103315_fr_high20holy

 

YOM KIPPOUR (suite des jours redoutables)

Le jour des expiations


Le thème principal de ce jour des expiations : le pardon, la réconciliation.

 C’est le dernier jour, l’aboutissement des 10 jours de repentir celui ou d’après la tradition le jugement de Dieu est révélé, et que le juif sait si il est dans le livre de vie ou pas.

 Pendant cette journée le souverain sacrificateur se mettait nu et prenait un bain purificateur et revêtait du fin lin. Il était vêtu de blanc.

Il prend un jeune taureau lui impose les mains confesse les péchés de sa maison, de la nation, il égorge le taureau, le sacrifie et transporte le brasier et l’encens dans le lieu très saint.

C’est le seul jour ou il était autorisé d’entrer dans le lieu très saint.  Il offre le sacrifice en tant que KOPHER : Rachat.

Puis il tire au sort deux boucs l’un pour le sacrifice, l’autre pour Azael dans le désert.

Il impose les mains sur le bouc et confesse les péchés d’Israël et l’envoie dans le désert.

Puis après un dernier bain de purification il se réjouit d’être encore en vie. Car ce jour là si Dieu n’acceptait pas son offrande pour les péchés il mourrait.

 Jésus est tout cela. Il est notre souverain sacrificateur qui se présente devant le père, il a pris nos péchés et s’est offert pour notre rachat.

Le jour des expiations fut accompli une fois pour toutes à la croix. Jésus a apaisé la colère de Dieu par son sang, nous donnant la certitude d’être pardonné. Hébreux 9 :12

Nous avons été réconciliés avec Dieu et sommes inscrits dans le livre de Vie.

Yom kippour est un jour de jeune, d’abstinence, de prière pour se rapprocher de Dieu et avant de venir devant Dieu, la personne se  réconcilié avec les personnes qu’elle a offensé, elle rectifie le mal qu’elle a pu leur faire, les torts commis envers elles, puis elle se présente devant Dieu lui demandant son pardon.

Sachant que si elle ne répare pas le mal fait, elle ne pourra venir devant Dieu. Ceci nous rappelle une parole de Jésus dans Matthieu 5 :20-26 : « si ton frère à quelque chose contre toi…. »  C’est une journée ou mutuellement les personnes se demandent pardon et demande pardon à Dieu de leurs actions, paroles.

Pendant cette journée, le peuple juif demande à Dieu d’annuler tous vœux, engagements prononcés de façon inconsidérée.

Un vœu est un engagement à faire une certaine chose.  La parole de Dieu nous met en garde contre les vœux à la légère. Deut 23.31si tu fais un vœu à l’éternel ton Dieu tu ne tarderas point à l’accomplir ; car l’éternel Dieu t’en demanderait compte et tu te chargerais d’un péché. »

C’est la raison pour laquelle le peuple juif demande à Dieu d’annuler tous vœux prononcés de façon inconsidérée.

Yom kippour est la journée ou le peuple juif en tant que nation confesse que le Messie est le seul qui porte les péchés.

Yom kippour est un jour dans lequel le peuple juif reconnait ses échecs. Les mots « j’ai fauté » sont mentionnés de nombreuses fois. Il se rend compte que leur action aux yeux de Dieu dans certains domaines de leur vie frise Zéro. Mais il sait également que toutes erreurs reconnues acceptées sont comme un tremplin vers une croissance spirituelle.

 C’est la même attitude que nous devons avoir face aux autres, à Dieu, à nos échecs, nos erreurs. Simplement régler ce qui est à réglé vis-à-vis des autres et venir à Dieu lui demandant de nous pardonner et admettre que nous sommes faibles, car alors que nous le reconnaissons, nous savons qu’il est là et qu’il nous aide dans nos faiblesses, et nous rend capable d’être ce qu’il veut que nous soyons.

De reconnaitre vis-à-vis de Dieu et de nous-mêmes les échecs de notre vie, ces derniers ne nous diminue pas, bien au contraire, il nous donne la force de grandir et de nous améliorer.

Nous sommes des prêtres devant Dieu, nous devons accepter d’être à nu devant lui, transparents, sans tricheries, afin de  revêtir le fin lin : la justice des saints, les actions pures

Ce jour de Yom kippour est un appel à la sainteté, une plus grande mise à part pour  avoir la plénitude de Dieu en nous.

Pour l’église, Kippour est la restauration finale. L église doit se réveiller de ses longues années de suffisance, pensant qu’elle est riche et n’a besoin de rien. De son assoupissement.

Rien ne viendra entacher la gloire de Dieu. La restauration du corps de Christ sera totale, afin que Dieu puisse l’utiliser pour la grande moisson de toutes les nations, symbolisée par la fête des tabernacles.