisé ce qui allait se passer. Mais Elisée le savait déjà, et il n’a pas eu peur de dire aux prophètes taisez vous. Il avait acquis une intimité et une autorité spirituelle.

Là encore il aurait pu rester.

Nous serons tentés de rester dans cette expérience mais comme Elisée nous devons persévérer car il y a plus.

Jéricho :  Forteresse, lieu de malédiction, elle ne devait jamais être reconstruite Josué 6 :26 sous peine de mort pour celui qui la reconstruisait

Dans nos vies, nous avons des forteresses qui s’élèvent en nous, ou contre nous, au travers de nos raisonnements, nos vaines imaginations, 2 Corinthiens 10 v4.

Nous devons les abattre et ne pas les reconstruire sous peine de mort spirituelle.

Jourdain : La langue de la mer d’Egypte. Esaïe 11 :15 qui sera complètement asséché pour le retour d’Israël dans son pays lors du retour du Messie.

Le Jourdain a été asséché 3 fois

-        Une fois par Josué

-        Une fois par Elie

-        Une fois par Elisée.

Avant son ministère, Elie avait déjà traversé le Jourdain, c’était un Thisbite, il vivait de l’autre côté.

A la fin de sa vie, il traversa de nouveau le Jourdain.

Le Jourdain est la ligne de démarcation entre ce que nous vivons, expérimentons de Dieu de temps à autre et celui des manifestations surnaturelles plus vraies, plus profondes. Lorsque nous passons le Jourdain, nous passons de l’autre côté du voile.

Il symbolise la séparation de ce que nous savons maintenant pour nous amener là où Dieu nous veut. Dans une vie d’onction, de plénitude en Lui.

Jésus fut baptisé dans le jourdain avant de commencer son ministère. C’est là qu’il fut reconnu aux yeux de tous comme le fils bien aimé de Dieu. Il y avait cette filiation.

Tout ceux qui veulent faire, accomplir la volonté parfaite de Dieu ont traversé ce lieu une ou plusieurs fois dans leur vie.

Lorsque nous franchissons le Jourdain dans notre vie, nous entrons dans le surnaturel, dans la vie de l’Esprit, cela se fait tout seul.

C’est dans ce lieu qu’Elie a été enlevé qu’il monta vers les cieux. Pour Elisée, son intimité avec Elie était telle qu’il l’appela pas « maitre » comme les prophètes le désignait mais comme mon père.v12

C’est dans ce lieu qu’Elisée a reçu la double onction. Il aurait pu la louper en se focalisant sur la manifestation mais il ne perdit pas Elie de vue.

C’est ce que nous devons faire, nous focaliser non pas sur ce qui se passe, mais sur l’auteur, la source de la manifestation, Dieu.

Elie est parti, Elisée aurait pu se lamenter mais non il reprit le manteau tombé à terre et fit appel à l’Eternel le Dieu d’Elie.

Il accepta sa destinée non pas en s’appuyant sur ce qu’il avait vu faire mais sur l’Eternel, qui était derrière ce qu’Elie avait fait. Il était imprégné de l’onction de Dieu de la présence du St Esprit a un tel point que même à sa mort, ses os en étaient encore imprégné.. ( ex : la fumée de cigarette sur nos vêtements car nous sommes trop au contact des fumeurs)

Il ne faisait plus qu’un avec le St Esprit.  C’est pareil pour nous, nous ne devons faire qu’un avec Lui.

Lorsque le manteau vient, il est temps d’œuvrer, d’avancer de saisir les opportunités que Dieu nous donne.

Dieu veut nous donner les manteaux qu’il a en réserve pour nous afin que nous marchions dans l’autorité et la puissance de Christ.

Le choix est nôtre, nous pouvons venir tous les dimanches et passer du bon temps, nous faire du bien et en rester là ou nous choisissons de progresser dans nos moments d’intimité, laissant tout ce qui nous retient de l’autre côté du Jourdain.

Nous décidons de nous focaliser sur Dieu avant tout, ne le lâchant pas du regard, c'est-à-dire faisant de lui nos délices. Et là encore nous continuons d’avancer même si nous sommes tentés de rester dans cette nouvelle expérience car il y a encore plus.

Continuons, soyons fidèle et diligent dans tout ce que Dieu nous donne, afin que le surnaturel de Dieu devienne notre naturel de tous les jours.

  ef147b33