LE CHOIX

 

Jonathan ou le combat entre la chair et l'Esprit

1 Samuel 18

Comme nous le lisons dans ce passage, Jonathan aimait David mais il ne pouvait pas prendre position entre David et Son père. Cet amour n'avait rien à voir avec l'homosexualité comme certains veulent le faire croire. C'était une amitié pure. 

Jonathan va sans cesse de son père à David. Pour moi cela symbolise bien le combat entre la chair (Saül) et l'Esprit (David)

Il essaya de concilier plusieurs fois son amitié avec David et son amour pour son père mais sans véritable succès 19V4. 20V4. V12. V18

A chaque fois sa relation avec son père (chair) prenait le dessus.

Pourtant dès sa rencontre avec David, son coeur s'attacha à lui; il se dépouilla de ses vêtements et armes pour sceller son alliance avec lui. (Voir message sur l'alliance de Jonathan et David dans mon blog) 

C'est ce que nous avons fait lors de notre rencontre avec Jésus, nous lui avons tout donné, nous avons fait en sorte de n'être qu'un avec lui et pourtant tout comme Jonathan nous sommes entre deux, nous voulons de tout notre être suivre l'Esprit mais nous écoutons souvent notre chair. C'est notre plus grand ennemi.

Tout comme Jonathan, nous sommes entre deux, nous devenons tièdes mais nous ne devons pas oublier l'avertissement de Jésus dans Apocalypse 3V16

Pour Jonathan c'était sa relation filiale. Il était déchiré entre les deux, il aimait David mais son amour pour son père fut le plus fort. 

Dans notre vie, nous sommes amenés à faire des choix et nous devons faire taire notre chair et suivre ce que l'Esprit nous dit: c'est cela la mort à nous-mêmes. 

Vous me direz que l'amour de Jonathan pour son père était normal, la Bible nous dit que nous devons honorer notre père et notre mère, cela est vrai, mais Jésus nous dit également que nous pourrons être amené à choisir entre notre famille et Lui. 

Le thème ici est de ne pas laisser l'affection de notre chair prendre le dessus dans les choix que nous avons à faire mais plutôt choisir l'Esprit.

1 Samuel 20

D'une certaine façon Jonathan était aveugle, il pensait que son père ne tuerait pas David et qu'il se confierait à lui avant d'entreprendre quoi que ce soit mais il se trompait, il ne s'était pas rendu compte à quel point son père haïssait David.  Jonathan renouvela son alliance avec David incluant cette fois ci leur descendance. 

Pourtant à un moment donné, Jonathan a eu les yeux ouverts sur son père, sur ses intentions V33 cela a failli lui couter la vie.

Il en va de même pour nous, nous permettons des choses dans nos vies soit par affection ou parce que nous ne pensons pas que cela puisse bloquer l'oeuvre de l'Esprit et nous nous aveuglons en nous disant que ce n'est pas bien gênant, pas méchant, pas grave; cela ne nous fera pas de mal. Nous oublions que notre chair est l'ennemi de l'Esprit et qu'il y a inimitié entre les deux.

 Nous testons notre chair parfois pour voir si c'est vraiment mauvais et Dieu nous ouvre les yeux et spirituellement notre vie en prend un coup. Alors nous faisons comme Jonathan avec David, nous renouvelons notre alliance mais nous n'avons toujours pas pris position. Allons-nous finalement céder à l'Esprit ou à la chair. 

Notre chair en faisant des compromis peut nous entrainer et nous risquons la mort spirituelle.

De temps en temps, nous laissons le spirituel prendre le dessus, mais la chair revient vite "au galop" et lorsque nous n'avons pas pris position contre elle, nous ne pouvons tenir ferme et pensons alors que nous lui sommes redevable

Jonathan pensait l'être surement envers son père. Rien ne l'empêchait de suivre David, ce dernier l'aurait accueilli à bras ouvert et sa fin aurait été tout autre. 

1 Samuel 23v 18

De nouveau Jonathan confirma son alliance avec David, il aurait du tout lâcher pour joindre David mais il ne le fit pas. Il savait ce qu'il pouvait advenir de lui s'il l'avait suivi, David serait roi mais il deviendrait second, une place d'autorité et il aurait la vie, la paix et les bénédictions de fils de roi, mais il retourna à sa maison et eut une fin tragique. 

Il a eu plusieurs fois l'opportunité de suivre David, mais il ne le fit pas à chaque fois il retournait vers son père. 

Dans notre vie, Dieu nous montre parfois plusieurs fois une certaine chose que nous devons abandonner et parfois prendre une autre direction, mais nous continuons sur la même route, peut-être par crainte, par affection pour une autre personne, par peur de lâcher notre culture, notre groupe, notre entourage etc. Mais ne faisons pas comme Jonathan, prenons position et décidons de tout abandonner et de n'écouter que l'Esprit. 

Jonathan pensait être redevable et choisit de suivre son père, s'il avait été avec David, il n'aurait pas combattu les philistins et serait resté en vie. 

Lorsque nous sommes confronté à un choix, soyons certains de choisir celui de Dieu car lui seul sait à l'avance ce qui peut arriver si nous continuons dans nos voies.

Jonathan choisit la chair (son père) au lieu de l'Esprit (David) et cela lui couta la vie. La chair ne peut tuer la chair.

Parfois nous pensons avoir tout abandonné et confirmons notre alliance envers Jésus, mais au fond de nous-mêmes nous savons que notre vie n'est pas à 100% pour Lui. C'est un cheminement de tous les jours, mais à chaque pas que nous faisons, choisissons l'Esprit et non la chair; si nous faisons ainsi notre héritage sera celui de fils et filles de roi et nous règnerons avec Jésus. 

Dans la 2ème alliance, la descendance de Jonathan et David était impliquée, ceci est une assurance pour notre descendance, elle est sous notre alliance.  Exode 20 v 6. Tout comme Mephiboseth le fils de Jonathan, elle aura un choix à faire d'entrer ou pas dans cette alliance. Mephiboseth aurait pu refuser de venir vers David par peur de sa filiation, mais il alla et reçut l'héritage de son père. 

Chaque jour nous sommes confrontés à un choix celui de la chair ou de l'Esprit, faisons le bon, faisons mourir notre chair afin que l'Esprit vive de plus en plus en nous. Ne laissons pas la chair prendre le dessus afin de ne pas devenir tiède et être vomi de la bouche de Jésus, ou de mourir spirituellement.