La loi


Matthieu 5 :17

« Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes, je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. »

 Loi : Grec => MONOS : la loi, précepte qui administre par le commandement ou l’interdit.

     Bien souvent la loi morale, cérémonial ou judiciaire de Moïse.

Dictionnaire : Règle édictée par une autorité souveraine et imposée à tous les individus d’une société. Préceptes que Dieu a donnés aux hommes par révélation. Ensemble de règles que tout êtres conscient et raisonnable se sent tenu d’observer.

 Nous trouvons la loi également dans le Nouveau Testament.

 Romains 3 :27 

« Où donc est le sujet de se glorifier ? Il est exclu. Par quelle loi ? Par la loi des œuvres ? Non mais par la loi de la foi. »

 

La   loi de la foi

La   loi des œuvres

Recevoir   Christ comme Sauveur et Seigneur

Obéir   par amour et accomplir de bonnes œuvres.

Confiance   dans le Seigneur qui nous a justifiés.

Demande   confession des péchés et abandon total à Dieu.

 

Veut   se sauver par les œuvres

Obéir   par crainte du châtiment

Pas   certain d’être justifié par ses actions.

Demande   une obéissance parfaite.

 

Ce que nous faisions autrefois par  crainte de la loi, est fait maintenant e notre plein gré. Nous n’agissons plus de la même façon, et si nous désobéissons, nous n’avons plus à craindre la conséquence de notre désobéissance, mais simplement venir à Christ pour être pardonné sans aucun autre rituel à accomplir.

 Romains 8 :2

«  En effet, la loi de l’Esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort. »

 

La   loi de l’Esprit de vie

La   loi du péché et de la mort

Le Saint   Esprit qui œuvre au travers de la rédemption de Christ pour libérer du péché   et de la mort tous ceux qui sont en Christ.

Elle ne   peut nous justifier. Elle nous condamne et révèle en nous notre incapacité de   nous sauver nous-mêmes, elle est dépourvu de l’Esprit

 Jacques 2 :8

« Si vous accomplissez la loi royale, selon l’Ecriture : Tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien. »

 

La loi royale => la loi de Christ=> la loi de l’amour.

 

Nous ne sommes pas sous l’obligation d’obéir à la loi de Moïse, aux dix commandements, comme loi de l’Ancien Testament, cependant n’oublions pas qu’elle fait partie du Nouveau Testament de la nouvelle loi qui est la loi royale. Matthieu 5 :21-32 ; Romains 13 :9,  Actes 15 :24à29

 Elle est résumée par deux commandements, qui englobent tous les autres.

 Jacques 1 :25 ; 2 :12

« Mais  celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, celui-là sera heureux dans son activité. »

« Parlez et agissez comme devant êtres jugés par une loi de liberté. »

 La loi de la liberté

 La loi qui libère du joug des rites, des cérémonies, de l’esclavage du péché, c’est la loi de l’amour qui est parfaite, complète, contrairement à celle de Moïse qui en fut rendu complète, parfaite, que lorsque Christ est mort.

 Lorsque Jésus a dit qu’il n’était pas venu pour abolir la loi mais pour l’accomplir, il signifiait tout simplement que la loi avait trouvé son aboutissement en Lui, il l’a rendu complète.

 Abolir : Grec => KATAKUO : Détruire, renverser, rendre vain, amener à néant.

Accomplir : Grec => PLEROO : Satisfaire pleinement, faire que la volonté de Dieu connue par la loi soit obéie.

Jésus est venu pour satisfaire pleinement à la loi et les prophètes, par ses actions et ses souffrances, mais aussi pour obéir parfaitement à la loi de Dieu et la faire respectée par Sa doctrine. Il a pleinement satisfait aux exigences de la loi.

 En lisant Romains 3 :31 et 10 :4, nous voyons que la loi ne fut pas abolie mais qu’elle fut accomplie, rendue parfaite.

 Romains 3 :31

« Annulons-nous donc la loi par la foi ? Loin de là ! Au contraire, nous confirmons la loi. »

 En confessant notre péché et en acceptant notre condamnation, nous confirmons la loi, cependant nous nous appuyons sur Christ notre substitut qui lui ratifie la loi en se conformant volontairement à ses prescriptions et en subissant la sentence : la mort.

Nous confirmons ou établissons la loi lorsque nous reconnaissons :

  • Christ comme le sujet des rites et cérémonies de la loi (Luc 24 :44 ; Colossiens 2 :14-17;Hébreux 8 :10)
  • Que Christ a accompli la loi (Matthieu 5 :17) ; qu’il l’a amené à son but, son dessein
  • Que Christ a mis fin à la loi (Romains 10 :4), (voir note plus bas)
  • Que nous sommes justifiés, chose que la loi ne pouvait faire. (Romains 8 :3)

 Romains 10 :4

«  Christ est la fin de la loi pour la justification de tous ceux qui croient. »

 Jésus est la fin non pas dans le sens que la loi n’est plus comme nous l’avons vu, mais qu’elle a trouvé sont accomplissement en Christ qui est devenu le véritable sacrifice symbolisé par tous les sacrifices de la loi.

La loi était notre précepteur qui nous a amené à Christ. Elle ne pouvait nous sauver, mais nous a donné de réaliser que nous avions besoin d’un sauveur, qui est Christ.  C’est par la loi que nous reconnaissons que nous sommes pécheurs.

« Le péché est la transgression de la loi »; 1 Jean 3 :4

Donc s’il n’y avait plus de loi, il n’y aurait plus de transgression donc plus de péché.

La loi est toujours là mais elle est devenue la loir de l’amour et non de l’obligation. L’ancienne alliance trouve son accomplissement dans la nouvelle qui est celle de l’amour.

 Nous trouvons le moment où cela fut accompli, lorsque Jésus sur la croix s’écria : « tout est accompli. »

 Tout quoi ?

  1. Les prophéties concernant les souffrances de Christ Psaume 22, Esaïe 53, Luc 24,25 ; 26 :44 ; Jean 19 :28 ; 1 Pierre 1 :11 ; 3 :18
  2. La défaite de Satan et de son esclavage. Jean 12 :31-32 ; Colossiens2 :14-17 ; Hébreux 2 :14-15
  3. La séparation a été anéanti entre juifs et païens afin qu’ils deviennent un.  Ephésiens 2 :14-18 ; 3 :6 ; 1 Corinthiens 12 :13 ; Galates 3 :28, Romains 10
  4. Le chemin est ouvert pour accéder personnellement à Dieu. Ephésiens 2 :13-18, Hébreux 10 :19-38
  5. Le règne de la mort est annulé. Romains 5 :12-21 ; 6-9 ; 8 :2 ; 1 Corinthiens 1-58 ; 2 Corinthiens 3 :6-15 ; Hébreux 2 :14-15
  6. Annulation du pouvoir du péché. Romains 6 :1-23, 8 :2 : 1 Corinthiens 15 :54-58
  7. Démonstration de l’obéissance et de l’amour jusqu’à la mort. Philippiens 2 :8 ; Hébreux 5 :8-10 ; 1 Pierre 2 :21 ; 4 :1;
  8. Perfection de Christ. Hébreux 2 :10 ; 5 :8-11
  9. Salut de tout péché. Matthieu 26 :28 ; Ephésiens 1 :7 ; Colossiens 1 :14 ;  Hébreux 9 :15 ; Apocalypse 1 :5 ; 5 :9-10
  10. Paix entre Dieu et les hommes. Colossiens 1 :20-22 ; 2 Corinthiens 5 :14-21 ;  Romains 5 :1-11
  11. La pénalité de la mort a été payée une fois pour toutes. 2 Corinthiens 5 :14-21 ;  1 Corinthiens 6 :1-20 ; Hébreux 2 :9-15, Romains 5 :6-8 ;              1 Pierre 1 :19
  12. Annulation du droit de mort de Satan, liberté et autorité de l’homme sur le péché et Satan.  1 Corinthiens 6 :19-20, Romains 8 :18-24, 14 :7-9, 2 Corinthiens 5 :14-15 ;  1 Thessaloniciens 5 :10, Hébreux 2 :9-15 ; 1 Pierre 1 :19 ; Apocalypse 5 :9-10, 21 :1, 22 :5
  13. La justice de Dieu pleinement satisfaite. Genèse 2 :17 ; Romains 3 :21-26 ; 5 :1-11 ; Jean 3 :16
  14. Guérison du corps pour tous. Matthieu 8 :17 ; 13/15 ; Esaïe 53 :4-5 ;  1 Pierre 2 :24 ; Jean 10 :10 ; Jacques 5 :14-16
  15. Un chemin pour être revêtu pleinement de la puissance et de l’onction du Saint Esprit. Galates 3 :13-14 ; Jean 7 :37-39 ; Luc 24 :49 ; Actes 1 :4-8 ; 2 :33
  16. Liberté face à la loi mosaïque (ses règlements pour me justifier, me sanctifier) et sceller la nouvelle alliance. Colossiens 2 :14-17 ; Ephésiens 2 :14-18 ; Matthieu 26 :28 ; 2 Corinthiens 3 :6-15 ; Galates 3 :13-25 ; 4 :21-31 ; Hébreux 7 :11-28 ; 8 :6 ; 10 :1-18
  17. Liberté d’appeler Dieu notre père.