smyrne


SMYRNE

Smyrne: Myrrhe.

Myrrhe => Parle de guérison, utilisé pour le parfum et pour embellir car elle aide à effacer les rides. Amer au goût, elle symbolise également les afflictions, persécutions.

Smyrne => L'Eglise des martyrs.

Smyrne était une grande et belle cité, fière de ses richesses et de sa splendeur qui disputait à Ephèse et Pergame le titre de "première de l'Asie". L'expression "Couronne de Smyrne" était souvent employée pour désigner ce couronnement d'édifice qui s'élevait, ou comme symbole de la puissance de la cité. La beauté de cette ville était comparée à la couronne d'Ariane (Couronne boréale). Smyrne se releva toujours plus brillante et incomparablement belle après chaque dévastation.

Ancien nom de la ville turque d'Izmir, elle fut une colonie grecque très ancienne, détruite au sixième siècle avant Jésus-Christ par le roi Alyatte elle fut reconstruite à l'époque hellénistique. Elle tomba aux mains des turcs en 1330, occupée par la Grèce après la première guerre mondiale 1919, elle fut reprise par les turcs en 1922.

Son église chrétienne issue d'une colonie juive avait reçu l'Evangile de bonne heure, car elle était proche d'Ephèse où Paul exerça longtemps son ministère.

Certains pensent que l'ange de cette Eglise est Polycarpe le disciple de Jean. Il fut désigné bishop de Smyrne par les apôtres. Là il fut mis à mort (156) car il refusa d'appeler César "Seigneur". L'Eglise de Smyrne se montra fidèle à l'Evangile déjà dans les afflictions que lui valut l'attitude de ses membres face au culte impérial qui se célébrait dans la ville au temple de Tibère et Juli.

L'histoire a justifié la prédiction biblique. Quoiqu'ayant été prise comme couronne de victoire par bien des conquérants et comme terrain d'atroces luttes raciales jusqu'au vingtième siècle, Smyrne a survécu aux tourments du temps. Aujourd'hui encore, nombreuse et prospère, elle demeure la plus belle cité de l'Asie Mineure et le deuxième port de Turquie. Elle compte environ 757000 habitants. 13 mosquées, 2 synagogues, 2 églises chrétiennes grecques et 1 arménienne.

5 points concernant l'église de Smyrne

I) 3 Points de louange.

-1) oeuvres                              -2) Tribulations                        -3) Pauvreté (mais richesses en Christ)

II) Point de condamnation

Il n'y en aucun  pour cette Eglise.

III) Souffre de la persécution

Tribulation de 10 jours, calomnie de ceux qui se disent juifs.

IV) Fidélité demandée face à la mort

V) Celui qui vaincra aura la couronne de vie, ne souffrira pas la seconde mort

Définition:

Tribulation: Grec => THLIPSIS: Une pression, oppression, affliction, détresse, désespoir.

Pauvreté: Grec => PTOCHEIA: Mendiant. Condition d'une personne qui a perdu ses  richesses et son abondance.

Riches: Grec => PLOUSIOS: Riche, abondant dans les ressources matérielles. Riche abondamment dans les vertus chrétiennes et possessions  éternelles.

Calomnie: Grec => BLASPHEMIA: Diffamation, calomnie, détracteur, langage offensif,  nuire à la réputation de quelqu'un, parler de manière irrespectueuse de Dieu.

Couronne: Grec => STEPHANOS: Couronne, marque royale. Métaphore:  Bénédiction éternelle qui sera donnée comme prix aux véritables  serviteurs de Dieu et Christ. La couronne est la récompense de la justice. C'est un honneur.

Dix: Plénitude du test, témoignage, restauration, responsabilité.

Apocalypse 2:8

"Voici ce que dit le premier et le dernier"

 Ici encore c'est Jésus qui parle (Apocalypse 1:18)

Le terme le premier et le dernier est souvent attribué à l'Etre divin dans les écrits prophétiques, il démontre Son éternité, Sa dignité et excellence. C'est une preuve de Sa véritable divinité. Dieu utilise cette expression lorsqu'Il veut réconforter son peuple, ôter leur crainte. (Esaïe 41:4; 44:6; 48:12) Christ l'emploie pour la même raison.

Christ est le chef de toutes choses:

Pour l'alliance de la grâce:

Il est le premier et le dernier, il est le médiateur, le messager, et celui qui la confirme, l'approuve. Il est l'alliance et toutes ses bénédictions et promesses sont en lui.

Il est la substance et les écritures toutes entières:

La loi et l'évangile. Il est celui qui a accompli la loi et Il est le sujet de l'évangile. IL est dans le premier verset de la Genèse et le dernier de l'Apocalypse.

Il est dans tous les aspects du Salut:

Dans la justification devant Dieu, dans la sanctification, dans l'adoption et éternelle glorification.

Dans son Eglise:

Il est la tête du corps, le fils sur sa propre maison, le premier né parmi Ses frères.

Le terme premier (alpha) est le nom donné par les juifs au Messie.

Le terme dernier (oméga) désigne ce qui est la fin, le plus bas comme lorsqu'Il s'est humilié. Il s'est mis plus bas que les anges et que l'homme. Il fut rejeté et méprisé par les hommes et Il fut obéissant jusqu'à la mort à la croix.

Tout ce qui se tient depuis alpha jusqu'à oméga inclus c'est Christ. Il est le commencement de la vieille création et de la nouvelle, et ceci d'éternité en éternité.

Cette phrase exprime:

a) La perfection de Christ

- en tant que Dieu, Il a la plénitude de la divinité, toutes les perfections de la nature divine.

- en tant qu'homme, Il est rendu en toutes choses semblables à Ses frères.

- en tant que médiateur, Il a plein pouvoir, sagesse, grâce et justice en Lui.

Tous les saints ont leur plénitude en Lui.

b) L'éternité de Christ.

Il n'y a personne avant lui, ni après.

"Celui qui était mort et qui est revenu à la vie"

Il est mort une fois pour toute à la croix pour le péché de Son peuple, cela ne fut que pour un court instant, car maintenant Il a la victoire sur la mort.

Il a toujours été vivant en tant que Dieu mais maintenant Il le sera toujours en tant qu'homme car Il est ressuscité.

Il est vivant pour Dieu, Il vit en Lui, avec Lui et pour Sa gloire.

Il est vivant pour le bénéfice et avantage de ses rachetés:

- Pour intercéder pour eux

- Pour leur justification.

Notre réconciliation est par Sa mort et notre salut par Sa résurrection.

Christ utilisa cette expression pour encourager Ses saints qui souffraient jusqu'à la mort.

Comme Christ qui est le Dieu Eternel a dans sa nature humaine goûté à l'amertume de la mort pour eux et était ressuscité, eux aussi étaient appelés à goûter à l'amertume de la mort pour Son Nom, mais ils ressusciteraient tout comme lui et vivraient éternellement.

L'Eglise de Smyrne comprenait bien ces termes. Cette cité ayant traversé bien des ravages, ayant été morte temporairement, est revenue à la vie plus florissante que jamais.

Apocalypse 2:9

"Je connais tes oeuvres" (Dans certaines versions)

La même chose que pour l'Eglise d'Ephèse dans Apocalypse 2:2

"Ton affliction ou tribulation"

C'est l'héritage de Christ à Ses saints, dans lequel il y a leur chemin au ciel. Les saints de cette période sont ceux qui ont subi le plus durement cette partie de l'héritage. Mais Christ l'a vu, il connaissait leur âme dans l'adversité et a remarqué leur patience, leur constance, et leur proche adhésion envers Lui.

Le Seigneur nous a non seulement promis la vie en abondance mais aussi les tribulations. Jean 16:33; Actes 14:22; 2 Timothée 3:12; Romains 5:3; 1 Thessaloniciens 3:4.

Les tribulations que nous traversons ne sont rien comparées à celles des martyres de cette période.

Tribulation, affliction: Tourment moral, épreuve, peine corporelle qui atteignent le condamné dans sa vie ou dans sa liberté. Elles peuvent conduire à la mort, la détention et la réclusion en plus de la dégradation civique et interdiction légale.

"Ta pauvreté (bien que tu sois riche)"

Smyrne était pourtant une ville prospère, riche mais la plupart des adeptes de Christ étaient pauvres. Leurs biens avaient été pillés car ils appartenaient à Christ. Les hommes voient la pauvreté comme quelque chose de méprisable, mais cette pauvreté-là ne venait pas du péché mais de la souffrance pour le Nom de Christ qui voyait cela et soutenait son peuple.

Ils étaient cependant riche en foi, en espérance, en fruits Colossiens 1:26-29. Ils étaient héritiers du royaume, bien que pauvre dans le monde. Ils avaient les richesses de Christ avec les promesses et bénédictions de l'alliance. Ils étaient rois et prêtres, ayant un royaume de grâce ici bas et un droit au royaume de gloire. Ils étaient héritiers de Dieu et cohéritiers de Christ.

Christ ne parlait pas des richesses de ce monde qui ne sont rien comparées à la gloire à venir et ne valent rien dans l'éternité. Il parlait des richesses éternelles qui s'acquièrent bien souvent au travers d'épreuves.

"Et les calomnies (blasphèmes) de la part de ceux qui se disent juifs et ne le sont pas."

Ils se disent juifs: Ils sont de race juive; mais ne font pas partie d'Israël spirituelle.

Romains 2:28-29

Le juif dans le sens religieux du terme ne fait pas forcément partie du peuple choisi s'il n'a que l'apparence extérieure.

Le vrai juif est celui qui l'est intérieurement dont le coeur est donné à Dieu et qui est circoncis de coeur. Expression figurée pour la pureté intérieure comme celle qui est demandée dans Deutéronome 10:16; 30:6; Jérémie 9:26.

Cette circoncision ne peut se voir comme une marque dans la chair mais selon l'Esprit.

Le juif décrit ici sera critiqué par les hommes mais loué par dieu, alors que celui qui se dit juif se glorifiait et faisait valoir ses privilèges. Les juifs, en particulier les pharisiens, étaient très ardents pour la louange de l'homme, mais le vrai juif, le véritable enfant d'Abraham par la foi avait ce qui est mieux, la louange de Dieu.

Ce terme juif peut aussi faire référence à des chrétiens d'apparence, car une personne baptisée était appelée juive par les païens. Ils professaient la chrétienté en parole mais non en actes. Ils avaient de mauvais principes et des mauvaises pratiques. Qu'ils soient juifs d'origine ou chrétiens appelé juifs, les deux catégories blasphémaient contre les voies et doctrine de Christ et incitaient les autres à faire de même.

Ils étaient de faux chrétiens qui fuyaient la persécution à cause de l'Evangile, ils n'étaient pas ce qu'ils paraissaient être. Ils étaient les hérétiques de cette période. Ils introduisaient des rites païens et juifs dans l'Eglise et étaient des hommes qui pavaient le chemin du péché.

"mais qui sont une synagogue de Satan"

Ici il est parlé des juifs donc leur lieu de culte est une synagogue d'où la synagogue de Satan. Ils étaient les enfants du mal, souvenons-nous de Jésus qui en parlant aux juifs leur dit qu'ils avaient pour père le diable. Ils étaient influencés par le diable, ils étaient les précurseurs de l'Antéchrist.

Apocalypse 2:10

"Ne crains pas ce que tu vas souffrir"

La crainte est un manque de confiance qui conduit à l'inquiétude.

L'Eglise va souffrir de différentes façons: la flagellation, l'emprisonnement, confiscation de leurs biens, et différentes mortes.

Tous étaient connus de Christ, parfois Il les avertissait.

Il est dit de Polycarpe que trois jours avant qu'il ne souffre, il fit le rêve que son oreiller était en feu. Ceci le réveilla et il annonça sa fin à son entourage, qu'il serait brûlé pour Christ.

"Voici le diable jettera quelques-uns d'entre vous en prison."

Le diable est toujours l'instigateur même s'il utilise des êtres humains. Beaucoup de saints, même des ministères durant cette période furent jetés en prison. Le diable poussait leurs ennemis à arrêter la progression de l'Evangile, à dissuader d'autres de le prêcher et professer l'Evangile.

"Afin que vous soyez éprouvés"

Dieu souvent permet la persécution pour tester la réalité de la foi, mais Il reste fidèle nous n'avons rien à craindre.

Ils devaient être éprouvés afin que leur foi, zèle, amour, courage, fidélité, constance soient testés. Les temps de souffrances sont des temps d'épreuves que les hommes soient ou non de véritables chrétiens, qu'ils aient la véritable grâce de Dieu ou pas, que les principes qu'ils détiennent soient vrais, droits, dignes de souffrances.

"Vous aurez une tribulation de 10 jours."

Les dix jours peuvent symboliser dix années.

Dix persécutions sont répertoriées par les historiens de l'Eglise. Cela peut se rapporter à ces dix persécutions ou à la dernière qui durera 10ans et 3mois sous dioclétien.

Les dix années de tribulations.

1) Sous Néron en 64 ou 66      2) Sous Domitian en 93        3) Sous Trojan en 109     4) Sous Hadrian en 125                   

5) Sous Marcus Antoninus en 151    6) Sous Septimius Severus en 197      7) Sous Maximinus en 235, 236, 237

8) Sous Décius en 250        9) Sous Valérianus en 257    10) Sous Dioclétien en 303

C'est après la dernière que l'Eglise de Smyrne fit place à l'Eglise de Pergame.

Nous avons pu voir que l'application prophétique et historique est confirmée.

"Sois fidèle jusqu'à la mort"

Le Seigneur confirmait qu'ils allaient être des martyres, mais même en face de cela, Il leur demandait d'être fidèle (constant dans leur engagement).

- Pour les ministères: qu'ils continuent dans la prédication de l'Evangile pur, sans compromis. Qu'ils veillent sur les âmes qui leur sont confiées en les exhortant, les reprenant si nécessaire, etc... De continuer leur charge bien que le danger de mort et la fin était toujours présent pour beaucoup.

- Pour les chrétiens: De continuer à croire en Christ, de lutter pour Son Evangile, de le suivre en tout temps et tout lieu sachant qu'ils s'exposeraient à la souffrance voir même la mort.

Le Seigneur les encourage face à cette fin en leur promettant la couronne de vie. Il leur donne de voir au delà du terrestre et de regarder avec leurs yeux spirituels.

"Et je te donnerai la couronne de vie."

Les païens couronnaient leurs morts. Mais ici c'est une couronne de vie (Jacques 1:12)

Tout comme le vainqueur dans les jeux recevaient une couronne, ils savaient qu'une couronne les attendait au ciel. Ceci fait partie des récompenses du bon et fidèle serviteur.

Ils obtiennent la couronne de vie, car ils n'ont pas "craint ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme..." Matthieu 10: 28 ils sont restés fidèles.

Apocalypse 2:11

" Que celui qui a des oreilles entendent ce que l'Esprit dit aux Eglises."

 Voir Apocalypse 2:7 (l'église d'Ephèse)

C'est une application individuelle.

Qu'il entende quoi? Que dit l'Esprit aux Eglises?

- Que le Seigneur est toujours présent à nos côtés, qu'Il nous a promis la vie en abondance, mais que nous ne devons pas oublier les persécutions qui font elles aussi parties de l'Evangile.

- Que des chrétiens de nom seront toujours parmi nous, mais qu'ils refusent de passer par les souffrances, tribulations. Que nous trouverons toujours des personnes prêtes à trouver des excuses pour ne pas avoir à souffrir pour Christ.

- Que nous devons garder un Evangile pur, sans compromis et rester fidèle à Christ sans considérer le prix à payer.

- Que le Seigneur nous éprouve pour notre bien et afin de voir la réalité de notre foi, notre zèle, amour etc... Mais il ne le fera pas au delà de ce qu'on peut supporter.

- Que nous devons mourir à nous-mêmes.

- Que tous ceux qui servent Dieu avec amour, fidélité peuvent avoir la couronne de vie.

"Celui qui vaincra n'aura pas à souffrir la seconde mort"

Celui qui ne sera pas arrêter par la pauvreté, les tribulations, les persécutions, la mort, mais qui sera vainqueur en Christ de toutes les épreuves mises sur sa route, ne souffrira pas de la seconde mort.

La 1ère mort => résultat du péché d'Adam et Eve, c'est la mort du corps

La 2ème mort => C'est pour les méchants. (Apocalypse 20:14)

C'est la mort du corps et de l'âme, c'est la destruction des deux et une séparation éternelle de Dieu.

Les saints ne seront pas touchés par cette mort, ils auront la vie éternelle.

banniere fleur blanchebanniere fleur blanche