la_paques

 

 

LA PAQUE DE L'ETERNEL

 

Lévitique 23 :5

Nous devons être en accord avec le calendrier de Dieu, car ces fêtes ne sont pas un hasard mais elles nous parlent toutes du plan de Dieu et de Christ.

«  Jésus est mort à la pâque, il fut enterré à la fête des pains sans levain, il ressuscita à la fête des prémices. Il envoya le Saint esprit à la fête de chavouot (la pentecôte). Il revient à la fête des trompettes, les juifs sur terre qui ne croient pas en lui le verront et se lamenteront, suppliant Dieu de leur pardonner (youm kippour) commence alors le millénium (fête des tabernacles) et à la fin des 1000 ans, il y a un nouveau ciel, une nouvelle terre et c'est le repos éternel (shabbat).

C'est une fête de l'Eternel  qui doit être célébrée comme une loi perpétuelle pour nos descendants.

La Pâque et la fête des pains sans levain vont ensemble.

La Pâque est une fête pour se souvenir de ce que Dieu a fait, d'où le peuple d'Israël a été retiré, et célébrer l'Eternel, c'est également une fête familiale. (Un agneau pour chaque maison) Nous devons en parler à nos enfants, non pas des pâques comme nous le célébrons aujourd'hui et qui n'a rien à voir avec la Pâque de l'Eternel, mais de la Pâque, même si nous ne sommes pas juif, car elle nous concerne également en tant que chrétien.

Exode 8 v 19

Pâque : Pessah => passer par-dessus

Dieu a promis de faire une division entre Israël et les Egyptiens. Ils étaient captifs et incapable par eux-mêmes de sortir de cet esclavage, et Dieu les a fait sortir.  C'est ce qui s'est passé à la Pâque. 

Division : Hébreux : Peduth => délivrance, rédemption, séparation.

Cette promesse est aussi la nôtre à sa mort Christ a établi cette séparation, division entre le monde et nous, si nous avons accepté ce sacrifice. Il nous donne de sortir de l'état d'assimilation avec le monde, de notre esclavage qui tenait notre identité dans son carcan.

Galates 6 :14

«  Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d'autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde. »

Exode 12 V1

Le mois de Nissan était le 7ème mois de l'année civile, lors de la pâque il est devenu le 1er mois car cela symbolisait pour Israël le nouveau commencement, l'entrée dans une vie nouvelle.

Pour nous Pâque est aussi un nouveau commencement, lorsque nous avons accepté Jésus notre Pâque, une nouvelle vie s'est ouverte devant nous.

Le 10ème jour => témoignage, responsabilité. L'agneau est gardé jusqu'au 14ème jour pour qu'il soit déclaré sans défaut et accepté comme sacrifice.

Jésus fut examiné 4 fois :

Par le souverain sacrificateur 3 fois par Ponce Pilate, et déclaré à chaque fois sans faute : Jean 18 :38 ; 19 :4 ; 19 :6

Exode 12 V7

Le sang devait être mis (teint) sur les 2 poteaux et linteau. Ce n'était pas un coup de pinceau ici et là mais avec un bouquet d'hysope. Ils étaient recouverts du sang. Jésus est notre porte. Cela symbolise la croix de Christ, le sang a coulé de sa tête de ses mains, son côté, ses pieds.

Jean 10 V 9

«  Je suis la porte, si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé, il entrera et sortira et trouvera des pâturages. »

Hysope =  symbolise la foi.

C'était un acte d'obéissance, de foi. Ils n'avaient aucune preuve que cela marcherait mais avait foi dans ce que Dieu avait dit.

Tout comme pour nous c'est par la foi que nous acceptons que son sang nous a lavé de nos péchés, nous a séparé de notre vie passé, du monde, nous protège de l'ennemi.

Le peuple d'Israël célèbre la Pâque avec plusieurs choses dans le Seder, mais la parole de Dieu ne parle que de 3 choses :

L'agneau Le pain sans levain Les herbes amères

Pendant ce repas le peuple d'Israël revit l'expérience de la libération et se concentre sur son appartenance au peuple juif.

Exode 12 V8

L'Agneau

Ils devaient manger la viande rôtie par le feu.

Le feu parle du jugement. Ce jugement aurait pu tomber sur nous comme sur les égyptiens mais il est tombé sur Christ pour nous sauver. Jésus est «  l'Agneau de Dieu. » Jean 1 : 29 ; Actes 8 : 32 ; 1Pierre 1 :18,19 ; Apocalypse 5 :6

Le pain sans levain : Matsa => le pain des afflictions 

Ils n'avaient pas le temps de laisser lever le pain, la Pâque devait être prise à la hâte. 

Ils devaient le manger avec des pains sans levain symbolise la plénitude de vie, sans péché, la douceur, la pureté, la vérité.

Le levain parle de la malice, la méchanceté, le péché.

Hébreux 4 :15

Jésus l'Agneau de Dieu était sans péché, bien qu'il ait été tenté comme nous.

Le sang devait être pur pour nous racheter de nos péchés.

Hébreux 5 : 7-8

Depuis sa venue au monde, la mort a toujours essayé de tuer Jésus, il n'a pas eu une vie facile comme on pourrait l'imaginer, il pleurait devant son père, le suppliait, Marie sa mère savait qu'il allait être retranchée à un moment ou un autre car cela lui avait été annoncé : « Une épée transpercera ton cœur »

Jésus était en communion constante avec Son Père, il était exaucé à cause de sa piété.

1 Corinthiens 5 :7-8

C'est notre identité, réalité nous sommes justes devant Dieu, notre façon de vivre doit devenir cette position que nous avons en lui par la puissance de la grâce de Dieu.

C'est cela la Pâque de l'Eternel pour nous.

Le pain sans levain nous montre également que nous devons rester en éveil, en alerte car nous ne savons pas à quel moment Jésus va revenir.

Matthieu 24 :42-43 ; 25 :13

Lorsque Jésus nous exhorte de nous tenir prêt, ce n'est maintenant pas demain, de vivre comme s'il pouvait venir à n'importe quel moment. Le terme est continuellement prêt.

Si le péché est dans notre cœur, repentez-vous ce n'est pas un jeu, Dieu prépare son corps à devenir l'épouse pure et sans tâche.

Nous devons retirer le levain de nos cœurs.

Le peuple d'Israël utilise une cuillère en bois et une lampe de poche, pour aller chercher le levain dans les moindres recoins.

Jésus a pris le levain sur la croix et la lumière du Saint Esprit est en nous pour nous révéler les coins sombres de notre vie, tout ce qu'il doit changer en nous.

Les herbes amères :

Le peuple d'Israël mangeait également des herbes amères : Pour qu'ils se rappellent l'amertume de leur vie d'esclave, le deuil, la mort. Ils ne devaient pas oublier d'où ils venaient, les afflictions qu'ils ont endurées

Ceci leur rappelait que le jugement était tombé et que la plénitude, la vérité, la pureté s'ouvraient devant eux qu'ils devaient laisser l'amertume de l'Egypte, faire le deuil car toute cette vie était morte, derrière eux.

C'est la même chose pour nous, lorsque nous venons à la croix, nous appliquons sur les linteaux de notre cœur son sang,  non seulement il nous a lavé, nous a libéré de l'esclavage, mais il nous a ouvert le chemin pour la plénitude, nous ne devons plus retourner à notre vie passée.

Ne rien garder de cette vie passée dans nos cœurs. Tout comme le peuple d'Israël ne devait rien garder  pour le lendemain tout devait passer par le feu.

Nous ne devons rien garder mais tout laisser à la croix. Le jugement est tombé une fois pour toute pour nos péchés à la croix, et nous sommes devenus une nouvelle créature, pas l'ancienne créature remodelée, façonnée à nouveau mais une nouvelle créature car nous avons pris la nature de Christ et non plus la nôtre.

La séparation a été faite mais nous avons du mal à la réaliser et donc nous retournons à ce que nous connaissons de notre vie passée. Nous oublions que nous ne sommes plus esclaves du péché, du monde, de notre chair.

C'était un nouveau départ pour Israël. Tout se terminait à la pâque pour eux, ils entraient dans une nouvelle vie et devait être prêt pour cela. Ceci est vrai pour nous également.

Le peuple d'Israël devait la prendre à la hâte, sans s'asseoir à table.

Exode 12 V11

Ils avaient les reins ceints, les souliers aux pieds, le bâton à la main.

Les reins ceints : Ephésiens 6 :14 la vérité ceints nos reins, nous donne d'être prêt pour le service, en alerte, prêt à agir.

1 Pierre 1 V 13-14

« C'est pourquoi, ceignez les reins de votre entendement, soyez sobres, et ayez une entière espérance dans la grâce qui vous sera apportée, lorsque Jésus Christ apparaitra. Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l'ignorance. »

Les souliers aux pieds Afin d'avoir une base solide, de marcher sans se blesser.

Le bâton à la main : l'appui sur la vérité, la victoire, la libération, le miracle et la puissance de Dieu manifestée.

Le peuple était prêt à rentrer dans sa nouvelle vie. De même lorsque nous avons accepté Christ nous avons tout pour entrer dans notre nouvelle vie mais souvent nous oublions que la vérité, la parole de Dieu est ce qui nous aide à tenir ferme et à avancer en nous appuyant non pas sur nous-mêmes mais sur Christ qui est notre vérité, notre victoire, notre libération ainsi le miracle et la puissance de Dieu se manifeste dans notre vie de chaque jour

Exode 12 V12 V 23

Dieu allait passer pour accomplir sa promesse de séparation entre le peuple d'Israël et les égyptiens. Il exécutait son jugement contre les dieux  d'Egypte. Les 1ers nés allaient mourir sous le jugement par la main du destructeur.

Jésus le 1er né de Dieu est mort portant notre jugement sur lui. Mais le destructeur n'avait aucun droit de le faire mourir si ce n'est qu'il porta notre jugement, car il était sans péché.

Pour ceux qui étaient dans les maisons portant le sang, Dieu passerait sans toucher les 1ers nés. Le peuple d'Israël se tenait sous l'alliance et rien ne pouvait les atteindre, les toucher.

Il en est de même pour nous, nous sommes sous une alliance bien plus grande, nous sommes sous le sang de Jésus et rien n'est plus fort  que son sang innocent versé pour moi. La séparation s'est faite à la croix entre nous et le pouvoir et la domination de Satan sur nos vies.

Jean 16 :33

Nous n'avons plus  à nous soumettre aux mêmes pratiques que les gens du monde, nous devons croire que son sang fait que le jugement de Dieu passe au dessus de nos péchés car Dieu nous a fait justice, rien ne peut nous atteindre, ne peut nous  détruire car par son sang nous avons la plénitude de la vie.

La paix est en lui : Nous devons rester en Lui, dans la foi, garder notre calme.

Même lorsque nous traversons des moments difficiles, rappelons-nous de ce passage d'où nous avons été tirés, du miracle de Dieu en nous et rappelons-nous que nous avons déjà la victoire.

Ne laissons pas les circonstances, l'auteur de confusion, nos faiblesses nous convaincre que le passé est toujours présent, que Dieu n'est pas bon, c'est des mensonges de l'ennemi car Dieu nous a déjà délivré, nous devons nous appuyer dessus et croire en Lui.

Nous sommes entrés par la porte Jésus qui a donné son sang et nous sommes sauvés et nous devons y rester, être dans sa présence, aucune plaie ne pourra nous atteindre.

Dieu est notre protecteur.

La pâque c'est ce que Christ a accompli à la croix mais cela ne s'arrête pas là.

Tout comme Israël entra dans la liberté, nous  y entrons aussi.

L'agneau n'est pas resté dans la tombe mais il est ressuscité. La mort n'a pu le retenir car il était sans péché. Il est avec nous chaque jour.

Jésus est devenu notre substitut, notre garant face à Satan. Il a prit les clés de la mort et du séjour des morts.

Satan n'avait aucun droit de faire mourir Jésus car il était sans péché, mais il le fit quand même pensant détruire une fois pour toute la semence de la femme. Mais c'est Jésus qui l'a détruit car il était cette semence Genèse 3 :15

L'autorité donnée par Adam et Eve à Satan lorsqu'ils ont péché a été reprise par Jésus.

Jésus nous a ramené à l'état analogue à Adam lors de sa création, nous pouvons communier avec Dieu en toute liberté.

Satan a perdu sa puissance, son emprise sur nos vies car nous sommes dans la porte qui est Jésus et chaque fois que Satan veut nous toucher, nous détruire nous devons le ramener au sang de Jésus qui nous a racheté de ses mains, nous ne lui appartenons plus mais appartenons à Dieu  c'est cela le rachat.

Tout comme Satan n'a pu retenir Jésus il ne peut nous retenir car nous sommes ressuscités avec Jésus.

Nous ne sommes pas la vieille nature remise à neuf, mais une nouvelle nature, celle de Christ. Aussi tout comme il vit, nous avons tout pour vivre une vie de résurrection, de puissance.

Lorsque nous célébrons la Pâque, rappelons-nous que ce n'est pas les chocolats et tout le reste, mais nous célébrons le plan Rédempteur de Dieu pour nos vies, nous célébrons notre victoire sur le monde, sur nous-mêmes, sur le diable car nous l'avons au travers de Jésus Notre Pâque, nous célébrons notre nouvelle naissance en Lui.

papillon_18301papillon_18301