la fete des trompettes

 

Israël et nous

Romains 11 v 14-25

Nous avons été greffés sur l’olivier franc qui est Israël. Nous ne l’avons pas remplacé.

Les branches et l’arbre ne font plus qu’un.

Nous ne devons pas oublié que nous ne sommes que les branches et ce qui permet à l’arbre de s’épanouir c’est les racines. « Ce n’est pas toi qui te porte mais c’est la racine qui te porte. »

De nombreux chrétiens pensent qu’ils sont Israël et qu’ils ont pris la place du peuple choisit de Dieu.

Ceci est complètement faux.

Dieu avait montré deux descendances à Abraham (le sable)  descendance charnelle et (les étoiles) descendance spirituelle ; l’Eglise.

Toutes les promesses de Dieu à Abraham sont nôtre, car notre racine est en lui.

 Si nous mettons de côté l’ancien testament qui concerne Israël en pensant que cela ne nous concerne plus, nous oublions nos racines et ne pouvons pas nous nourrir correctement  pour porter du fruit et être bien enracinés.

Je ne parle pas des lois (le talmud)  de nous mettre sous le joug de la loi (torah) mais de rechercher dans nos racines ce que Christ à accompli pour nous.

N’oublions pas que dans l’ancien testament, le nouveau est voilé et que dans le nouveau l’ancien est dévoilé.

Il est nécessaire à la compréhension du nouveau testament. Il en est le fondement.

 Colossiens 2 :16-17

« C’était l’ombre des choses à venir, mais le corps (la réalité) est en Christ. »

Que ce soit dans l’ancien comme dans le nouveau tout nous ramène à Christ.

Nous le voyons dans la vie des patriarches, dans  le tabernacle, les vêtements du souverain sacrificateur, les fêtes d’Israël tout se regroupe en Christ.

 Les fêtes d’Israël

Lévitique 23 :2

Les fêtes sont tellement importantes aux yeux de Dieu qu’il les appelle « mes fêtes »

Fête => Migraw=> convocation, rassemblement, répétition.

Les fêtes sont la répétition du Seigneur, que nous proclamons en leur saison.

Les fêtes marquent des évènements dans l’histoire, des temps prophétiques et messianiques non seulement pour Israël mais pour le monde entier.

Elles parlent du passé, du présent, du futur mais Jésus en est toujours le centre.

Elles représentent également les différentes étapes dans la vie du croyant.  Dans la vie de l’Eglise.

Chacune des fêtes qui se sont accomplies, l’ont été le jour même où elles ont été observées, célébrées.

4 de ces fêtes sont déjà accomplies, une est entrain de s’accomplir et les 2 dernières vont venir rapidement.

Nous devons nous réjouir de ces fêtes. Elles ne concernent pas qu’Israël.

 Les 7 fêtes de l’Eternel:

3 Fêtes se passent au printemps (1er mois de Nissan)

  • Pâque => Pessah => Image de la rédemption de l’homme => Justification
  • La fête des pains sans levain => Masoth=> vérité sans compromis, altération
  • La fête des prémices => Lag Baômer=> la résurrection

 1 Fête est au milieu (le 6 du mois de Sivan)

  • La fête des semaines => la pentecôte => Shavouot => image du salut de l’âme nous nous sanctifions par la vérité => Sanctification

 3 Fêtes se passent à l’automne (7er mois de Tishri)

  • La fête des trompettes=> yom Teruah =>Image de la restauration spirituelle de l’Eglise
  • Le jour des expiations => Yom kippour => le grand pardon, nous devons nous examiner
  • La fête des tentes (tabernacles)=> soukkot => image de la rédemption du corps, la perfection spirituelle (enlèvement)=> Glorification

 Dans les fêtes nous voyons les 3 étapes du salut :

  1. Justification    =>                Salut de l’esprit          
  2. sanctification   =>               Salut de l’âme 
  3. glorification      =>              Salut du corps                

 Deutéronome 16 :16

Pour 3 fêtes les hommes devaient se présenter devant Dieu mais pas les mains vides ; Ils devaient donner ce qu’ils pouvaient selon les bénédictions de Dieu dans leur vie. 

Dieu ne leur demandait pas plus qu’ils avaient reçu

  • La fête des pains sans levain => Masoth=> vérité sans compromis, altération
  • La fête des semaines => la pentecôte => Shavouot => image du salut de l’âme nous nous sanctifions par la vérité => Sanctification
  • La fête des tentes (tabernacles)=> soukkot => image de la rédemption du corps, la perfection spirituelle (enlèvement)=> Glorification

 Les 3 fêtes d’automne :

  • La fête des trompettes
  • Les jours redoutables =>Yom kippour : le grand pardon
  • La fête des tabernacles

 

La fête des trompettes :

Cette année, elle a eu lieu le 5 septembre qui correspond au 1er Tishri pour le peuple juif.

Les trompettes sonnaient le rassemblement, une sainte convocation, un jour de repos.

Le son des trompettes étaient compris par Israël, comme le commencement de leur jugement devant la cour céleste. Ce jugement durait 10 jours (yammim noraïm) jusqu’à Yom kippour. L’individu se tient devant le trône de Dieu qui place sa vie sur la balance. Qu’est ce qui en ressort ? Est ce que sa vie équilibre la balance ou est elle trouvé légère ? Ceci éveille en chacun la fragilité de la vie ; Si ma vie s’arrête maintenant, est ce qu’elle a été utile ?

 Psaume 86 :16

« Heureux l’homme qui connait le son de trompette ; il marche à la clarté de ta face ô Eternel. » 

 La fête des trompettes marque le début des 10 jours d’examen :

  • Elle commémore la fin d’une saison agricole avec le retour de la première pluie qui ramollissait le terrain pour qu’elle puisse être labourée.
  • Elle appelle à un temps de préparation pour Yom kippour, à l’introspection, repentance.
  • Elle ébranle leur sérénité et donne une prise de conscience spirituelle accrue.
  • Elle est la première des dernières fêtes qui sont la conclusion de l’année religieuse et sont une image de la fin du plan rédempteur.
  • Elle rappelle aussi à Dieu de se souvenir de son peuple, qu’il doit le traiter avec douceur, non à cause de ses mérites, mais des promesses miséricordieuses qu’il a faites à Abraham et aux patriarches.
  • Elle réaffirme la souveraineté de Dieu sur Terre et la promesse du Messie
  • Elle confond Satan qui se plait à accuser Israël le 1er jour de l’année, en portant devant Dieu ses infidélités, ses péchés.
  • Une des supplications est pour la venue du Messie

 Selon la tradition juive. Dieu ouvre 3 livres pendant cette fête :

  • Celui de la vie => ils sont automatiquement inscrits pour une bonne vie dans l’année nouvelle
  • Celui de la mort=> ils sont immédiatement condamnés à mort
  • Le livre du souvenir (Zikkaron)

Les livres sont ouverts dans les cieux et le jugement qui commence à cette fête est scellé et révélé 10 jours plus tard à Yom kippur. Pour ceux qui sont ni justes, ni méchants, ces 10 jours leur donnent de se préparer et de changer.

 10 => Parle de la responsabilité de l’homme vis-à-vis de la loi, vis-à-vis de Dieu, du jugement ou de la récompense. La tribulation et le jugement.

 Le juif s’examine pendant ces 10 jours avec l’espoir que Dieu dans sa miséricorde et bonté lui pardonne ses échecs et réponde à son désir de régénération spirituelle.

 Pendant ces 10 jours Dieu est proche et accessible. Il est d’usage de lui demander pardon en priant plus ardemment afin que lors du Yom Kippour, il accepte la demande et inscrit le pénitent dans le livre des justes. (Livre de vie)

 Le Schophar

 C’est un instrument fait de corne de Bélier. Il représente la corne de l’animal qui fut sacrifié à la place d’Isaac.

 

Que représente cette fête pour nous chrétiens ?

 Jésus est l’animal symbolisé par le bélier, nous devons revenir à la croix. Son sacrifice rappelle à Dieu son alliance et sa miséricorde envers nous.

Satan est confondu. Il ne peut nous accuser devant Dieu, car le sang de Jésus a tout effacé.

Nous savons que nous sommes inscrits dans le livre de vie et sommes a jamais gravé dans le cœur de Dieu.

 Chaque jour le st esprit nous convainc de péché si nous voulons bien écouter.

 Nous sommes prophétiquement à l’époque de la fête des trompettes.

 La fête des trompettes est aussi le début du travail de restauration de l’Eglise.

L’effusion de l’esprit (la première pluie) a été envoyée pour réunir, rassembler. Pour faire que l’Eglise soit un.

Dieu nous appelle à nous mettre à part pour lui afin qu’il puisse toucher les nations au travers de nous. Il veut ébranler notre suffisance.

Il nous appelle à une régénération spirituelle.

Les trompettes parlent aussi de se mettre en route pour Dieu. Nous devons  suivre la directive de Dieu, savoir nous humilier et reconnaitre que sans lui nous ne sommes rien, ne restons pas dans notre suffisance en pensant que nous sommes arrivés mais marchons  aux sons des trompettes.

Dieu nous appelle à changer, à progresser dans notre vie spirituelle  de gloire en gloire.

Nous devons entendre dès à présent le son des trompettes, qui nous appelle à être l’épouse de Christ. Car si nous ne l’entendons pas maintenant comment pourrons nous l’entendre lors de l’enlèvement.

 La fête des trompettes, nous donne de réaliser que nous sommes entrés dans les temps de la fin. Nous sommes les trompettes de Dieu qui devons sonner pour réveiller l’Eglise de sa torpeur, qu’elle se repente de sa léthargie et se prépare pour la moisson finale.

 Nous sommes les trompettes de Dieu dans le désert, nous devons être les prêtres de Dieu et entendre son ordre de marche, le message de l’Esprit.

 Nous sommes le chemin du Seigneur, il va marcher au travers de nous. Pour cela nous devons être transformés de gloire en gloire, toujours en éveil, attentif à l’Esprit. 

 Ces trompettes annoncent des jours terribles qui vont s’abattre sur la terre. Que nous puissions être épargnés, et être rassemblés autour de Lui.

 Nous devons accepter d’être des trompettes pour Dieu, ce qui nécessite un engagement constant et nouveau à chaque instant de notre vie. 

     (message suivi par les jours redoutables, puis yom kippour)