la parole est lumière

 

5 Principes pour étudier la Bible

 

Nous devons être des disciples de Jésus et pour cela nous devons savoir étudier la Bible.

Il y a au moins 5 principes pour l’étudier. Nous ne pourrons peut-être pas tous les appliquer mais nous devons étudier la Bible, et pratiquer au moins le dernier

  1.  Interprétation littérale
  2. Les écritures doivent prouver les écritures
  3. Réconcilier toutes les contradictions dans la Bible
  4. Les prophéties à deux accomplissements (signification)
  5. Le contexte

 l. L’interprétation littérale

Si la bible dit tu ne tueras point, elle veut dire tu ne tueras point. Ne cherchons pas à toujours trouver une révélation cachée, car il n’y en a pas forcément.

Lisons la Bible premièrement de façon littérale. S’il y a une révélation derrière le Saint Esprit nous le montreras.

2. Les écritures se prouvent entre elles

Nous devons croiser les références ne pas prendre un verset hors contexte, car alors nous tomberons dans l’erreur en ayant une mauvaise interprétation. Nous devons trouver un lien entre les versets.

Ex : Matthieu 2 : 1-3 et Nombres 24 :17

Les mages venaient de Babylone et peut être que Daniel avait parlé à leurs pères qui leur parlèrent à leur tour de cet astre.

Cette étoile est l’étoile messianique.

Dans Nombre Dieu utilisa Balaam, un faux prophète (il a bien utiliser un âne)

Dans l’ancien testament, l’Esprit venait sur les personnes et elles prophétisaient, maintenant il est en nous depuis la pentecôte

Lorsqu’on entend une personne prendre un verset hors contexte et en faire un sermon sans prendre un autre passage, il y a de grandes chances que cela ne soit pas correcte.

3. Réconcilier les contractions dans la Bible

Exemple Exode 12 : 41 et Actes 7 : 6

Dans l’un il est mentionné que le peuple resta 430 ans en Egypte et dans l’autre qu’il fut maltraité 400 ans en Egypte.

Apparemment cela semble contradictoire mais non il suffit de regarder dans le contexte et dans l’histoire.

Israël alla en Egypte rejoindre Joseph et resta là-bas en paix jusqu’à ce qu’un nouveau pharaon ne prenne le pouvoir, et l’a il fut dans l’esclavage pendant 400 ans.

Les deux périodes forment 430 ans.

Nous devons savoir comment répondre à des personnes qui utiliseront ces contradictions pour nous faire croire que la Bible n’est pas le livre inspiré de Dieu et n’est qu’une fable.

4. Les prophéties à deux temps

Ex : Joël 2 : 28-29

Dieu dit qu’Il répandra son Esprit sur toute chair ; vos fils et vos filles ….

Actes 2 voit une partie de l’accomplissement de cette prophétie, mais cette dernière n’est pas complètement accomplie car il n’y avait que les 120, hors dans Joël il dit sur toute chair. Cette prophétie s’accomplira complètement au dernier réveil.

5. Le contexte.

Ce principe est le plus important, même si n’arrivons pas à appliquer les autres, ce dernier doit l’être absolument.

Le contexte est ce qui est écrit avant et après le verset que nous prenons. Si nous le prenons hors contexte nous pouvons lui faire dire ce que nous voulons.

Ex : 1 Corinthiens 10 :23

Tout est permis :

Donc on fait ce que l’on veut mais si on le lit dans le contexte ce passage du verset. Le contexte est en rapport à la nourriture, à la coupe du Seigneur. Nous ne devons pas chercher notre propre intérêt et devenir une pierre d’achoppement pour les autres.

Lorsque nous lisons une épitre considérons à qui elle est adressée, la culture etc… et qui l’a écrite.

Malheureusement nous avons notre propre théologie et bien souvent nous cherchons des passages de la Bible que nous prenons hors contexte pour la renforcer. Bien souvent lorsque nous lisons la Bible, nos pensées vont renforcer notre théologie. Pour cette raison nous devons toujours regarder dans le contexte et demander au Saint Esprit de nous guider, nous enseigner.

Sinon c’est comme si nous mettions une fléchette dans le mur et tracions la cible tout autour, ensuite nous montrons à notre entourage que nous mettons dans le mille.

Il vaut mieux à la limite lire quelques versets et vraiment les étudier que des chapitres entiers sans rien y comprendre.

Un autre exemple prit hors contexte est le passage :

Psaume 105 : 15  et 1 Chronique 16 :22

« Ne touchez pas à mes oints, ne faites pas de mal à mes prophètes. »

Ici dans le contexte, il est parlé d’Israël et des nations environnantes, Dieu leur disait de ne pas les toucher, nous avons cela dans le livre des chroniques, Asaph chanta ce cantique, déclarant la fidélité de Dieu, lorsque l’arche arriva dans le tabernacle de David.

Cela n’a rien à voir avec les ministères qui sortent ce verset lorsqu’ils n’acceptent pas d’être repris, et pour obliger les membres de leur congrégation de dire amen à tout, sous peine de châtiment.

 

Si nous appliquons ces principes, nous pourrons mieux comprendre la Bible et nous ne serons pas ballotés à tout vent de doctrine.