165132_136821183042020_100001424174797_215795_6518318_s               INTERCESSEURS

 

Les 3 armes de notre combat

Ces trois armes sont :

  1.    Le nom
  2.    La parole
  3.    Le sang

 

1)   Le nom

Jean 14 v 12 à 14

Le nom de Jésus parle de tout ce que Dieu a accompli au travers de son fils. Son nom parle du plan rédempteur de Dieu.

Le nom de Jésus n’est pas simplement un nom que nous utilisons de façon banale. Il y a bien plus derrière ce nom.

Jésus est totalement impliqué derrière son nom. Toutes les ressources de Dieu  sont derrière ce nom afin que nous puissions œuvrer pour Lui.

Ce n’est pas une formule miracle que nous utilisons en se disant que Dieu doit répondre car j’ai prié au nom de Jésus. Nous en avons un exemple derrière l’action des fils de Scéva qui ont utilisé le nom de Jésus. Actes 19 :13-17.

Ce nom rappelle à l’ennemi qu’il est vaincu et n’a plus aucun droit sur notre vie, lorsque nous appartenons à Christ.

 Il rappelle à Dieu le sacrifice de son fils et lorsque nous l’utilisons c’est comme ci nous nous identifions à Christ, à son sacrifice et nous nous présentons devant Dieu au travers de ce que son fils à accompli.

Nous reconnaissons alors qu’en nous mêmes nous n’avons rien mais également que nous avons tout par le nom de Jésus

Pour utiliser son nom nous devons être en union avec lui.

2)   La parole

La prière par elle-même n’a aucune puissance car ce n’est que des mots, mais c’est ce qui porte une arme, l’épée à deux tranchants qu’est la parole de Dieu.

Lorsque nous demandons à Dieu quelque chose, nous devons nous assurer que le Saint Esprit nous donne la parole dans notre bouche pour proclamer et nous tenir par la foi car alors Dieu accomplira ce qu’il a promis.

Demandons à Dieu les sujets qu’il veut que nous lui amenions dans la prière.

Nous devons communier avec Lui, c'est-à-dire lui parler sans cesse et être à son écoute.

La communication est à double sens, mais nous la faisons souvent à sens unique. Nous n’attendons pas la réponse de Dieu. Nous parlons sans cesse et n’écoutons pas.

Dieu nous répond par la parole et par son Esprit en nous. Nous devons développer de plus en plus ses aspects dans notre vie.

La parole est une épée à deux tranchants, elle détruit l’œuvre de l’ennemi, mais fait aussi son œuvre en nous de purification, séparant l’Esprit de la chair.

Lorsque nous recevons un rhéma (une parole, promesse de Dieu), nous devons nous tenir dessus en toutes circonstances.

Notre autorité dépend de la vie de Christ en nous.

La louange nous donne de lancer notre arme contre l’ennemi.

Lorsque la difficulté vient, nous devons lever les yeux c’est une première marche de foi.

Nous devons commander à notre attention de regarder à Dieu et non à la circonstance.

Nous devons proclamer, prier la Parole de Dieu pour nous, nous tenir dessus et louer Dieu malgré la situation.

Sans la prière Dieu ne peut intervenir dans nos vies. Il nous a tout donné et nous devons lui demander d’intervenir dans nos vies.

Psaume 115 :16

« Les cieux sont les cieux de l’Eternel, mais il a donné la terre aux fils de l’homme. »

C’est pour cela que Dieu recherche un homme qui se tienne sur la brèche.

Si nous ne savons pas quoi dire et bien prions dans l’Esprit, le Saint Esprit sait prier au travers de nous.

Alors que je parle, proclame la parole, cette dernière devient mon témoignage et Satan est vaincu.

Nous devons accepter d’être brisé devant Dieu et reconnaitre que nous ne sommes rien hors de Sa volonté.

Jésus a abandonné Sa volonté complètement entre les mains du Père et il a reçu toute autorité par son sacrifice, la mort à lui-même.

Alors que nous faisons de même, nous permettons à Sa puissance de continuer de couler en nous et d’être rempli de l’esprit. Car alors il peut parler de plus en plus au travers de nous.

3)   Le sang.

C’est la base, le fondement de notre autorité sur Satan. Il a été versé à la croix pour nous purifier. Hébreux 9 :13-14

Dans son sang versé, nous avons le pardon des péchés, la purification mais bien plus  encore Ephésiens 1 :7 ; 1 Jean 1 v7. Nous avons la puissance, la sainteté de Sa vie en nous.  La guérison de notre corps. Un accès direct auprès de Dieu.  Il a tout pourvu.