Jésus le pain de vie

 

Matthieu 1 :21-23 ; Esaïe 7 :14 

Marie aura un fils et il s’appellera Emmanuel : Dieu avec nous. Joseph l’appela Jésus car il est celui qui sauvera son peuple.

D’après la coutume hébraïque, le nom défini un trait de caractère.

Ici Dieu se révèle, Il est descendu en Son fils vers l’humanité, pour résider avec elle.

Jésus le nom par lequel il est appelé désigne sa fonction, sa destinée. Il est venu pour donner, apporter le salut ce qui ne signifie pas seulement être sauvé de l’enfer pour aller un jour dans les cieux, mais être rendu complet, que notre esprit revive à nouveau et sois de nouveau un avec le Père comme le fut Jésus sur terre. Jean 10 :30 ; 17 :26

Nous retrouvons ces deux aspects dans Esaïe 9 :6

Un enfant nous est né parle de l’humanité de Jésus

Un fils nous est donné parle de l’aspect spirituel.

Dieu donna Son fils en faisant qu’il revêt notre humanité. Nous ne devons pas oublier cela lorsque nous lisons la vie de Jésus. Sur terre il n’était plus Dieu, ce qu’Il a vécu Il l’a vécu en tant qu’homme, humain. C’est un don de Sa part. C’est à nous de le recevoir.  Philippiens 2 :6

Jésus est devenu Dieu avec nous pour nous sauver, nous protéger, pourvoir à nos besoins.

Luc 2 : 6-24

Joseph et Marie (Miriam en hébreu) sont partis à Bethleem en Judée.

Beit => maison, lieu               Lechem => pain

Beit-lechem : Bethleem=> Maison du pain

Il n’est pas surprenant que Jésus soit né, lui le pain de vie dans la maison du pain. Il fut posé dans une mangeoire.

La mangeoire est un lieu où la nourriture est déposée pour les animaux.

Le pain est notre subsistance, c’est ce qui nous garde en vie, un besoin de vie, de survie.

Si nous n’avons rien d’autre que du pain, nous pourrons survivre.

Ce jour de la naissance de Jésus, non seulement Dieu nous montrait qu’Il était parmi nous, mais également qu’Il était notre subsistance, notre nourriture de tous les jours qui nous maintiendrait en vie.

Dieu est venu dans ce lieu pour que nous mangions de Lui. C’est que ce que les bergers ont trouvés. Jésus dans la mangeoire. Dieu ne s’est pas révélé à des gens importants, religieux, mais à des gens simples, travailleurs, digne de confiance, courageux. Les bergers étaient dans les champs la nuit veillant sur leur troupeau car c'était la période ou les agneaux naissaient. Ils devaient accueillir les agneaux pour s'assurer qu'ils étaient en bonne santé

Qui donc pouvait  le mieux accueillir la venue au monde de Jésus l'Agneau de Dieu, si ce n'est les bergers. Dieu veille aux moindres détails.  

La parole nous parle des mages qui sont venus voir Jésus, mais ce n’était pas à ce moment là comme je l’ai expliqué dans le message de la venue des mages. Il n’était pas trois non plus, et pas rois.

Jésus a quitté sa déité, Il s’est humilié en devenant comme nous, et par sa naissance à Bethléem ; Il nous dit je suis à la maison du pain, moi le pain de vie déposé dans une mangeoire pour que vous puissiez venir, être rassasié, avoir la vie pas une monotone mais celle en abondance.

Ma vie c’est l’amour, la présence du Père en vous. Régalez vous de Ma présence, faites de moi vos délices, votre repas de touts les jours.

Mais comment mangeons-nous de Lui ? lorsque nous l’acceptons dans notre vie et chaque jour en méditant Sa parole, la digérant en la laissant agir en nous, lorsque nous passons du temps en Sa présence.

A sa venue, Jésus s’est offert dans la mangeoire, dans la maison du pain. Lui de pain de vie et à la fin de Sa vie sur terre, Il nous dit de prendre ce qu’on appelle la sainte cène en mémoire de Lui. Là encore nous trouvons le pain. Le pain qui représente son corps et le vin son sang.

Jésus nous appelle sans cesse à souper avec Lui et Lui avec nous Apocalypse 3 :20

Ce passage est souvent utilisé pour l’évangélisation, Jésus vient et frappe à la porte car Il veut souper avec nous et nous avec Lui, mais si nous regardons bien, Il s’adresse à l’église, à des chrétiens.

Nous devons venir et communier, partager avec Lui. Non seulement Jésus vient à nous, à notre rencontre mais nous devons aussi aller à Sa rencontre.

Plus nous le faisons, plus nous avons Sa vie en nous. Plus nous passons du temps en Sa présence, que nous soupons avec Lui, mangeons sa parole, plus nous porterons du fruit, car elle sera plantée, enracinée en nous.

Jésus le pain de vie donné à l’humanité à Bethléem est la source de vie, en Sa présence, nous sommes complets. Nous sommes un avec le Père.

En cette période de célébration de Sa naissance, bien que cela n’a plus ou peu de signification pour les gens. Rappelons-nous, qu’Il est venu dans cette mangeoire, pour devenir notre pain de vie, notre salut nous rendant complet et qu’Il souhaite souper avec nous.

Voulons-nous souper avec Lui ? passer du temps avec Lui ?