liberte

 

La liberté

 

Bien souvent nous entendons ces mots:

"Je suis libre, car Christ m'a affranchi' sous entendu je fais ce qui me plait

"Je ne suis plus sous la loi, mais sous la grâce" sous entendu je n'ai pas à me plier à des lois, des règles

"Là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté." Sous entendu. Si je peux faire ce qui me plait, l'Esprit du Seigneur est là, sinon c'est un esprit religieux et c'est de nouveau la loi.

Sait-on vraiment ce que signifient ces paroles? Parfois j'en doute, bien souvent si nous voulons être honnêtes avec nous mêmes, elles sont utilisées comme un moyen de se justifier, comme un bouclier levé contre tout ce qui touche à nos jardins secrets et risquerait d'ôter des choses que nous ne voulons pas abandonner.

Quelle est cette liberté des enfants de Dieu?

C'est celle qui fut acquise à la croix par Christ.

  1. Liberté de l'esclavage de Satan
  2. Liberté du péché.
  3. Liberté de la crainte
  4. Liberté de la loi mosaïque (ses règlements pour me justifier, me sanctifier, car c'est Christ qui es ma justification et sanctification)
  5. Liberté d'accès dans la présence de Dieu
  6. Liberté d'appeler Dieu "ABBA"

Nous sommes libres de la loi, mais nous avons la responsabilité de vivre en accord à la Parole de Dieu

Galates 5:13

"Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair; mais rendez vous par amour, serviteurs les uns des autres."

Cette liberté n’est pas une licence pour faire ce qui me plaît, pour vivre selon les désirs de ma chair et ses convoitises, car alors ce n’est plus qu’une liberté factice. En effet si je me plie aux désirs de ma chair j’en deviens esclave, donc je ne suis plus libre et me trompe moi-même. Paul nous exhorte à demeurer ferme dans notre liberté et à ne pas tomber sous le joug de la servitude. Il nous exhorte à ne pas être une pierre d’achoppement pour nos frères et sœurs.

 Comment pouvons-nous demeurer dans notre liberté ?

 Simplement en nous rappelant que c’est au travers de Christ que nous l’avons acquise et en mettant en pratique ce que j’appellerai la loi de l’évangile qui est :

  1.      D’aimer le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force.
  2.     D’aimer ton prochain comme toi-même.

 Si nous respectons ces deux commandements qui sont en fait le résumé des dix commandements. Nous vivrons l’Evangile  et vivrons dans la liberté des enfants de Dieu, nous n’aurons plus à nous soucier du fait que nous vivons sous la grâce et non sous la loi.

Le fait de ne pouvoir faire ce qui me plait n’implique pas forcément un esprit religieux.

Ce verset : « là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté »  2 corinthiens 3 :17 n’a rien à voir avec l’interdiction ou l’autorisation de faire telle ou telle chose. Il nous démontre plutôt que lorsque l’Esprit du Seigneur est présent, il n’y a plus de ténèbres, la liberté acquise par Christ se manifeste pleinement, il n’y a plus rien qui nous empêche de nous tenir en présence de Dieu, d’avoir accès auprès du Père. C’est lui qui nous conduit en tout point, il nous donne de servir, et d’obéir à Dieu sans crainte.

 Je ne pense pas que le fait de faire ce qui me plait, soit conforme à la parole de Jésus qui nous dit de mourir à nous-mêmes. Si je meurs à moi-même, je ne fais donc pas ce qui me plait, mais recherche ce qui plait à Dieu.

 Que notre volonté soit en accord avec Christ, avec sa volonté et son œuvre qu’elle soit un exemple pour notre entourage, et non une excuse.

 Si dans certains domaines de ma vie, je peux me permettre de faire certaines choses contraires à la loi mosaïque, comme certains des galates pouvaient le faire, je ne dois toutefois pas le faire si je risque de devenir une pierre d’achoppement pour mon frère et là, ma liberté de vivre selon la »loi » de l’Evangile se met en pratique.

 

La vraie liberté est de ne pas vivre selon ses désirs, mais selon Christ qui est l’auteur de notre liberté.

papillon_18301                                            papillon_18301