130720_5t7ag_terre_soleil_sn635

 

La lumière du monde

 

Dans les évangiles de Matthieu ; Marc, Luc, Jésus nous compare à la lumière, une lampe.

Matthieu 5 :14 :

« Vous êtes la lumière du monde. »

C’est une affirmation, Nous sommes devenus cette lumière à la nouvelle naissance et nous le resterons car Jésus nous a dit qu’il n’éteindra pas le lumignon qui fume Matthieu 12 :20 Et Paul nous dit dans Philippiens 1 :6 que Dieu finira l’œuvre commencée en nous.

C’est une assurance pour nous, même lorsque cela est difficile si notre cœur veut toujours suivre Dieu, nous irons jusqu’au bout.

A quoi sert la lumière : Elle est importante dans le bien être, la vie sociale, elle transporte l’énergie solaire et maintient l’équilibre de l’environnement naturel. Elle irradie pour éclairer le chemin, le lieu, pas pour elle-même mais pour les autres.

C’est ce que Jésus dit que nous sommes, d’où l’importance de ne pas la cacher.

Marc 4 :21-25

Nous sommes une lampe

Luc 8 :16-18 ; 11 : 33

Nous avons la même chose avec une précision, notre œil est la lampe de notre cœur. Il nous dit également que la lumière peut être cachée mais aussi ténèbres.

Cette lumière signifie la vérité, la pureté spirituelle, être ouverts, exposés au monde. Nous devons être vrais avec les autres et surtout nous-mêmes.

Comment est-ce que je cache la lumière ? Quelle lumière du monde je représente, une qui irradie ou une ténébreuse, une qui soit empreinte du monde qui m’entoure, et de moi-même. 

Cette lumière nous la cachons sous le boisseau (récipients cylindre servant à mesurer le blé les céréales), en gardant en nous des jardins secrets, en cachant la vérité, en mettant un voile sur ce que nous ne voulons pas lâcher, pas perdre.

Le Saint Esprit nous révèle les coins sombre dans nos vies, mais nous refusons de lâcher prise, aussi une zone d’ombre apparait. Nous essayons de la cacher en donnant une image de spiritualité, en jouant un rôle, donnant une image faussée.

Lorsque nous sommes la lumière du monde, nous sommes vrais et le monde le sait. Nous devons cesser de Jouer à être chrétien mais l’être véritablement.

Les paraboles de Luc et de Marc sont en continuité avec celle du semeur, qui nous montre tout ce qui peut nous empêcher de progresser et devenir plus lumineux, resplendissant.

Le doute, céder à la tentation, désir d’être comme le monde, d’avoir les richesses et les plaisirs du monde, les soucis, anxiétés, les peurs, l’aveuglement spirituel.

 Le Saint Esprit veut nous révéler les desseins de notre cœur 1 Corinthiens 4 :5 C’est-à-dire les motivations, les raisons derrière ce que nous faisons. Car cela peut aussi amener une zone d’ombre dans notre lumière.

 Dans Luc 11, ceux qui entrent sont ceux qui nous côtoies, qui sont proches de nous, nous touchent de près. Ils savent comment nous réagissons, ils voient la lumière en nous, nos zones d’ombre, nos jardins secrets et sont soit attirés soit repoussés.

Lorsque Jésus nous dit ton œil est la lampe, Il nous parle des yeux de l’esprit, de notre faculté de connaitre.

Si rien ne nous empêche d’avoir la révélation, d’avoir les yeux de l’Esprit, alors nous discernerons ce qui peut mettre un voile sur notre lumière et pourrons le retirer afin de briller et avant que ce voile ne devienne une partie ténébreuse de notre lumière.

Lorsque nous sommes la lumière du monde, les personnes autour de nous peuvent lire en nous comme dans un livre ouvert.

C’est ce qui va les attirer à Dieu.

Jésus nous avertit également que ce qui est caché sera découvert et ce qui est secret sera connu.

Ce qui est caché c’est nos actions secrètes, elles seront mises à jour, apporter à la lumière. Soit nous les réglons maintenant en laissant le Saint Esprit agir en nous et en les laissant dans ses mains, soit elles seront révélées au dernier jour, et à ce moment-là Jésus nous dira peut-être je ne vous connais pas, ils étaient remplis d’eux-mêmes, Ils ne connaissaient pas la voix du berger.

Lorsqu’ll nous dit : si ton œil est en mauvais état, cela signifie si nous sommes remplis de contrariétés, envieux, si nous ne sommes pas bien, nous nous privons de la présence de Dieu, car alors survient la culpabilité, l’accusation, et nous tombons dans le légalisme pour faire taire cela en nous et parce que nous voulons paraitre plutôt qu’être, c’est ce qu’Il reproche juste après aux pharisiens et docteurs de la loi.

Nous sommes dans les ténèbres. Nous ne pouvons plus discerner les choses divines, nous n’avons plus la révélation de Dieu.

Nous ne devenons plus réceptifs à la lumière de la Parole, à la révélation de Dieu, et nous restons dans l’obscurité. La parole est une lampe à nos pieds, une lumière sur notre sentier Psaume 119 :105 Elle nous guide, si nous restons à l’écoute, sommes réceptifs. Pour cela Jésus nous dit de faire attention à la manière dont nous l’écoutons.

Si notre corps est éclairé, nous avons la compréhension, la vérité morale et spirituelle en nous, et nous pouvons aider les autres, les éclairer, leur donner envie de plus.

Ils voient alors nos bonnes œuvres et glorifie Dieu.

L’œuvre de l’Esprit en nous qui est pure, excellente, précieuse et approuvée, nous donne de faire de bonnes œuvres, car nous devenons comme Christ qui est appelé la lumière du monde.  Les gens étaient attirés vers Jésus car Il était vrai, il était la vie pour eux. C’est ce que Jésus nous donne si nous le suivons, la lumière de la vie. Les gens voient nos œuvres pas celle du voisin, du pasteur. Le monde regarde non seulement à nos actions mais aussi à l’intention qui est derrière, la motivation et alors il glorifie Dieu car nous sommes ce que nous professons être des petits Christ.