Le soldat, l’athlète, le laboureur

 

2 Timothée 2 : 3-10

Paul décrit la vie d’un chrétien, ses traits de caractères qui lui permettront de vivre en tant que tel.

Avant tout, il dit souffre : (sois affligé, endure avec moi) c’est un mot que nous n’aimons pas entendre.

C’est un mot que personne n’aime entendre. Ces paroles sont à l’inverse de ce que nous entendons dans le monde chrétien aujourd’hui, avec l’évangile « à l’eau de rose », nous avons oublié la vie d’un chrétien qui est comme celle de son maitre (Jean 13 : 16 ; Matthieu 10 : 24)

Le monde chrétien aujourd’hui est plus sur une vie de chantage spirituel : « Dieu tu me bénis, me rend riche, prospère. »  Et nous pensons : « si tu ne réponds pas et ne fais pas ce que je veux alors je ne te suis plus » On ne recherche plus vraiment Dieu pour qui il est mais pour ce qu’il peut nous donner.

Nous oublions que nous devons prendre notre croix, renoncer à nous-mêmes et le suivre. Matthieu 16 : 24.

Paul nous donne l’exemple du soldat, de l’athlète et du laboureur.

Nous devons suivre leur façon de faire. Ayons cette mentalité du soldat, de l’athlète, du laboureur.

Le soldat :

Un soldat ne s’implique pas dans les affaires du monde, mais dans celles de l’armée. Il apprend la rigueur, l’esprit de corps, il se contente de peu, il endure, il est discipliné et disponible. Il obéit sans discuter les ordres donnés et se concentre sur la tâche a accomplir. Il est formé par l’état qu’il sert et est équipé par lui.

Lorsqu’il s’est engagé, il s’est abandonné, il n’est pas resté dans sa zone de confort, il repousse ses limites.

Un soldat ne s’engage pas pour voir du pays, il doit être prêt à n’importe quel moment à combattre pour maintenir la paix, défendre contre les agressions extérieures, pour la liberté.

Son but n’est pas d’obtenir quelques choses pour lui-même, mais de plaire à celui qui l’a engagé. Il n’est pas irrésolu, incertain, inconstant dans ses voies.

Un commandant romain rassemblait autour de lui des hommes qui le connaissaient, l’aimaient et lui faisaient confiance, ils étaient prêts à le suivre partout.

En s’arrêtant au soldat, nous voyons l’engagement, la soumission, la fidélité, etc...

Lorsque nous avons donné notre vie à Christ, nous nous sommes engagés dans son armée et sommes devenus des soldats.

Notre objectif devrait non pas de recevoir Christ, mais de lui plaire, apprendre à le connaitre, lui faire totalement confiance en nous abandonnant à Lui et attendre ses instructions. Nous devons nous oublier et le suivre sans discuter, cela veut dire sortir de notre zone de confort.

Souvent nous restons sur ce que nous connaissons et ainsi stoppons l’œuvre de Christ, du royaume.

Nous ne faisons plus ce que nous voulons mais ce qu’Il veut, tout comme Jésus n’accomplissait que ce que Son père voulait. Jean 8 : 28 ; 4 : 34.

L’état dans lequel nous nous sommes engagés est le royaume céleste, nous sommes passés du royaume dans les ténèbres à celui de la lumière, celui des cieux. Notre roi est Dieu.

Jésus est notre chef, notre commandant. A la nouvelle naissance, nous avons revêtu notre armure. Nous ne sommes pas sauvés juste pour ne pas aller en enfer, mais pour faire avancer le royaume de Dieu sur terre.

Lorsqu’on intègre l’armée, nous changeons de vêtement, nous laissons les vêtements civils et nous prenons l’uniforme de l’armée. (Ephésiens 6 :11à 17)

C’est ce que nous lisons dans Romains 13 : 12-14

Nous devons être disponible jour et nuit pour Dieu. Être persévérant, parfois notre chair se mettra en travers, ou notre entourage, la difficulté etc… mais continuons, soyons fidèle, sachons avoir de l’endurance en acceptant toutes les situations sachant que Dieu est au contrôle Philippiens 4 : 11-13

La persécution a été promis par Jésus (Jean 16 : 33 ; Marc 10 :18-30)

Le soldat ne se pose pas la question pourquoi ? il suit l’ordre donné.

Dans notre société, soyons fermes dans ce que nous croyons, ne faisons pas de compromis, n’ayons pas honte d’être différents. Qui dit compromis, dit la mort au bout. Nous serons surement rejetés pour cela, mais Jésus l’a aussi été.

Accomplissons la volonté de Dieu avant tout.

Un soldat sait également que l’armée pourvoira pour ses besoin. Dieu fait la même chose pour nous Philippiens 4 :19

Dieu nous a donné les dons ministères pour nous équiper mais surtout Sa Parole et le St Esprit. Chaque jour alors que nous passons du temps comme un entrainement pour le soldat, le St Esprit nous équipe pour le royaume de Dieu. Dieu envoie ses anges pour nous aider également.

L’athlète :

Il doit suivre les règles pour ne pas être disqualifiés. Il sait renoncer à ce qui pourrait l’empêcher d’atteindre son but. Il est déterminé sans regarder au prix à payer, mais à la victoire finale. Parfois il peut se trouver seul à cause de son choix, se sentir différent.

Il consacre une grande partie de son temps à son entrainement, à la pratique. Il se soumet à une discipline sévère faite de sacrifice, d’entrainement quotidien long et intensif, à une hygiène de vie stricte. Il doit être motivé, persévérant pour se relever après chaque échecs, tension, fatigue.

Il met aussi son orgueil et écoute les commentaires constructifs pour progresser, il écoute attentivement son coach. Son but est d’obtenir la 1ère place pour avoir la couronne corruptible.

Il en va de même pour nous en tant que chrétien, nous devons courir, faire tous nos efforts pour atteindre le but, nous voulons la couronne incorruptible et ne pas être désapprouvé car nous n’aurons pas suivi les règles.

Nous devons nous discipliner, ne pas nous enorgueillir et être prêt à apprendre toujours plus à être à l’écoute du St Esprit, de la Parole et corriger ce qui nous empêche d’atteindre notre but, d’avancer.

Nous devons être prêt à dire non à beaucoup de choses, là encore faire taire notre chair, nos désirs contraire à Dieu, même si nous sommes sollicités par tant de choses pour nous détourner de notre objectif. Nous devons savoir dire non.

Aux yeux de l’éternité, ces distractions ne sont rien mais peuvent nous empêcher de remporter le prix. Nous n’avançons pas dans le vide mais avons l’objectif constamment devant nous.

Le laboureur :

Il travaille dur, il est diligent, il ne peut pas se permettre de procrastiner (remettre au lendemain) ni de précrastiner (se précipiter à faire les choses sans attendre)

Il est le 1er à jouir de son dur labeur, il connait sa terre, il suit le rythme des saisons, il est toujours en activité du matin au soir et parfois la nuit si besoin. Il a son amour de son travail, il sait s’adapter. Il sait préparer les sols, semer, planter et quand récolter.

La récolte ne vient pas de lui mais de la terre, des éléments. Il obtient sa récolte, sa récompense après de longues heures de travail.

C’est la même chose pour nous, nous devons travailler notre terre (nous-mêmes) ôter ce qui doit l’être.

Jésus veut que nous trouvions le temps de nous rappeler que sans Dieu nous ne pouvons rien.

Si nous laissons la Parole qui est l’eau, arroser notre être, nous pourrons jouir des fruits de notre récolte, des fruits de l’esprit en nous.

Cela nécessite que comme le laboureur nous sachons être diligent, travaillons dur sur nous-mêmes en renouvelant nos pensées pour discerner la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable, parfait Romains 12 : 2 en méditant la Parole et le St Esprit nous aide à nous défricher un champ nouveau par la repentance, afin de laisser le bon grain sortir.

Cela va surement nous faire marcher à contrecourant des autres.

Nous ne devons plus procrastiner en pensant que nous avons donné notre vie à Christ et c’est bon, mais œuvrons avec le St Esprit, faisons lui confiance ainsi nous agirons selon ses plans sans essayer de les ralentir ou de les précipiter.

Avec ces 3 exemples, nous voyons qu’être chrétien demande des sacrifices, du renoncement à soi-même, de la discipline. Nous devons sortir de notre confort, repousser nos limites alors que le St Esprit nous guidera, et que nous suivrons les instructions de Jésus.

Nous devons être fidèle, disponible, persévérer sans regarder au prix. Nous devons rester humble et être à l’écoute du St Esprit, de la Parole.

Nous devons être diligent, endurer, être disponible, nous abandonner, sortir de notre zone de confort. Nous devons plaire à Christ plus qu’au monde, faire confiance à Dieu, au St Esprit.

N’acceptons pas le compromis, mais restons focalisés sur le but, soyons enseignable.  Travaillons chaque jour au renouvellement de nos pensées par la Parole.

Ceci est bien loin de ce que nous pensons. Pour nous  un chrétien est quelqu’un qui vit sa vie et demande à Dieu  de le bénir.

Nous devons revenir à ce qu’est un chrétien « petit Christ » donc nous devons vivre comme Lui.

Ainsi Dieu pourra dire : « Entre dans la joie de ton maître. »

Contrairement à ce que nous pouvons penser, cela n’est pas difficile, tout ce que nous avons à faire est dire : « Me voici, agit st esprit, je choisis de te suivre pas seulement avec mes lèvres mais mon cœur. »

Dieu prendra soin de nous (comme l’armée prend soin de son soldat), nous prospérerons comme l’état de notre âme 3 Jean 2, nous obtiendrons notre couronne incorruptible, nous recevrons l’intelligence en toutes choses, gouterons le fruit de l’Esprit. Notre amour pour Christ est la 1ère étape.

Demandons à Dieu de renouveler en nous notre 1er amour.