le-bon-samaritain

Le bon samaritain

Luc 10:30-37

Cette parabole vient en réponse à la question du docteur de la loi V29: "Qui est mon prochain?"

Jésus nous montre par là que notre prochain est celui qui est dans le besoin et que nous avons l'opportunité d'aider.

V30

Nous ne savons pas qui est cet homme. Il peut s'agir de n'importe qui. La seule chose que nous connaissons à son sujet, est qu'il est descendu de Jérusalem (lieu d'adoration) pour aller à Jéricho (ville maudite par Josué)

Cette parabole est une illustration de la chute d'Adam et de la restauration de l'humanité. La chute d'Adam illustrée par la descente de Jérusalem (ville de paix, d'amour, de communion, d'adoration) à Jéricho (Ville de malédiction)

L'homme en péchant contre Dieu est descendu de son bonheur, sa tranquillité avec Dieu et sa conscience. Il a perdu sa communion avec Dieu pour se retrouver dans un état de malédiction, de condamnation, de vie selon sa chair.

L'homme tomba entre les mains des voleurs

Ce chemin que l'homme prit, était appelé le chemin de sang car ce dernier fut versé de nombreuses fois par les voleurs.

Adam tomba entre les mains de Satan, du péché. Satan est venu pour voler, détruire et tuer.

Les voleurs firent quatre choses

Ils le dépouillèrent de ses vêtements

Adam perdit son vêtement de gloire, de justice lors de sa chute.

L'homme fut dénudé, il n'avait plus rien pour se couvrir; tout comme Adam réalisa qu'il était nu. Il était exposé à la loi, la justice et la colère de Dieu.

Ils le ruèrent de coups

C'est ce que font généralement les voleurs.

Le péché, la transgression ruèrent Adam de coups. Il fut meurtri de la tête aux pieds. Il eut ainsi que l'humanité avec lui, à subir le châtiment de son péché qui occasionne des blessures, des meurtrissures.

Ils s'en allèrent

Une fois qu'ils ont obtenu ce qu'ils voulaient, ils ne se sont plus inquiétés de cet homme. Le péché fait la même chose. Lorsque nous tombons dedans, nous en subissons les conséquences et cela est bien égal à Satan de nous voir souffrir. Il est là autour de nous près à surgir tout comme ces voleurs. Une fois la proie entre ses mains, il la laisse jusqu'au prochain tour.

Ils le laissèrent à demi mort

Il était entre la vie et la mort. Le péché a fait la même chose pour l'homme.

Dans le naturel, l'homme est mort à cause du péché. Son corps a cette mort car "le salaire du péché c'est la mort."

Dans le spirituel, l'âme est morte dans les offenses, les transgressions alors que la personne vit sur terre dans son corps.

Le fait qu'il soit à demi-mort, nous montre que l'homme n'est pas irrécupérable pour la grâce de Dieu.

V 31

Le sacrificateur => un prêtre passait par là. C'est le chemin qu'il utilisait pour aller exercer son ministère à Jérusalem ou en revenir.

Il passa outre cet homme, peut être pensait il qu'il était mort. Il ne voulait donc pas se souiller  et briser la loi. Nombre 19:16. Cela démontre un manque de compassion et une dureté de coeur.

Ce sacrificateur allait faire son devoir envers Dieu, mais il oubliait son devoir envers son prochain. Il n'accomplissait qu'une partie des commandements de Dieu.

Le sacrificateur représente la loi morale.

V32

Le lévite=> le regarda mais n'aida pas cet homme. Il fit comme le sacrificateur.

Le lévite représente la loi cérémoniale.

Les deux hommes représentent la loi de Moïse. Cela nous montre que la loi ne peut rien pour la chute de l'homme. Elle ne permet aucun écart, elle doit être appliquée comme elle est. Elle ne peut donner aucun soulagement, ne peut nous "revêtir de la robe de justice" car elle est la connaissance du péché.

La loi laisse l'homme aussi dénudé qu'au départ, elle ne peut guérir les blessures, les meurtrissures. Il n'y a aucune pitié, aucun pardon, aucune justification.

Le fait d'y obéir, n'amène aucun réconfort. Elle ne peut donner la vie à un homme à demi-mort, car elle est la lettre qui tue. 2 Corinthiens 3v6

V33

Le samaritain=> Jésus. Il n'était pas un samaritain de naissance, mais les juifs l'appelèrent ainsi Jean 8 :48

Les juifs haïssaient les samaritains

C'est cet homme qui eut de la compassion. Nous voyons en lui, l'image de Jésus qui agit avec compassion face à une âme meurtrie, blessée, à demi-morte.

 V34

Il n'éteint pas le lumignon qui fume. C'est le ministère de Jésus et de tous ceux qui veulent le suivre:

  • Panser les plaies
  • Guérir les coeurs brisés
  • Restaurer l'âme.

Il utilisa de l'huile et du vin

L'huile parle de la grâce de l'Esprit de Dieu. Tout comme l'huile dans le naturel a des vertus guérissantes, rafraichissantes, une douce odeur, utilisée comme un baume, la grâce de Dieu est un baume et a ses vertus pour l'âme pécheresse.

Le vin parle du sang de Christ qui purifie la conscience, lave de toutes souillures, guérit les coeurs brisés, les âmes meurtries. Le sang de Christ apporte la paix, la joie. C'est la doctrine de l'Evangile, la justification par Christ, le pardon et lorsque le vin est appliqué sur les pensées,la tristesse, le deuil se change en joie et en bonheur.

Il versa l'huile et le vin

Démontre la plénitude, l'abondance du sang de Christ et les richesses de sa grâce.

Les juifs mélangeaient souvent l'huile et le vin pour la guérison des blessures.

Il le mit sur sa propre monture.

Cela parle du cheval blanc (Apocalypse 6:2) Le cheval à cause de sa force, sa rapidité, son utilité dans la bataille et blanc à cause de la pureté de la doctrine, la joie et la paix que cela procurent et la victoire.

C'est la monture de Christ qui montre sa gloire et sur laquelle il fait monter son peuple afin qu'il soit hors de portée des démons et des hommes.

Il le conduisit à l'hôtellerie.

C'est une image de l'Eglise de Christ. Là, l'Evangile guide, dirige, et porte l'âme. Les chrétiens ne sont que des pèlerins sur cette terre, leur demeure est là haut. C'est une des raisons pour laquelle l'Eglise est comparée à une hôtellerie. Là, ils peuvent se rafraîchir, se reposer mais pas s'éterniser et y vivre exclusivement. L'hôtellerie a toute la nourriture, le confort, la sécurité nécessaire Cela devrait être de même pour l'Eglise.

Il prit soin de lui

Il le revêtit de la robe de justice, le nourrit, lui donne de l'amour, des promesses, la grâce et la protection, le préserva de tout mal.

V35

Il le laissa entre de bonnes mains.

C'est ce que Christ fait pour nous, non pas qu'il nous abandonne, mais il nous apprend à vivre par la foi en lui.

Il prit deux deniers et les donna à l'hôtelier.

Cela rappelle la rançon payée par un Israélite.Exode 30 :12-13 Cette somme équivalait à deux journées de travail. L'hôtelier était bien payé. Les deux deniers parlent également de l'ancienne et nouvelle alliance toutes deux inspirées par Dieu.

Ces deux deniers sont donnés au ministère (l'hôtelier) afin qu'il nourrisse et prenne soin de  son Eglise. Le rôle du ministère (l'hôtelier) est de gérer les biens de l'hôtellerie (l'Eglise), de prendre soin des voyageurs, de les nourrir et les accueillir dans l'hôtellerie

L'hôtelier devait faire tout cela pour l'homme qui lui fut confié. C'est l'oeuvre du ministère. Il doit nourrir l'âme par des paroles de foi et une doctrine solide. Il doit être fidèle dans l'exercice de son ministère, veiller sur ceux qui lui sont confiés avec respect et en parlant avec sagesse.

Ceux qui exercent le ministère, se dépensent sans compter dans la prière, la recherche des écritures, le partage de la parole, l'exercice des dons. Ils ne regardent pas à la perte de leur réputation, leur santé et parfois même de leur vie.

Lors du retour de Christ, ces enfants recevront la récompense pour leurs actions.

V36-37

Le prochain est celui qui a montré de la miséricorde. En l'occurrence, le samaritain, un non juif, un ennemi pour tous les juifs.

Jésus démontre également par là, que la nation importe peu. Ce qui compte, ce n'est pas d'être né parmi le peuple élu pour hériter de la vie éternelle, mais d'agir avec bienveillance, compassion, bonté, amour envers une autre personne même si c'est notre ennemi. Ainsi nous serons le prochain de l'âme blessée, meurtrie et nous pourrons l'aimer comme nous-mêmes.

Nous accomplirons de cette façon les commandements de Dieu

 

banniere