114-6659 dieu père

L'ADOPTION

L'adoption est un changement radical de condition

Définition du dictionnaire Larousse

Adoption: Elle résulte d'un contrat passé devant le juge ou le notaire. Elle a pour effet de transférer à l'adopté la puissance paternelle et de lui donner le nom de l'adoptant. L'adopté reçoit les mêmes droits et les mêmes devoirs que les membres de la famille légitime.

L'adopté entre pleinement dans sa nouvelle famille et en prend le nom.

En tant que chrétien l'adoption est l'acte par lequel Dieu nous a légalement acceptés et a fait de nous un membre de Sa famille universelle.

En tant qu'adopté nous avons le même nom, nous partageons le même héritage, les mêmes droits et les mêmes privilèges que les autres membres de la famille. Romains 8 : 17

Nous entrons sous la responsabilité et les soins de Dieu

Comment reçoit-on l'adoption?

Elle s'effectue par le processus de la Rédemption: Galates 4 :5-7

Paul fait allusion au droit romain. L'adoption avait pour objet de faire passer l'adopté sous l'autorité du père adoptif et d'établir les mêmes relations civiles que celles qui résultaient à la naissance.

Devant témoin on faisait le simulacre d'un rachat, et donnait ainsi la place d'un fils à l'adopté.

La part de Dieu :

Dieu fit ce rachat: "Dieu a envoyé son Fils.....afin qu'il rachète ceux qui étaient sous la loi, afin que nous recevions l'adoption." Galates 4 : 4

Par la mort de Christ à la croix, la dette du péché fut payée et nous avons été rachetés à Dieu par le sang de Christ. Ainsi nous avons été adoptés par Dieu. Ephésiens 1 :7; 1 Pierre 1:18-23

La part de l'homme:

L'adoption s'effectue automatiquement lors de notre rachat. Elle ne dépend pas de nos mérites, c'est un don de Dieu que nous devons accepter.

Pour être adopté nous devons:

  • Accepter l'oeuvre de Christ
  • Remplir les conditions de la repentancet et de la foi dans l'Evangile. Jean 3 :16;Romains 10 :9-13

Romains 8 :15-16

Paul décrit les privilèges du croyant qui d'esclave devient fils.

  • Le croyant devient une nouvelle créature. Il peut appeler Dieu "Abba! Père!" Ce privilège était réservé aux fils, aux filles. Un esclave ne pouvait jamais appeler son maître père ou sa maitresse mère.
  • Le croyant n'est plus esclave du péché, du monde, de Satan. Il est libre et peut crier "Abba!"
  • Un serviteur ne peut avoir une relation familiale avec son maître, alors que le fils peut parler en toute liberté.
  • Un serviteur sert son maître non par amour, mais par devoir et ne reçoit qu'un salaire.
  • Le fils agit par amour envers son père et reçoit son héritage.
  • Le fils est repris, corrigé par son père dans l'amour paternel. Ces corrections sont la preuve de cet amour. Ainsi il peut se reprendre et connaitre ses limites. Hébreux 12:5-12
  • Le serviteur qui ne change pas, ne satisfait pas, est remplacé.
  • Le serviteur peut devenir fils
  • Le fils ne deviendra jamais serviteur

Ceci est vrai pour le chrétien. Une fois racheté de l'esclavage, il ne deviendra plus serviteur, esclave du péché; à moins que de lui-même, il retourne à l'esclavage, la servitude.

Le Saint-Esprit nous régénère et nous rend conscient de notre adoption. Galates 4:6

Nous sommes ainsi assurés d'être des fils, donc des héritiers et cohéritiers de Christ. Romains 8:17

Etant héritiers et cohéritiers de Christ, toutes les promesses, les bénédictions, la justice, la vie, la gloire, les souffrances pour Christ et le royaume de Dieu nous appartiennent.

Le chrétien hérite de ces choses en Christ car il est uni avec Lui et sa relation de fils s'est faite au travers de l'oeuvre rédemptrice de Christ.

L'adoption apporte :

  • Le nom de la famille. Ephésiens 3:14-15; 1 Jean 3:1
  • Les caractères familiaux. Romains 11:16
  • Le soutien familial. philippiens 4:19
  • L'héritage familial. Romains 8:17; Nous héritons de la gloire à venir.
  • Tous les bénéfices de Dieu pour la vie présente et à venir.

Conclusion

Etant fils de Dieu, nous n'avons rien à craindre, car notre Père est là, il nous protège et nous entoure de son amour. Cette position qui est la nôtre ne peut nous être dérobée. N'oublions pas qu'étant des fils, nous avons notre part de responsabilités. Souvenons-nous que si Dieu nous châtie, nous corrige, c'est pour notre bien, et c'est une preuve de notre filiation avec Lui.

Agissons avec Dieu comme des fils et non plus comme des serviteurs. Que tout ce que nous faisons découle de notre amour pour lui et non de notre crainte d'être rejeté.

Nous avons été adopté et nous avons un accès direct auprès de notre Père, il ne nous renverra pas mais nous écoutera.

 

2689316862_1