LAODICEE

LAODICEE

Laodicée: Justice du peuple

 Laodicée => Eglise dans son état final d'apostasie.

 Laodicée ancienne Diospolis, puis Rhoas.

Laodicée devint une ville importante au milieu du troisième siècle avant Jésus-Christ, grâce à Antiochus II qui lui donna le nom de sa femme Laodice.

Rome la prit en 190 Avant Jésus-Christ et la confia à Eumène roi de Pergame, puis l'administra directement.

Laodicée devint un centre du culte impérial. Après un tremblement de terre en 60, elle refusa l'aide pécuniaire de Rome que les plus grandes cités d'Asie avaient  toujours acceptée en pareil cas. "Je suis riche, dit-elle, je n'ai besoin de rien!" Enlevée par Tamerlan en 1402, Laodicée est aujourd'hui en ruines appelée Eski-Hissar.

Laodicée était située au noeud de plusieurs grandes routes. Voies principales de Milet et Ephèse, vers l'est de Pergame et Hermus vers la Pisidie et la Pamphylle, de Carie et de Phrygie d'où un commerce important de transit ou de débouché.

La contrée élevait des troupeaux à laine d'un noir brillant, très appréciée, dont on fabriquait des étoffes et vêtements de luxe, courts manteaux, tuniques etc... Aussi la ville était-elle riche.

C'était un centre bancaire sur lequel en 51 Avant Jésus-Christ Cicéron pouvait tirer des chèques de Rome.

La divinité Phrygienne Men Karou s'hellénisa sous forme de Zeus. Du temple qui fut érigé, relevait une école de médecine alors célèbre. Elle découvrit une huile pour oreilles et une poudre pour les yeux.

Dans sa position frontière, Laodicée eût dû apporter la civilisation hellénique et plus tard contribuer à l'évangélisation de la population arriérée, mais elle faillit à sa mission.

Laodicée fut sans doute évangélisée par Epaphras et il y fonda une église.

Cette communauté avait quelques relations avec Paul qui lui adressa une lettre (Col 4:16). Dans son orgueil, elle se dit riche et s'isole égoïstement. Elle est fière de ses étoffes magnifiques et de ses remèdes célèbres. Mais elle a besoin des vraies richesses, or éprouvé par le feu, vêtements blancs, collyre du Seigneur qui se trouvent dans la repentance et le zèle à son service.

L'Eglise de Laodicée est devenue indépendante, elle se suffisait à elle-même, se confiait dans sa propre justice et ne réalisait pas qu'elle était nue, aveugle et pauvre. Elle se trompait elle-même.

 5 Points concernant l'Eglise de Laodicée

 1) Tes oeuvres    2) Ni froid, ni bouillant   3) Tiède et je te vomirai   4) Fier et propre justice  5) Ignore son véritable état

 3 Points d'auto-suffisance de l'Eglise de Laodicée

  •  1) Riche
  • 2) Je m'enrichis
  • 3) J'ai besoin de rien

5 conseils pour l'Eglise de Laodicée

  • 1) Achète de moi de l'or éprouvé par le feu
  • 2) Achète de moi des vêtements blancs
  • 3) Oins tes yeux d'un collyre pur
  • 4) Aie donc du zèle
  • 5) Repens-toi

 Définition

Amen: AMEN => En vérité, amen, fidèle. Lorsqu'il est utilisé au début d'un discours, il signifie: en vérité, mais s'il est utilisé à la fin d'un discours, il veut dire: ainsi en est-il, qu'il en soit ainsi, que cela s'accomplisse.

C'est une expression de confiance, d'assurance absolue. C'est un mot universel.

 Témoin: MARTUS => Un témoin, un martyr. Dans le sens légal c'est un témoin, dans le sens historique, c'est le spectateur de quelque chose, dans le sens éthique, c'est ceux qui d'après son exemple ont prouvé leur force et la vérité de leur foi en Christ en mourant pour lui.

 Définition du dictionnaire: Personne qui voit, entend quelque chose et peut éventuellement le rapporter. Personne qui rend témoignage de ce qu'elle a vu. Personne qui en assiste une autre dans certains actes, pour servir de garant de leur authenticité, de leur sincérité. Personne qui par ses actes porte témoignage de l'existence de quelqu'un, de quelque chose. Ce qui prouve l'existence, la réalité de quelque chose.

 Fidèle: PISTOS => Quelqu'un de confiance, quelqu'un sur qui on peut se reposer, celui qui garde les commandements de Dieu.

 Définition du dictionnaire: Qui remplit ses engagements, constant dans son attachement, qui respecte la vérité

 Véritable: ALETHINOS=> Vrai, celui qui a non seulement le nom et la ressemblance, mais la nature réelle correspondant à ce nom. Elle correspond dans tous les aspects à l'idée que ce nom signifie. L'opposé de ce qui est factice, fictif, imaginaire, prétendu, copier.

 Commencement: ARCHE=> Commencement, premier, principauté, origine. La personne ou chose qui commence, la première personne ou chose dans une série, le leader. L'origine, la cause active, l'extrémité d'une chose. Premier moment dans l'existence d'une chose.

 Froid: PSUCHOS=> Froid. Métaphore: inertie, apathie. Quelqu'un qui est indigent, dont la foi chrétienne s'éteint, qui n'a plus le désir de sainteté.

Bouillant: ZESTOS=> Chaud, bouillant. Métaphore: Qui a du zèle, et qui est fervent. Plein d'une ardeur impatiente.

 Tiède: CHLIAROS=> Tiède. Métaphore: Condition d'une âme qui fluctue misérablement entre la torpeur et la ferveur de l'amour. Qui manque d'ardeur, de ferveur ou de conviction.

 Malheureux: ELEEINOS=> Pitoyable, qui inspire la pitié. Personne qui est dans une situation pénible, douloureuse.

 Misérable: TALAIPOROS=>Esclave du péché, le plus méprisable des esclaves. Vil individu.

 Pauvre: PTOCHOS=> Un mendiant, quelqu'un qui ne sait plus ou se mettre, qui recul par peur.

Définition du dictionnaire: Quelqu'un qui manque du nécessaire, qui est improductif, infécond, stérile, indigent.

 Aveugle: TUPHLOS=> Aveugle des yeux, des oreilles, dans la pensée. Utilisé pour parler de l'aveugle dans le physique mais aussi dans le spirituel.

 Définition du dictionnaire: Quelqu'un privé du sens de la vue. Manquer de clairvoyance de discernement, sans réflexion, qui ne souffre pas l'examen ou la discussion.

 Nu: GUMNOS=> Nu, sans armes, sans défense, sans vêtements.

 Eprouver: PUROO=> Brûler, tester, brûler par le feu, enflammer, fondre par le feu et purger des scories.

Définition du dictionnaire: Essayer quelque chose pour s'assurer de ses qualités, mettre quelqu'un à l'épreuve, soumettre à une épreuve pénible.

 Riche: PLOUTEO=> Métaphore: qui dans l'abondance peut donner les bénédictions du salut à tous.

Blanc: LEUKOS=> Blanc, lumineux, brillant. Vêtements blancs qui sont le signe de l'innocence et pureté de l'âme.

Honte: AISCHUNE=> Déshonneur, honte, ignominie, disgrâce, malhonnêteté. Sentiment de celui qui est gêné par ce qu'il éprouve.

Définition du dictionnaire: Sentiment causé par la conscience d'avoir commis une faute, par le fait de se sentir déshonoré, inférieur ou ridicule.

 Paraître: PHANEROO=> Manifester, montrer, révéler, déclarer, rendre visible, Révéler ce qui a été caché ou inconnu, que ce soit par paroles, actions. Etre pleinement reconnu pour ce que l'on est.

Yeux:OPHTHALMOS=> Yeux, la vue. Métaphore: les yeux de la pensée, la faculté de savoir

 Voir: BLEPO=> Voir, discerner, percevoir avec les yeux, distinguer, percevoir par les sens,ressentir, découvrir, connaître par expérience. Métaphore: voir avec les yeux de la pensée, avoir le pouvoir de comprendre, discerner mentalement, observer, tourner ses pensées vers une chose, considérer, contempler, examiner, peser avec précaution. Donne proéminence au discernement.

 Reprendre: ELEGCHO=> Reprendre, convaincre, dire la faute, réfuter, prouver, démontrer l'erreur, généralement avec une suggestion de honte pour la personne reprise. Exposer, amener à la lumière par la conviction. Corriger par la parole en reprenant sévèrement, en réprimandant, en blâmant, en demandant des explications; par les actes, en châtiant, en punissant.

Définition du dictionnaire: Attirer l'attention de la personne sur l'erreur qu'elle a faite, la corriger.

 Châtier: PAIDEUO=> Châtier, enseigner, instruire, éduquer les enfants, amener quelqu'un à apprendre. Châtier par les paroles, modeler le caractère des autres au moyen de la réprimande; châtier par les actes en fouettant, frappant. Dieu châtie par l'affliction et les calamités.Il ne les donnes pas mais les permets dans notre vie.

Définition du dictionnaire: Infliger une peine à; punir, rendre plus pur, plus correct, corriger.

 Zèle: ZELOO=> Convoiter dans le bon sens du terme, avoir du zèle, désirer le meilleur, s'affairer pour l'obtenir, rechercher de tout son coeur, se donner du mal.

Définition du dictionnaire: Empressement, application pleine d'ardeur pour effectuer un travail, pour satisfaire quelqu'un. Ardeur religieuse, dévotion. Faire par affection plus qu'il n'est demandé.

 Vaincre: NIKAO=> Conquérir, prévaloir, vaincre, avoir la victoire, sortir victorieux. Pour Christ, victorieux sur ses ennemis; pour le chrétien, tenir ferme dans la foi même jusqu'à la mort contre la puissance de ses ennemis, des tentations, des persécutions.

Définition du dictionnaire: Remporter une victoire, surmonter, venir à bout de. Triompher de. Maîtriser, dominer.

 Apocalypse 3:14

"Voici ce que dit l'amen"

Le mot amen est le nom de la personne divine chez les juifs, et c'est la seconde personne. Le mot amen par le calcul des nombres correspond aux deux mots "Jéhovah Adonaï" Christ peut être ainsi appelé car il est le Dieu de Vérité et la Vérité lui-même. Il est fidèle envers Son Père et Son Peuple. Les promesses qu'il a faites sont oui et amen (2Corinthiens 1:20) Rien ne peut être ajouté à son oeuvre, il est l'amen final, car il a tout accompli pour nous.

 "Le témoin fidèle et véritable"

Voir Apocalypse 1:5

Tout comme Jésus était ce témoin dans sa chair, il le sera au jour du jugement contre les méchants, les impies. Nous retrouvons ce titre dans Jérémie 42:5, lorsque le prophète les avertit du jugement de Dieu s'ils n'écoutent pas la voix de Dieu. Jésus emploie cette expression pour montrer que la description de l'état de l'Eglise est juste, pour pousser l'Eglise à suivre son conseil, et l'assurer de son prochain retour, pour renforcer leur foi ainsi que leur espérance.

 "Le principe (commencement) de la création de Dieu"

Jésus est le verbe par qui toutes choses furent créées. Il est l'auteur de la vieille création, il est l'origine de toutes choses, la cause active. Il est l'auteur de la nouvelle création, de chacune des nouvelles créatures. Celui qui fit le nouveau ciel et la nouvelle terre. Christ est le prince, le gouverneur de toutes créatures. Hébreux 1:5-13; 1 Jean 2:13, Colossiens 1:15-18.

 Apocalypse 3:15

"Je connais tes oeuvres"

Voir Apocalypse 2:2.

Rien dans l'Eglise de Laodicée ne reçoit l'approbation du Seigneur.

"Je sais que tu n'es ni froid ni bouillant"

Elle n'était pas hostile au Seigneur, mais elle n'avait aucun zèle, elle était apathique, indigente, elle n'avait plus d'ardeur pour le Seigneur, elle ne savait plus trop quelle position prendre face au monde et à Dieu. L'église était en vie mais non vivante. Elle avait la lumière et connaissance de l'Evangile, elle le professait, mais elle s'éteignait petit à petit, elle était sans intérêt, seul un lumignon brûlait encore. Elle n'était pas bouillante dans son amour pour Dieu, Jésus, les saints. Elle n'était pas comme des charbons ardents qui enflamment tout ce qu'ils touchent. Elle ne s'opposait pas aux péchés, aux erreurs, et acceptait le compromis. Elle était charnelle avec un peu de spirituel.

 "Puisses-tu être froid ou bouillant!"

Nous devons comprendre ici que Christ fait une comparaison en prenant ce qui est naturel à l'homme. Nous n'aimons pas pour la plupart manger ou boire quelque chose de tiède, nous préférons que cela soit froid ou chaud. Christ n'est pas indifférent à l'état de froideur dans laquelle l'Eglise pourrait se trouver et il préférerait bien sûr la voir bouillante. Il leur démontre ici qu'il préfère qu'ils soient ignorant, et ne pas professer leur appartenance à Christ plutôt que d'être des chrétiens charnels, et vains. Il préférerait la voir froide si cela lui donnait de réaliser son état et son besoin de ferveur spirituelle.

 Apocalypse 3:16

"Ainsi parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche."

L'Eglise manquait de conviction, d'ardeur. Elle était partagée, elle ne se décidait pas pour Dieu, elle gardait un semblant de vie en suivant son train train religieux, mais elle était complètement indifférente envers la puissance de sainteté. Elle n'avait que l'aspect extérieur. Elle ne se préoccupait pas de la gloire de Dieu, de Christ et de la vérité. La majorité des membres étaient ainsi et Jésus allait la vomir, la rejeter brutalement.

Ceci nous rappelle un passage dans Matthieu 7:21-23 Jésus ne connaissait pas ceux qui commettait l'iniquité, bien qu'ils aient fait beaucoup de choses en son nom. Cependant ils ne faisaient pas ce que Dieu leur demandait. Luc 6:46. Les oeuvres ne nous servent à rien si nous n'obéissons pas à Dieu.

 Apocalypse 3:17

"Parce que tu dis je suis riche, je me suis enrichi, et je n'ai besoin de rien"

Laodicée était une ville très riche, il est fort probable que l'Eglise le soit également et continuait à prospérer ce qui occasionna sa tiédeur, sa vanité, son orgueil et arrogance. Nous voyons qu'elle ne compte que sur elle-même dans le naturel et le spirituel. Elle compte sur ce qu'elle sait pour la maintenir en vie spirituellement. Etant riche, rien ne pouvait la toucher qu'elle ne puisse résoudre, elle n'avait plus besoin de Christ, sa sécurité était dans ses biens, sa connaissance.

La ville refusa l'aide pécuniaire de Rome lors du tremblement de terre pour sa reconstruction, disant: "qu'elle n'a besoin de rien", l'Eglise pense et se dit la même chose. Sa richesse lui a donné de voir avec ses yeux naturels. Elle en a oublié l'importance du spirituel, et de voir avec ses yeux spirituels.

Il est vrai qu'un chrétien n'a besoin de rien, en Christ il a tout pleinement, il est complet, entier. Cependant tous les jours, il a besoin de la nourriture pour son âme, tout comme pour son corps, il a besoin d'une vie renouvelée, d'une nouvelle révélation, d'avoir une force nouvelle, des compassions de Christ qui se renouvelle chaque matin (Lamentations 3:23). Tous les jours nous avons besoin de sa grâce, de son aide Esaïe 33:2.

Si nous pensons le contraire, c'est que nous nous sommes aveuglés.

 "Et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux"

L'Eglise inspirait la pitié, car elle était pauvre, nu, aveugle, misérable, et elle ne le savait pas. Elle était comme quelqu'un qui vit dans ses illusions, elle se trompait elle-même. Elle ne connaissait pas ses besoins.

 "Misérable"

Elle n'avait pas sa nature régénérée, elle était toujours esclave du péché, et ne pouvait s'en libérée car elle refusait de voir la réalité en face, elle n'appliquait pas la puissance de sainteté dans sa vie. Elle ne comptait que sur l'aspect extérieur et non sur l'intérieur. Pour elle tout allait très bien, comme pour toutes les personnes qui souvent se trompent elle-même, elle donne l'apparence que tout va bien, mais si on creuse un peu on s'aperçoit du contraire.

Ici, l'Eglise était charnelle, et n'avait pas saisi la véritable abondance qui est en Christ, elle ne menait pas une vie de mort à elle-même, elle ne portait pas sa croix comme Christ nous le demande à tous.

 "Et pauvre"

Bien que riche dans le naturel, elle était pauvre, car elle était stérile, indigente, improductive, elle n'avait rien à manger spirituellement qui en vaille la peine, elle était nu, elle ne pouvait pas changer sa position, car elle pensait être le contraire. Elle aurait dû avoir honte et chercher sa nourriture, la mendier si nécessaire, mais au lieu de cela elle pensait n'avoir besoin de rien.

Ce qui démontre un aveuglement profond.

 "Aveugle et nu"

L'homme naturel est aveugle concernant la connaissance de Dieu en Christ, la voie du salut, l'oeuvre du Saint-Esprit sur son âme. Il n'entend pas Dieu lui parler, mais il ne supporte pas non plus d'être repris, il manque de discernement car il n'a pas ouvert ses yeux spirituels. Tout se repose sur lui, son moi, son raisonnement.

C'est ce qui se passait pour l'Eglise de Laodicée, elle ne comptait que sur elle même donc elle ne pouvait avoir une vue autre que la sienne.

Lorsqu'on considère qu'elle fut renommée pour sa découverte par l'école de médecine de l'huile pour les oreilles, et de la poudre pour les yeux, on ne peut s'empêcher de penser que Dieu lui donnait même la réponse à son problème.

Elle qui faisait les plus beaux vêtements, elle ne pouvait s'en revêtir, car sa propre justice ne la couvrirait pas. Elle ne s'appuyait pas sur la justice de Christ, ce qui faisait qu'elle était nu. Elle était sans armes spirituelles, sans défense, car seul le sang de Jésus est notre défense, seul sa justice nous donne de nous tenir sans crainte devant le Père, et stoppe les traits enflammés qui s'élèvent contre nous. En cela l'Eglise était nu, mais elle ne le savait pas, ce qui est le plus dangereux. nous mêmes devons être vigilant, car l'ennemi et notre moi essayerons de nous aveugler afin que nous pensions n'avoir besoin de rien et commencions ainsi notre chute spirituelle.

 Apocalypse 3:18

"Je te conseille d'acheter de moi de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche."

Jésus ne leur commande pas de faire ces choses mais il leur conseille, l'Eglise est libre d'écouter ou non. Elle devait accepter que Dieu la purifie, tout comme il purifie l'or dans le creuset pour le rendre plus précieux, le feu faisant monter à la surface toutes les scories ce qui symbolise pour nous tout ce qui est charnelle. Elle devait accepter les épreuves. Son amour pour Christ ainsi que sa foi s'en trouveront fortifiés. L'Eglise sera transformée de gloire en gloire, elle sera pur et précieuse tout comme l'or est précieux et pur. Elle aura ainsi les richesses de la sagesse de Christ Colossiens 2:3. Ayant tout cela elle pourra donner à son tour, et accomplir sa mission, c'est la sa vraie richesse, de pouvoir accomplir ce que Dieu lui demande. La vraie richesse est dans notre intérêt pour Christ et sa grâce, car si nous l'avons pleinement en nous, nous avons tout ce dont le monde peut rêver.

 "Et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas"

Il est bon de constater la renommée de Laodicée grâce à ses vêtements, elle pouvait vêtir dans le naturel avec les plus beaux vêtements le monde qui l'entourait ainsi qu'elle même, mais cependant elle ne pouvait pas se vêtir dans le spirituel. On voit aussi le contraste dans la couleur des vêtements ceux du naturel était fait de la laine noire, dans le spirituel ils sont blancs. Les vêtements blancs sont ceux qui ont été lavés dans le sang de l'agneau, ce sont les vêtements de la justice de Christ. Ils sont purs, sans tâche, glorieux. Ceux qui en sont revêtus n'ont plus honte de leur nudité qui symbolise notre péché, car le péché n'est  plus ayant été effacé par le sang. Comparez avec Genèse3:7. Aux yeux des hommes, l'Eglise pratiquait la religion, elle semblait magnifique, mais ce n'était que du vent. Aux yeux de Dieu les oeuvres qu'elle pratiquait n'étaient que des haillons, et elles ne les couvraient pas de la honte et de leur nudité devant Dieu. La justice de Christ, sur laquelle l'Eglise aurait dû compter, couvre comme un vêtement, protège de toutes blessures, rend parfait et pur devant Dieu. Elle ne devait plus se reposer sur sa propre justice mais sur celle de Christ.

   "Et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies."

Ici encore nous voyons que Dieu utilise une chose que l'Eglise connaît dans le naturel et qui a fait également sa renommée, le collyre. Ce dernier est un antiseptique et aussi parfois un antibiotique, ceci suivant l'infection. Tout deux détruisent les bactéries et empêchent leur prolifération, leur multiplication. Le collyre pour nous, c'est la Parole de Dieu, c'est l'épée à deux tranchants, elle nous lave et purifie de toutes souillures, impuretés, péchés, elle est l'autorité par laquelle nous devons baser notre vie. Nous devons oindre nos yeux, c'est à dire demander au Saint-Esprit de nous révéler la Parole, d'illuminer notre être intérieur, notre âme par la Parole. On dit souvent que les yeux sont les fenêtres de notre âme. Les yeux de notre compréhension s'ouvriront, l'imperfection de notre propre justice sera discernée, tout ce qui est bon et que l'Eglise a laissée de côté sera vu, et l'Eglise comprendra  la doctrine de l'Evangile, elle aura un aperçu de la gloire à venir, elle comprendra le spirituel, car ses yeux seront finalement ouverts, elle verra tout ce qui l'entoure sous un autre aspect, celui de Christ.

Elle pourra discerner ce qui est de Dieu et ce qui ne l'est pas.

 Apocalypse 3:19

"Moi je reprends et je châtie tous ceux que j'aime."

Le Seigneur expose l'erreur de l'Eglise,  il attire son attention sur ce qui ne lui plaît pas en elle afin qu'elle change et revienne sur ses pas, si elle n'écoute pas, il fera venir quelques afflictions pour qu'elle comprenne, qu'elle sorte de sa torpeur, que son zèle revienne et l'amène à la repentance. Le Seigneur ne fait jamais cela sous l'influence de la colère, mais par amour d'une manière qu'elle puisse le supporter pour qu'elle réalise sa folie, il la châtie comme un père le ferait pour son enfant, afin de l'instruire, de l'enseigner et la ramener sur le droit chemin. On voit ici une progression: Christ essaye d'abord d'attirer l'attention, d'exposer l'erreur de l'Eglise, de la convaincre, puis si elle n'écoute pas il fera venir sur elle des afflictions, calamités pour qu'elle comprenne et soit rendue pure, et qu'elle ne retombe plus dans la même erreur, et tout ceci car il ne veut pas la perdre, par amour pour elle.

 "Aie donc du zèle, et repens-toi"

Elle devait retrouver son ardeur, son amour fervent pour Dieu, le rechercher de tout son coeur, elle devait être enflammée pour Christ, pour l'Evangile, et tout ce que cela contient, elle devait s'élever contre le mal, les fausses doctrines, le péché et l'iniquité. Christ lui demandait pour cela de se repentir, de faire demi-tour de sa tiédeur, de son arrogance, son orgueil, sa confiance en elle même, son indépendance...

 Apocalypse 3:20

"Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi."

Par cette expression, nous voyons que le Seigneur est très proche, il frappe au travers de ces précurseurs, des événements qui nous annonce sa venue. Si nous l'entendons, si nous nous sommes préparer à son retour, à le recevoir, l'accueillir, il viendra en personne, et communiera avec nous, et nous ne serons plus qu'un. Ceci parle aussi pour le mariage de l'agneau, ceux qui entendront sa voix qui seront prêts participeront au mariage de l'agneau, ils seront avec Christ à jamais. Les autres qui ne se seront pas préparés, qui n'auront pas de vêtements blancs cela ne souperont pas avec lui, ils ne participeront pas au mariage de l'agneau. Matthieu 22:11-13

Pour l'Eglise, le Seigneur montrait qu'il n'attendait qu'un pas de sa part, celui de la repentance, au travers de laquelle, elle reprendrait sa communion avec lui.

 Apocalypse 3:21

 "Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône,"

Celui qui vaincra la tiédeur, la propre justice, la nudité, la fierté, l'orgueil, et tout ce qui a fait qu'elle soit devenue tiède, pourra régner avec Christ et sera coadjuteur (associé) de Christ. Cela se passera lorsqu'il descendra et régnera pour mille ans, c'est la promesse faite ici à l'Eglise, à ce moment là, elle régnera avec lui, car elle sera assise avec lui sur le trône, et partagera avec lui son royaume et sa gloire.

 "comme moi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône."

Christ a vaincu le péché, Satan, le monde, la mort et l'enfer, et pour cela Dieu l'a élevé par sa droite comme Prince et Sauveur. Actes 5:31. Il est assis à la droite du trône dans les cieux. Hébreux 8:1. Comme Christ a été élevé, ses frères qui ont remporté la victoire sur le péché et la tentation le seront aussi. Alors la signification du nom de cette église aura toute sa valeur. Nous serons assis sur le trône de Christ avec lui pour régner et gouverner sur les nations, car nous avons été fait roi et prêtre.

 Apocalypse 3:22

"Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises."

Voir Apocalypse 2:7

C'est une application individuelle.

 Qu'il entende quoi? Que dit l'Esprit aux Eglises?

  • - Que nous ne devons pas être tiède
  • - Nous devons avoir du zèle pour Dieu
  • - Nous devons prendre nos richesses en Christ, et lui seul
  • - Nous ne devons pas nous appuyer sur nous mêmes, nos capacités, mais sur Christ.
  • - Nous devons avoir nos vêtements toujours blancs
  • - Nous ne devons pas nous aveugler, mais être toujours ouvert, prêt à recevoir un enseignement.
  • - Nous devons accepter d'être repris par Dieu, et ne pas nous endurcir.
  • - Nous devons avoir pour référence la Parole, et demander au Saint-Esprit de toujours nous façonner, nous enseigner, nous guider.

Si nous faisons ces choses, nous sommes certains d'être avec ceux qui régneront et gouverneront avec Christ.