LA SUBSTITUTION


 Ce mot en lui-même ne se trouve pas dans la Bible. Nous y voyons seulement son idée, sa doctrine du début à la fin.

 Définition :

 Substitution : Changement de victime, nouveau sacrifice à Dieu.

 Substituer : Action de mettre une personne ou chose à la place d’une autre.

 Dans le droit romain, il existait deux sortes de substitution :

  •   La vulgaire ou directe : Le testateur désignait une deuxième personne en prévision du cas ou la première ne pourrait pour un motif quelconque recueillir la succession.
  • La pupillaire : Le père désignait à son fils un pubère, un héritier pour le cas ou ce fils mourait avant d’être pubère ou  s’il était en état de démence .

 Le substitut remplace donc la personne en cas d’absence ou d’empêchement de cette dernière.

 C’est ce que fit Jésus, il prit notre place et mourut afin que nous soyons libérés et vivions à jamais en union avec Dieu. (Esaïe 53 ; 1 Corinthiens 5 :7 ; Hébreux 2 :9. 1 Pierre 2 :24)

 Nous ne pouvions prendre notre héritage, il nous fallait donc un substitut, une personne qui le prenne pour nous.

 Jésus a accompli ce rôle afin que nous puissions hériter, vivre avec Dieu  dans la plénitude.

 Il a fait et accompli tout ce que nous ne pouvions faire.

Banniere-2-copie-1