shavouot

 

Shavouot (la pentecôte)

 

La pentecôte c’est l’alliance que Dieu a conclu avec son peuple. C’est pour cela que nous devons la fêter.

 L’origine de Shavouot, de la pentecôte:

 

Pentecôte => SHAVOUOTH => semaines. Elle se situe 50 jours après Pessa’h (la pâque) SHAVOUOTH => Sheba’oth=> sheba=> sept.

50 Symbolise la capacité de transcender tous les détails et d’entrer dans un niveau plus élevé. Il permet d’aller au-delà des détails et de les fusionner en une seule unité, un ensemble. Il élève à une plus haute destinée même si nous venons d’origine humble. c'est également le chiffre du Saint Esprit

Il symbolise le fait de dépasser son passé, de rassembler tous les détails de notre expérience, et d’arriver au point où nous allons nous élevér au dessus d'eux et devenir plus grand.

49+1 le décompte s’appelle la période de l’Omer.

C’est le décompte de la période de la transformationnationale. D'esclave en Egypte, ils deviennent une nation. 

Il comptait 50 jours au lendemain de Pessah avant de réaliser une nouvelle offrande.

7 Semaines après la pâque. C’est pour cela que Shavouot est appelé la fête des semaines.

C’est une des 3 fêtes de pèlerinage que tout israélite avait obligation de célébrer à perpétuité.

Dans l’ancien testament, Shavouot est la dernière  des grandes fêtes  de l’année.

Elle est aussi appelée la fête de la moisson.

Elle revêt un aspect spirituel et agraire. => C’est Dieu qui nous donne la nourriture de l’âme et du corps.

C’est la signature de Dieu de son œuvre de Salut.

La pentecôte au début était une fête agraire dans laquelle les fermiers venaient exprimer leur joie et leur reconnaissance envers Dieu.

Ils offraient les prémices de leur récolte et 2 pains cuits avec du levain, la seule fois ou le levain est utilisé dans une offrande présentée devant l’autel à Dieu, en signe de gratitude car c’est Dieu qui donne la pluie de première et l’arrière-saison permettant la récolte. Les prêtres les bénissaient et les agitaient  Exode 23: 16 ; 34:22 ; Nombre 28:26

Dès le 2ème siècle avant J.C la pentecôte est devenue la fête du don de la Torah à Moïse, de l’alliance entre le Seigneur et Israël au mont Sinaï Exode 19 :1,16 et 24

Pour le peuple d’Israël c’est l’alliance du peuple choisi au Sinaï avec Dieu, c’est le choix de Yahve pour le peuple élu, il est venu offrir Sa loi au travers de son chef Moïse.

C’est la fête de la révélation. La loi écrite sur des pierres.

Le don de la Torah est un évènement marquant pour la destinée, la foi d’Israël :

  •       Le monothéisme (les nations autour avaient plusieurs dieux)
  •       La justice
  •       La responsabilité (ils étaient responsables devant Dieu de leurs actes)

Aucun symbole n’est manifesté dans cette fête car rien ne doit distraire du point central : la Torah. 

La révélation de la Torah est comme une union nuptiale, car Dieu offre une connexion éternelle avec Lui.

La Torah est le symbole d’un lien fort entre Dieu et son peuple, c’est le don qui permet de concrétiser leur relation avec Lui.

En l’étudiant ils établissent une connexion avec Dieu, ils forgent une relation d’amour, c’est un moyen pour eux de voir dans le surnaturel de Dieu.

Ils sont submergés de reconnaissance envers Dieu, et savent que la qualité de leur relation avec Dieu dépend des efforts qu’ils mettront en cela.

Il existe une coutume qui fait que la nuit est consacrée à lire la Torah, à l’étudier c’est « Tikkoun Leil Shavouot » => le perfectionnement individuel de la nuit de Shavouot.

Cette coutume vient de ce que apparemment les enfants d’Israël s’étaient assoupis à la veille de recevoir la Torah et avaient du mal à se réveiller le jour J. Dieu est descendu sur la montagne pour offrir la Torah mais ils n’étaient pas au rendez-vous. Ainsi en faisant cette veillée, ils sont sûrs d’être au rendez-vous.

Certains sont des amoureux fous de la Torah, ils l’étudient sans cesse.

Le matin le livre de Ruth est lu. Ruth une non juive qui aimait sa belle-mère et Dieu et qui se convertit au Judaïsme. D’elle est né Boaz l’ancêtre de David qui naquit à Shavouot et  mourut le même jour  70 ans plus tard.

Lorsque Dieu donna la Torah ce n’était pas qu’au peuple juif car d’autres personnes étaient avec eux.  Deutéronome 23 :14-15

A Shavouot le peuple juif prend des laitages en référence au cantique des cantiques. 4 :11

Lait => Halav =>  40  (guématria)

  •        40 jours est le temps que Moïse passa sur le mont Sinaï pour recevoir la Torah
  •       40 jours pour le pardon des péchés d’Israël à cause du veau d’or.
  •       40 Jours à nouveau pour revenir avec les tables de la loi.

Tout comme le lait à la capacité de subvenir aux besoins nutritifs d’une personne, la Torah procure la nourriture spirituelle nécessaire à l’âme humaine.

 

La pentecôte pour les chrétiens.

  1.  Un chrétien doit il célébrer la pentecôte ainsi que les fêtes juives ?

Les premiers chrétiens le faisaient.

C’est sous l’empereur romain Constantin et ses successeurs que cela fut interdit à partir de 325 après Jésus Christ. Au concile de Nicée le 20 mai 325. C’est aussi à ce moment-là que fut décidé que le dimanche deviendrait le jour du Seigneur. Le dimanche à l’époque était le jour d’adoration du soleil pour beaucoup de peuples et Constantin en était un adorateur.

Toutes les fêtes chrétiennes que nous connaissons aujourd’hui ont été mises afin de ne pas correspondre aux fêtes juives.

Les chrétiens abandonnent peu à peu la signification des fêtes de l’Eternel et perdent ainsi leurs racines juives.

 C’est à ce moment là  que l’appellation « ancien et  nouveau testament » comme nous le connaissons maintenant devient officiel et que l’on enseigne que l’ancien testament était pour les juifs et le nouveau pour les chrétiens, donc que nous n’avons pas besoin de nous  référer à l’ancien car l’Eglise a remplacé Israël devant Dieu.

Ceci est un mensonge de l’ennemi. Dieu a permis que Son peuple soit aveuglé pour un temps afin que l’Eglise puisse entrer dans Son plan rédempteur.

C’est également à cette période que l’antisémitisme est entré dans l’Eglise. Au concile de Nicée, ils ont reconnu les juifs comme étant responsable de la mort de Christ et donc qu’ils n’avaient rien à faire avec eux car Dieu les avaient rejetés. Ce qui est faux, nous sommes tous responsables de la mort de Christ, car il est mort pour les péchés de tous et de chacun individuellement.

 Il est impératif de revenir à la source des écritures, si nous voulons la puissance, nous ne pouvons pas faire de compromis.  

       2. Que signifie pleinement  la pentecôte pour les chrétiens ?

 C’est la naissance de l’Eglise, c’est l’alliance avec Dieu.

 C’est la révélation de la loi écrite dans le cœur au travers du don du St Esprit.

 Tout comme le peuple d’Israël présentait les prémices en signe de reconnaissance à Dieu,

 Le jour de la pentecôte, les 120 étaient les prémices de l’église primitive qui présenta également les prémices de sa récolte à Dieu => les 3 milles âmes sauvées lors du sermon de Pierre.

Il y avait les deux pains  =>  Les juifs, les chrétiens qui ont reçu la vie éternelle et sont devenus un dans le Messie Jésus, à la naissance de l’église primitive.

Le levain est un type de fausse doctrines et traditions des hommes qui a amené l’église primitive dans le légalisme et l’impuissance, comme nous l’avons vu plus haut.

 A la pentecôte les cieux s’ouvrent pour :

  •       Révéler la Parole
  •       Libérer la puissance de l’Esprit.

Actes 2:2

Dans la chambre haute, un bruit tel un vent impétueux.

 Vent => RUHA=> en hébreux => souffle

Vent => Pneuma=> en grec => esprit.

 

Genèse 1 v 2

 

L’esprit (Ruha) de Dieu planait sur les eaux

Jean 3 v 8

Le vent (Pneuma) souffle ou Il veut.

Un vent impétueux c’est un souffle violent et rapide qui se répand se manifeste, ici dans la chambre haute.

Les langues semblables à des langues de feu.

 Le feu symbolise :

  •  La présence de Dieu. Car Dieu est un feu dévorant Deut 4 : 24 ; 9 :3, Héb 12 :29
  • La puissance de son amour.

Les langues de feu => Elles sont tombées sur chacun pour brûler leurs faux raisonnement, leurs idées préconçues, elles sont le don fait à chacun d’eux pour les rendre apte à annoncer avec une langue de feu (feu dévorant, un zèle) l’évangile à tout homme.

Genèse 11 :5-9

 

A la tour de Babel, Dieu donna la diversité des langues.

A la pentecôte il donna des langues que tous pouvaient comprendre.

Les peuples divisés par leur langage se retrouvèrent unis lorsque le St Esprit s’est manifesté. Contrairement à Babel ou les hommes voulaient être aussi grand que Dieu et la diversité des langues les sépara.

Au début, il y avait 1 seule langue (la céleste, le langage d’Adam)  => Babel (plusieurs langues) => 1 seule langue (la céleste)

Le baptême du Saint Esprit est appelé les prémices de l’Esprit.

Romains 8 :23

« Et ce n’est pas elle seulement mais nous aussi, qui avons les prémices de l’Esprit nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps. »

C’est seulement un acompte de la mesure de l’Esprit en Nous. C’est une 1ere mesure de notre héritage.

Le baptême du Saint Esprit est la deuxième partie de notre héritage. 

La première partie est  le salut => le pardon des péchés. Mais cela n’a pas touché notre âme profondément.  Nous devons diminuer afin qu’Il croisse en nous.

C’est le commencement d’un long chemin intérieur vers la perfection.

Il est le commencement de notre croissance spirituelle.

A notre salut Dieu nous a fait sortir d’Egypte. Puis : 

Dieu commence le processus de faire sortir l’Egypte de nous.

Pour cela nous avons besoin du Saint Esprit pour nous révéler la Vérité. 

Le baptême nous donne de réaliser que nous avons besoin de la puissance et du caractère de Christ, si nous voulons accomplir sa volonté.

Le St Esprit nous purifie et renouvelle notre esprit qui est la source de nos conversations et de notre comportement dans la vie de tous les jours.

Le St Esprit c’est :

L’Esprit de Vérité. Jean 14 :17. 16 :13. 1 Jean 4 :6

Le sceau de Dieu en nous.

 Ephésiens 1 : 13

En Lui vous avez cru et vous avez été scellés du St Esprit qui avait été promis.

 Notre consolateur => PARAKLETOS= Quelqu’un appelé à nos côtés pour nous secourir. Il nous secourt dans notre ignorance et notre faiblesse.  Jean 14 : 16

 L’esprit du Père : Matthieu 10 : 20

L’esprit du Fils : Galates 4 : 6

Le gage de notre héritage, 

 

Ephésiens 1 : 14

Lequel est un gage de notre héritage, pour la rédemption de ceux que Dieu s’est acquis, pour célébrer sa gloire.

Gage => ARRABON (grec) => le premier paiement, la garantie, la preuve, le témoignage.

Une des manifestations de l’esprit est le parler en langues.

Le parler en langues contribue à l’œuvre du St esprit, à l’unité spirituelle.

Le parler en langues nous édifie. Lorsque je parle en langues mon esprit est au repos, je suis détendu, rafraîchi. L’Esprit coule en parfaite communion avec Dieu.

C’est le moyen de prière le plus puissant pour renouveler notre intelligence

Le parler en langues nous donne d’être toujours éveillé à l’Esprit en nous, nous sommes de plus en plus conscients de l’Esprit de Dieu.

Plus nous parlons en langues, plus les émotions qui se dégagent de nous sont constructives, plus nous sommes édifiés, construits.

Il nous donne de glorifier Dieu.

Parler en langues c’est prier dans l’Esprit.

Romains 8 :26-27

« De même aussi l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables. Et celui qui sonde les cœurs connait la pensée de l’Esprit parce que c’est selon Dieu qu’il intercède en faveur des saints.»

Dieu ne violera pas notre volonté, il nous faut le désirer, le pratiquer. Plus nous le parlons, plus l’Esprit prend sa place en nous et plus nous sommes en communion avec Dieu.

Parfois nous pensons que nous disons n’importe quoi et nous arrêtons car notre intelligence ne le comprend pas. C’est tout à fait normal, c’est le langage de l’Esprit donc c’est avec l’Esprit et non l’intelligence que cela se comprend.

Prenons la décision que bien que nous ne comprenons pas, nous faisons pleinement confiance à Dieu, nous nous abandonnons dans ses mains et continuons d’exercer le don qu’il nous a donné.

Parfois on pense dire toujours la même chose, mais plus nous le parlerons plus il se développera. Quand nous avons appris à parler, au début nous disions toujours les mêmes mots puis au fur et à mesure d’autres se sont rajoutés. C’est pareil, dans l’Esprit.

Nous pouvons le parler à tout instant. Il n’y a pas de lieu précis.

Nous pouvons parfois avoir la signification de ce que nous disons en demandant à Dieu le don d’interprétation. A ce moment-là, le parler en langues suivi de l’interprétation servira à édifier les autres. 1 Corinthiens 14 :5

Le parler en langues n’est qu’une partie de la manifestation de l’Esprit en nous, nous devons aspirer aux dons, à la plénitude de l’Esprit en nous.

Nous avons aussi le chant dans l’Esprit, c’est un chant pour Dieu. Certains peuvent être prophétique d’autres sont simplement des chants pour Dieu, que lui seul comprend.

Nous pouvons tout comme pour le parler en langues, le faire à tout instant, dès que nous avons une mélodie en nous, chantons dans l’Esprit.

Pour chanter dans l’Esprit, il suffit juste de suivre la mélodie que nous entendons.

Parfois nous bloquons car nous ne comprenons pas, mais nous raisonnons de trop, nous laissons trop notre esprit cartésien prendre le dessus. Nous devons accepter que les choses de l’Esprit ne puissent pas être comprises, raisonnées avec notre intellect.

Abandonnons nous dans l’Esprit, entrons pleinement dans la dimension de l’Esprit.

Le fait de ne pas parler en langues, ou chanter ne veut pas dire que nous n’avons pas le St Esprit en nous, mais il nous manque une dimension. C’est à nous de la demander.

Lors de notre pentecôte, nous n’avons reçu qu’une mesure de l’Esprit, mais alors que nous le laissons entrer dans les différentes parties de notre être (chambre intérieure) cette mesure grandit en nous et nous amène à la stature parfaite de Christ.

Vivons notre pentecôte tous les jours afin d’avoir la plénitude de l’Esprit en nous. Sans cesse dans notre vie une nouvelle révélation se manifeste, nous montrant que nous devons nous engager de plus en plus, nous soumettre de plus en plus à Lui. 

Proverbes 4 :18

Le sentier des justes est comme la lumière resplendissante, dont l’éclat va croissant jusqu’au milieu du jour

Tout comme le peuple d’Israël a reçu la Torah pour l’amener dans une intimité plus grande avec Dieu, nous avons la parole qui nous révèle Dieu et nous rapproche de lui.

Les juifs avaient la loi écrite sur des pierres, et nous l’avons écrite dans nos cœurs par le Saint esprit, c’est cela aussi la pentecôte.

Cette fête n’a pas de fin si nous laissons l’Esprit agir en nous à chaque instant de notre vie.

Cessons d’être cérébrale, de vouloir tout analyser et soyons comme des enfants, abandonnons nous à l’œuvre de l’Esprit en nous.

Dieu nous a fait un cadeau extraordinaire, Le St Esprit allons-nous ouvrir et profiter pleinement de son cadeau ou allons-nous le laisser de côté car nous avons peur de l’utiliser car nous ne le comprenons pas.

Le St Esprit est une personne au même titre que Dieu, Jésus car il est une partie de la trinité, si nous ne voulons pas l’accepter, nous manquons une dimension de la trinité.

Cette partie de la trinité, il est le seul à pouvoir nous la révéler. A nous de décider si nous voulons la plénitude de Dieu en nous ou juste une partie.

Nous pouvons avoir chaque jour notre pentecôte, le choix est nôtre.

Rappelons-nous que Dieu nous a donné le Saint esprit afin que nous ne soyons pas orphelins et pour nous transformer à Son image. Réclamons le baptême de feu comme les pour les disciples et Il nous le donnera.