JEAN 14 

V1

« Que votre cœur ne se trouble point, croyez en Dieu, croyez en moi. »

Version la passion

« Ne vous inquiétez pas et ne vous abandonnez pas à votre peur car vous avez cru en Dieu, maintenant, faites confiance et croyez en moi aussi. »

Troubler : Agiter, inquiéter, anxieux, apeurer

Jésus venait d’annoncer à ses disciples son départ, ils ne comprenaient pas, n’était-il pas celui qui allait les libérer de l’emprise de Rome, aussi Jésus leur dit de ne pas être troublé, inquiet, de ne pas laisser la peur entrer dans leur vie, mais nous voyons que c’est ce qui s’est passé.

Nous traversons des moments parfois où ne nous comprenons pas ce qui nous arrive et Jésus nous dit la même chose, de ne pas nous inquiéter, nous abandonner à la peur car nous ne savons pas ce qui va arriver, de ne pas céder à ce sentiment d’insécurité. Nous devons placer notre confiance en Dieu, en Jésus, car nous savons que Dieu a tout dans ses mains, qu’Il connait les tenants et les aboutissants de chaque situation que nous traversons. Nous pouvons nous reposer en Lui, même si nous ne connaissons, ne comprenons pas tout.  

Dieu me connait avant même que je ne sois formé Psaume 139 : 15-16 ; Job 34 :21 ; Psaume 33 : 13-15 ; Jérémie 16 :17.

Nous ne devons pas laisser la peur nous troubler, nous devons malgré les circonstances continuer à croire, avoir foi en Dieu car il est le créateur et le maître absolu de toutes choses. Il pourvoit pour nous dans tous les domaines de notre vie, et nous devons avoir foi en Jésus qui est le Messie, qui nous a sauvé et réconcilié avec le Père.

Nous sommes convaincus de la vérité de Sa parole et restons confiant dans notre relation avec Lui. S’Il dit une chose, elle s’accomplira. Nombres 23 :19 ; Hébreux 6 : 18

Nous savons que ce qu’Il dit dans Sa parole est vrai, aussi nous restons en paix en refusant de regarder aux circonstances qui peuvent être contraire.

V2

Ce passage nous parle de deux façons :

La demeure de Dieu est dans les cieux, et c’est là, où Jésus va nous préparer notre demeure céleste.  Hébreux 9 :24 ;8 :1 ; Actes 1 :11.

Dans Jean 2 :16 nous lisons que le temple de Dieu sur terre est la maison de Dieu. Dieu demeure en chacun de nous si nous l’avons accepté. 1 Corinthiens 3 :16 ; Ephésiens 2 :21-22 ; 1 Timothée 3 :15 ; Hébreux 3 : 6 ; 1 Pierre 2 :5. Le corps de Christ constitué de nombreuses nations est maintenant la maison de Dieu sur terre. Chaque croyant est cette demeure et toutes ces demeures forment le temple de Dieu, l’Eglise du Dieu vivant, la colonne et l’appui de la vérité.

Jean 14 : 23 nous donne la condition pour que Dieu demeure en nous, pour que nous soyons sa demeure.

Nous devons garder Sa Parole. Mais également retenir fermement la confiance et l’espérance jusqu’à la fin.

Jésus par sa mort et résurrection est parti nous préparer notre demeure céleste.

Sur terre, pour nous, Il a été à la croix et au travers de Sa résurrection, Il nous a rendu libre pour devenir la demeure de Dieu, le temple du Saint Esprit sur terre. 1 Corinthiens 6 : 19 ;           3 : 16 ; 2 Corinthiens 6 :16 ; Ephésiens 2 :22. Il nous a donné le repos en faisant de nous sa demeure.

V3

Nous avons également cette assurance que Dieu nous prépare une demeure dans les cieux, car Jésus viendra nous prendre en tant que Son épouse. C’est ce que signifie le mot prendre (un époux qui vient prendre son épouse)

Ce verset nous donne l’assurance du retour de Christ pour l’enlèvement, pas la seconde venue. 1 Thessaloniciens 4 :16 ; 1 Corinthiens 15 : 23 ; Philippiens 3 :21 ; Ephésiens 5 : 27 ; Colossiens 3 : 4.

A ce moment-là, il prendra tous les morts et vivants en Christ jusqu’à ce que tous reviennent avec Lui à la seconde venue pour régner et gouverner sur terre. Zacharie 14 : 5 ; Jude 14-15

V4

Pour Jésus les disciples connaissaient l’endroit où Il devait aller. Il leurs avait dit qu’il allait être crucifié et qu’il ressusciterait Mathieu 16 ;21 ; Marc 9 :31 ; Marc 10 :33

Le chemin est celui qu’Il leur avait montré tout le temps qu’Il était avec eux. Celui du don de soi, de la mort à eux-mêmes, de prendre leur croix.

V5

Thomas fut le même qui douta lorsque les disciples lui dirent qu’ils avaient vu Jésus après sa mort et résurrection Jean 20 :25.  S’il avait été avec eux, il l’aurait vu. Cela nous montre qu’il n’avait pas eu la révélation de ce que Jésus disait.

V6

Je suis le chemin : C’est l’étape pour arriver au Père

Dans ce verset, Jésus leur dit comment accéder au Père, au lieu où Il va. Au travers de lui, nous retrouvons notre communion, notre intimité avec le Père. Nous n’avons plus le voile de séparation qui a été déchiré.

Il n’y a pas d’autre chemin, Il est la porte par laquelle nous devons passer, nous marchons dans tout ce qu’Il représente, nous suivons ses pas. Nous n’avons pas besoin de quelqu’un d’autre, Il est le chemin, pas un chemin quelconque. Seul Jésus nous donne l’accès auprès du Père. Il est le seul médiateur 1 Timothée 2 :5. Il est le chemin qui nous réconcilie avec le Père Romains 5 :8

Il n’est pas une route, c’est-à-dire quelque chose de large, faite par l’homme pour accéder d’un point à un autre, mais le chemin qui est généralement étroit, sur lequel il est parfois difficile de marcher. Ceci nous rappelle la parole de Jésus. Mathieu 7 : 14

Ceci nous donne l’assurance que nous pouvons aller au Père, prier sans avoir à passer par des intermédiaires, nous le faisons au travers de Jésus.

Il est le chemin que nous devons suivre, marcher comme il a marché. En grec, ce mot signifie également la manière de se conduire, de penser, de décider.

Il est :

  • Le seul chemin vers Dieu Matthieu 7 :14 ; Jean 10 :1, 7 ; Jean 14 : 6
  • Le chemin pour s’échapper 1 Corinthiens 10 : 13
  • Le chemin vers le lieu saint Hébreux 9 : 8-15 ; 10 ; 19-23
  • Le chemin vers la vie nouvelle Hébreux 10 :20
  • Le chemin de la vérité 2 Pierre 2 :2
  • Le droit chemin 2 Pierre 2 : 15
  • Le chemin de la justice 2 Pierre 2 : 21 ; 1 Corinthiens 1 : 3

Il est le chemin et si nous le suivons, nous ne pouvons pas nous perdre.

La vérité

Jésus n’est pas une vérité quelconque, Il n’est pas une idéologie, une doctrine mais la vérité, il n’y en a pas d’autre.

Il est la vérité qui libère Jean 8 : 32-36

La vérité est ce qui est vrai, c’est la réalité absolue, véritable qui rejettent superstitions, inventions, opinions corrompues de faux enseignements.

Jésus est la vérité, c’est sa nature tout comme celle de Dieu.

De nos jours, nous acceptons les choses sans savoir si c’est la vérité, mais parce qu’elles nous conviennent ou parce que nous pensons que si la majorité l’accepte c’est que c’est vrai, et petit à petit nous perdons la vérité et croyons le mensonge, l’erreur comme étant vérité. Nous ne savons plus faire la différence.

Nous nous éloignons ainsi et nous nous enfonçons dans l’erreur sans le réaliser.

La vérité nous affranchit, elle nous rend libre, le péché n’a plus d’emprise sur nous, l’ennemi non plus. Nous sommes revenus à l’état d’Adam avant la chute.

La vérité nous donne de marcher selon la nature de Dieu, de nous développer pour atteindre l’état d’homme fait Ephésiens 4 : 13. Nous vivons dans un équilibre, enracinés en Lui Ephésiens 4 : 14. La vérité nous a rendu libre de notre nature pécheresse chaque jour alors que nous mettons en pratique la Parole et faisons taire notre chair.

La bible nous dit que Jésus est la Parole faite chair Jean 1 :14, et que la Parole est la vérité Psaume 119 :160 ; Jean 17 :17

La vérité est donc une personne Jésus, nous ne pouvons pas dissocier les deux. Tout au long de sa vie, c’est ce que Jésus a démontré Jean 5 :39

La vérité nous sanctifie, nous purifie, c’est ce que Jésus a fait à la croix et son sang continue de le faire chaque jour de notre vie.

Le voile qui nous couvre les yeux disparait car Jésus nous montre la vérité par Son Saint Esprit (l’Esprit de vérité). Nous voyons la vrai réalité des choses, des évènements.

Jésus est la vérité, nous ne pouvons pas nous égarer, nous perdre si nous le suivons.

 La vie

En grec : ZOE = la Vie éternelle

La vie réelle, véritable, une vie active et vigoureuse, vouée à Dieu, pour ceux qui ont mis leur confiance en Christ.

C’est au travers de son sacrifice que nous sommes de nouveau vivants en Dieu. 1 Timothée 6 : 12,19 ; La mort n’a plus de pouvoir sur nous 1 Corinthiens 15 : 54

La vie c’est connaitre Dieu.

Jésus est celui qui ramène l’esprit à la vie. La vie de résurrection est en nous, car Il est la vie qui est venue en nous. Jean 6 :50-51, 11 :25

Nous étions morts par le péché, mais nous sommes vivants en Christ.

Jésus est la source de la vie éternelle, mais également içi bas la vie de Dieu qui découle de notre union avec le Père au travers de Lui. Nous devons le laisser agir en nous et des fleuves d’eau vive, de résurrection se manifesteront en nous et au travers de nous, apportant la vie à notre entourage.

Il est la vie, je n’ai pas à craindre la mort car si je l’ai accepté, je vivrai éternellement en Lui ;

Jésus termine par cette déclaration : Nul ne vient au Père que par moi

Si nous voulons aller au Père, nous devons réaliser que Jésus est le chemin, la vérité, la vie, que ces trois choses sont parties intégrantes de sa nature, qu’Il a tout fait, accompli pour nous donner, redonner notre communion avec le Père.

Ce n’est pas ce que nous faisons, nos œuvres ; ni un prêtre, un pasteur, qui nous conduit au Père mais Jésus. Il a payé le prix ultime pour cela. Tout ce que nous avons à faire est de l’accepter comme sauveur et seigneur.

Notre union avec Lui nous amène près du Père, c’est ce qu’Il a accompli à la croix, notre communion avec le Père est le but.

V7

Nous devons connaitre Jésus, non pas par une connaissance intellectuelle, mais du cœur, avoir cette intimité avec Lui, ainsi nous aurons notre intimité avec le Père.

Les disciples ont vécu plusieurs années avec Jésus, par cette déclaration il leur démontre qu’ils n’ont pas à attendre, ils ont vu le Père et expérimenté sa présence au travers de Jésus, de Sa vie, Ses œuvres.

V8

Philippe lui pose une question montre nous le Père, et cela nous suffit.

Ceci nous montre encore qu’ils n’avaient pas compris ce que Jésus leurs avait enseigné. Ils demandaient à Jésus une révélation du Père. Ils avaient au moins compris que c’est tout ce dont ils avaient besoin, la révélation du Père était une force inépuisable dans leur vie.

Ils n’avaient besoin de rien d’autre. C'est aussi tout ce dont nous avons besoin. 

V9 -V11

Malgré tout le temps qu’il a passé avec ses disciples, Philippe n’a pas développé de relation avec Jésus, il n’était pas dans son intimité. Il le suivait comme nous pouvons le faire depuis que nous avons décidé de le suivre, mais nous ne savons pas vraiment qui Il est. Philippe n’est pas devenu intime avec Jésus, il n’avait pas la révélation de qui était Jésus.

Jésus lui donnait de se poser la question, s’il lui faisait confiance, était convaincu que Jésus et le Père n’était qu’un. Malgré tout ce qu’ils ont traversé ensembles, entendu et vu Jésus faire, ils n’étaient pas encore convaincus que Jésus et Dieu n’était qu’un. Jésus se met en retrait et leur montre son unité avec le Père, c’est le Père qui non seulement parle au travers de Lui, mais également agit, se manifeste.

Nous devons rechercher cette intimité, union avec le Père où ce n’est plus nous mais lui qui agit au travers de nous. C’est une prière que Jésus a adressée à son Père : Jean 17 : 21-23

V12

Jésus nous dit cette vérité intemporelle, ceux qui croient en lui, qui le suivent par la foi feront les œuvres qu’il fait. Ceci est possible car le Père agira en nous et au travers de nous. Ce n’est pas nous qui faisons les œuvres, mais le Père au travers de nous par le ST Esprit. Cela est réalisable car Jésus est reparti vers le Père.

Nous pourrons en faire de plus grandes car Jésus est reparti vers le Père et a tout accompli pour nous. Il n’y a plus de barrières. Nous pouvons tout pleinement en lui.

V13-V14

Jésus nous donne ici une promesse quoique ce soit que nous lui demandons (exigeons, réclamons, sollicitons, implorons) en son nom il le fera. Si cela n’existe pas, il le créera pour nous, il démontrera ainsi comment est son Père et le glorifiera, lui rendra les honneurs.

V15

Si nous prenons plaisir à être en sa présence, nous observerons ses commandements. Notre amour pour lui se démontrera par notre obéissance à ce qu’il nous dit dans sa parole.

V16-17

Jésus nous demande de garder ses commandements et lui de son côté demande au Père de nous aider en nous donnant le St Esprit.

Un autre : veut dire quelqu’un du même genre que Lui. Tout comme Jésus est le sauveur de la condamnation du péché, le St Esprit est celui qui nous sauve de la puissance du péché en vivant pleinement en nous.

Le mot grec utilisé ici est paráklētos, un mot technique qui pourrait être traduit par « avocat de la défense ». Cela signifie "une personne appelée à se tenir à côté de vous en tant qu'aide". Ce mot est parfois traduit par « Conseiller », « Consolateur », « Avocat », « Encourageur », « Intercesseur » ou « Aide ». Cependant, aucun de ces mots pris séparément n'est adéquat et n'explique pas le sens complet. Le mot Sauveur est un terme qui le décrit, car il dépeint le rôle du Saint-Esprit IL nous est donné pour nous protéger, nous défendre et nous sauver de nous-mêmes et de nos ennemis et nous garder sains et guéris. Il est Celui qui guide et défend, réconforte et console. Gardez à l'esprit que le Saint-Esprit est l'Esprit du Christ, notre Sauveur. Le mot araméen est paraqleta, qui est tiré de deux mots racines : (1) praq, « mettre fin, finir ou sauver » et (2) lyta, qui signifie « la malédiction ». Quelle belle image dans ce mot, le Saint-Esprit vient mettre fin à l'œuvre de la malédiction (du péché) dans nos vies et nous sauver de tous ses effets ! Paraqleta signifie "un rédempteur qui met fin à la malédiction".

Jésus annonce à ses disciples la venue du St Esprit à la pentecôte et qui ne les quittera jamais, il demeurera avec eux pour toujours. Actes 2

Il est toujours là avec nous et demeure en nous qui avons reçu Jésus comme notre sauveur et seigneur. 

Le monde ne peut pas le recevoir car ne connaissant pas Jésus, il ne peut connaitre le Saint Esprit.

V18-25

Jésus leur donne à nouveau une promesse, ils ne seront pas abandonnés, orphelins. Les disciples d’un enseignant étaient appelés ses enfants et lorsqu’il mourait, ils étaient considérés comme orphelins. Jésus leur montrait que cela n’était pas fini car il allait vivre à nouveau et eux également.

Cela s’est passé à Sa résurrection et de nombreuses fois après cela il est apparu. Il est venu dans la personne du Saint Esprit et vit en eux Romains 8 :9 et il reviendra à la seconde venue.

Tout comme il est ressuscité, nous ressusciterons en lui. Le monde ne le verra plus car c’est spirituellement que nous le verrons et le monde est charnel et non spirituel, Jésus nous dit comment nous pouvons le connaitre, en gardant Ses commandements, en les mettant en pratique.

L’amour du Père se manifestera en nous et non seulement le fils demeure en nous mais également le St Esprit et le Père. La trinité demeure en nous. 

Jésus nous dit à nouveau de garder ses paroles et de démontrer par nos actions que nous l’aimons car nous les mettons en pratique. Ceci est très important

V26

Jésus ne nous laisse pas seul, le Saint Esprit le rédempteur qui met fin à la malédiction devient notre enseignant c’est pour cela que les disciples n’étaient pas orphelins. Ils avaient tout comme nous leur enseignant.

V27-30

« Je vous laisse le don de la paix, ma paix. Pas le genre de paix fragile donnée par le monde, mais ma paix parfaite. Ne cédez pas à la peur ou ne soyez pas troublé dans vos cœurs, soyez plutôt courageux !

Cessez d’être agités, inquiets. Ne vous permettez pas d’être dans la crainte, d’être intimidés, de perdre courage et d’être perturbés

Ce sont les mêmes mots que Moïse a prononcés avant sa mort et les mots que Dieu a dit à Josué alors qu'il accomplissait le plan de sa vie, en entrant pour prendre la terre promise pour Israël. Voir Deutéronome. 31 : 8 ; Josué. 1 :8-9 ; 10 : 25. Dieu ne nous a pas donné un esprit de peur, de lâcheté. Voir aussi 2 Timothée. 1 :7.

Jésus a annoncé toutes ses choses aux disciples avant qu’elles n’arrivent afin qu’ils croient et aient confiance en Lui. Il leur annonce de nouveau qu’Il doit partir car  le prince de ce monde c’est-à-dire Satan vient, mais il n’a aucune puissance sur lui, car il ne peut rien utiliser contre lui.

Jésus n’avait aucune relation, aucun péché, aucune nature de satan en lui. Rien en lui ne pouvait permettre à satan de l’hameçonner, de mettre ses griffes sur lui ; Il n’était pas non plus sujet à la mort car il n’avait pas de péché

A la chute d’Adam et Eve, satan a gagné une pseudo souveraineté sur l’homme sur le principe de la possession et du consentement d'un agent responsable. Dieu le reconnaît et décide de permettre à satan de se vaincre lui-même en lui faisant tuer une victime innocente sur laquelle il n'avait aucun droit, c’est ce qu’il a fait lorsqu'il a infligé la mort à christ, au travers de cet acte, il a perdu toutes ses revendications, droits et pseudo autorité et son droit à la liberté. Il a perdu le droit d'infliger la mort à tous ceux qui deviennent la propriété du Christ en vertu de sa rédemption pour eux.

Nous devons nous rappeler que satan ne peut pas nous toucher non plus si nous n’avons rien qui lui permettent de mettre ses griffes sur nous.

Démontrer son amour pour le Père au monde, a été le leitmotiv de Jésus sur terre révélé par son sacrifice et tout ce qu’il a accompli.

L’amour pour le Père par le fils est le moteur de la vie de Jésus sur terre et devrait être le nôtre.