follow

ETRE DISCIPLE


Matthieu 9 :9 ; Marc 2 :4 ;Luc 5 :27

« En passant il vit Lévi(Matthieu), fils d’Alphée, assis au bureau des péages, il lui dit : « suis moi….Lévi se leva et le suivit. »

Matthieu 4 :18-22

« Suivez moi je vous ferai pécheurs d’hommes. »

Lévi(Matthieu) Pierre, André, Jacques, Jean ont répondu à l’appel, ils n’ont pas regardé au prix à payer, ils ont tout laissé derrière eux.  Par ce choix, ils sont devenus des disciples de Christ.

1°) La première étape pour être un disciple de Christ est de couper avec l’ancienne existence, avec notre ancienne façon de vivre. (ca ne veut pas dire quitter son travail à moins que Dieu nous le demande)  de ne plus vivre comme nous avions l’habitude de le faire, mettre Christ en premier. 

 Luc 9 :57-62 ; Matthieu 8 : 19-22

Le premier homme ne refusa pas de suivre Jésus, mais il voulait en premier enterrer son père « accomplir la loi »

Le seul problème était que les morts étaient enterrés le jour même et si son père était mort, il devait être chez lui et non suivre la foule. « Il avançait une excuse »

Une partie de lui-même voulait surement suivre Jésus, mais l’autre ne voulait pas.

Jésus lui dit « laisse les morts enterrer les morts. »  Celui qui est mort spirituellement enterre les morts physiquement. Ephésiens 2 :5, 1 Timothée5 :6

Un troisième homme était d’accord pour le suivre mais il voulait d’abord prendre congés de ceux de sa maison. Pour lui certaines conditions dans sa vie devaient être accomplies avant de répondre à l’appel

Jésus savait que les membres de sa famille feraient leur possible pour l’arrêter dans sa démarche.

Répondre à l’appel de disciple est un choix personnel ou nous acceptons d’y répondre ou nous n’y répondons pas. Cela ne veut pas dire que nous ne sommes pas sauvés, mais c’est une continuité à notre salut.

Aucune excuse ne tient devant ce choix.

ETRE DISCIPLE : Adhérer à Christ, être lier à Christ, un attachement exclusif à Christ.

Lorsque nous adhérons à une association, un parti, nous respectons et sommes d’accord avec ses principes, ses fondements, ses règlements. Nous nous y soumettons complètement. Nous nous donnons à fond dans l’association et voulons la faire connaitre autour de nous.

Nous trouvons dans la Parole de Dieu les principes, fondements et règles de Christ, en la lisant, la méditant nous savons ce que Dieu nous demande, attend de nous et nous y répondons car nous avons répondu à l’appel de Christ pour devenir ses disciples.

Le fait de venir à l’église tous les dimanches pour entendre le sermon, avoir un moment de louange etc ne fait pas nécessairement de nous des disciples. Il est important de le faire pour s’épanouir et grandir en Christ, mais voulons nous aller plus loin dans notre engagement.

Lorsque nous venons à l’église nous n’abandonnons pas nécessairement notre volonté, notre liberté à Christ, car nous le faisons peut être par habitude, ou pour ne pas rester seul, ou pour être bien. Mais nous devons le faire pour Dieu avant tout.

Notre style de vie a-t-il changé ? Notre vie porte-t-elle du fruit ? Je ne parle pas d’âme amenée à Christ, mais du fruit de l’Esprit, Donnons-nous envie à notre entourage ?

Être disciple n’est pas un choix que nous faisons dans le but d’obtenir l’adoration, la gloire, les honneurs, mais c’est une vie d’obéissance au Fils de Dieu, c’est de n’avoir qu’un seul objectif : Obéir à Christ.

Le disciple laisse sa vie derrière lui, et se soumet complètement.

Il perd sa sécurité et entre dans ce qui lui semble l’insécurité car il n’a plus le contrôle de sa vie, mais l’a donné à Christ en décidant de lui obéir.

Toute notre vie, nous avons planifiés notre vie, et avons établis des zones de sécurité, de confort mais en devenant disciple nous le laissons bousculer ces zones et entrons ainsi dans une nouvelle dimension de foi, car alors nous ne dépendons que de Lui.

Lorsque nous devenons disciples nous nous engageons envers Christ mais lui également envers nous. Il ne nous laissera pas. Il nous a laissé des promesses dans sa Parole.

Nous nous rendons disponibles pour notre maître, nous sommes à son entière disposition.

Notre vie de disciple est maintenue tant que rien ne s’interpose entre Christ et nous.

Etre disciple ne veut pas dire mener une vie déséquilibrée bien au contraire, un disciple est quelqu’un de discipliner, de vrai, d’ordonné dans sa vie chrétienne.

Nous pouvons être de simples chrétiens ou devenir des disciples. Le fait qu’un jour nous avons été sauvés, ne fait pas obligatoirement de nous des disciples. Nous devons répondre à cet appel dans notre vie et ceci tous les jours.

Chaque homme est appelé individuellement et doit répondre à l’appel séparément.

Nous ne pouvons pas suivre Christ être son disciple si nous ne sommes pas préparer à accepter de rompre avec le passé, car l’appel de Christ fait une barrière en nous et notre vie naturelle. Cette barrière c’est Christ.

Nous voulons la puissance de Dieu, voir des miracles, etc. Mais voulons nous payer le prix pour cela ?

Philippiens 3 :10

« Ainsi je connaitrai Christ et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances en devenant conforme à lui dans sa mort…. »

Plus haut au verset 7-9 Paul nous dit ce qu’il fait pour connaitre la puissance. (À lire)

Puis au verset 12-14 « il oublie ce qui est derrière et court vers le but. »

Que notre cri soit celui de Paul. Tout va de pair, je connaitrai la puissance de sa résurrection, la communion de ses souffrances en passant par la mort qui pour nous est celle du moi.

S’il n’y a pas de mort, comment pouvons-nous connaitre la puissance de sa résurrection ; qui dit mort dit souffrances.

Etre disciple c’est accepté la loi de Christ qui est celle de la croix et s’y soumettre.

Matthieu 10 :38 ; Luc 9 :23 ; Marc 8 :34-38

« Qu’il renonce à lui –même et qu’il se charge chaque jour de sa croix. »

Si nous voulons être disciple et suivre Jésus, marcher dans ses pas. Luc nous dit que nous devons nous charger de notre croix : chaque jour pas seulement quand nous le souhaitons.

La croix : Le rejet des autres, les souffrances pour le nom de Christ, le mépris, la crucifixion du moi

Christ ne force personne à prendre sa croix. L’homme est libre arbitre.

Renoncer à soi même : Mourir à ses propres droits, à son indépendance, son propre intérêt, être conscient de Christ en nous et non plus de notre moi. Mourir à notre moi en choisissant toujours la volonté de Christ sur la nôtre. C’est regarder à Christ qui marche devant nous et non pas le chemin difficile que nous prenons.

Etre disciple implique la mise en pratique du renoncement à soi tous les jours.

Prendre sa croix : Souffrance due non pas à nos erreurs, un mauvais choix, mais pour  Christ, être rejeté à cause de son nom.

Jean 15 :18-19

La première souffrance qu’expérimente un disciple est l’abandon des choses du monde, des attachements à ce monde. C’est la mort du vieil homme.

Mais si nous restons focalisés sur Jésus, en le mettant en premier dans notre vie ceci se fera tout naturellement.  Des choses que nous faisions par le passé, nous nous rendons compte que nous ne les faisons plus.

Un disciple s’abandonne sans réserve à Christ, unit en sa mort. L’appel de Christ est de venir à lui et de mourir, peut être comme martyre mais en tout cas c’est la mort de notre propre volonté. C’est faire abstraction de notre état d’âme pour Christ en le menant à la croix.

La croix est devant chaque chrétien, non seulement pour y déposer nos fardeaux mais aussi pour la porter.

Luc 14 :26-27

« Si quelqu’un vient à moi, sans me préférer à son père, à sa mère, à sa femme, à ses enfants, à ses frères et à ses sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut être mon disciple. Et quiconque ne porte pas sa croix et ne me suit pas, ne peut être mon disciple. »

Jésus  est très clair, il stipule ici les conditions pour devenir disciple.  

-        Mettre Dieu en premier dans sa vie, au dessus de sa parenté, de sa propre vie.

-        Porter sa croix

-        Le suivre.

Le choix est nôtre, personne ne peut le faire pour nous.

Etre disciple implique que chaque jour, nous payons le prix de mourir à soi. Nous diminuons afin qu’il grandisse en nous. Nous devons chaque jour cesser de nous écouter mais plutôt écouter la voix de Dieu, du Saint esprit.

Souvent nous avons reçu l’appel de Christ et y pensons comme quelque chose de glorieux, nous n’oublions pas que cela ne se fait pas tout seul. Il y a un prix à payer pour entrer dans cet appel. Des heures de solitude (humaine), le rejet à cause d’incompréhension car nous préférons faire passer Christ en premier.

Ne regardons pas seulement à ce que les gens voient face à un ministère, mais regardons derrière l’estrade, ce que cela a couté pour en arriver jusque là.

Nous avons tous reçu des paroles des prophéties sur ce que Dieu nous appelle à faire, à être mais cela ne se fera pas tout seul, nous devons faire notre part et Dieu fera la sienne.

La personne exerçant le ministère est devenue et continue d’être disciple avant d’entrer dans le ministère, dans l’appel de Christ pour sa vie.

Ceci n’est pas difficile, car plus nous nous approchons de Dieu passons du temps en sa présence et plus nous voulons en passer.

Matthieu 22 :14

« Il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus »

Ils ont répondu à l’appel du salut, mais pas à celui de devenir disciple.

L’appel est là, allons nous y répondre ou allons nous rester dans notre vie confortable, pensant que nous sommes arrivés, que nous savons tout ?

Voulons-nous être disciple de Christ ou simple chrétien ?

disciples