perle

 

 

La perle de grand prix

 

Qui est cette perle de grand prix ?

Matthieu 13 : 45-46

Jésus dans ce court passage, nous parle du royaume des cieux qui est semblable à un marchand, dans tout ce chapitre Il parle du royaume des cieux et de séparation entre le bon et le mauvais.

Le royaume des cieux est celui de Christ.

Marchand : Vient du grec EMPOROS : Marchand, voyageur venant de loin

Cherche : DZAYTHEO : Chercher jusqu’à ce qu’on trouver, vouloir absolument trouver

Ce marchand est tellement en recherche qu’il trouve une perle de grand prix.

Il a trouvé une perle et la reconnu à sa juste valeur, il sait le prix que cela coûte. Il va devoir vendre tous ses biens pour l’obtenir.

Il a fait le point et à décider  de vendre tout afin de l’avoir.

La perle à cette époque n’était pas une perle de culture, mais un joyau précieux, réservé aux nobles. Elle coutait énormément.

Il est dit qu’un général finança sa campagne militaire avec une perle de la boucle d’oreille de sa mère.

En 37 avant Jésus Christ, Cléopâtre fit un pari avec Antoine, Elle lui dit qu’elle pouvait engloutir un repas de 10 millions de sesterces ce qui équivaut en 2009 à environ 10 millions d’euros. Celui-ci releva le pari pensant que ce n’était pas possible.

Elle lui offrit un 1er service qui était un festin en lui-même, puis au second service. Ses serviteurs lui amenèrent  une coupe avec du vinaigre dont l’acidité dissous les perles. Elle détacha une perle de ces boucles et la plongea dans cette coupe, lorsque celle-ci fut dissout elle l’avala. Antoine réalisa qu’il avait perdu son pari.

Ceci nous montre que ce n’est pas n’importe quelle perle dont il est parlé.

 La perle naturelle est façonnée par Dieu, sans intervention humaine ; un parasite, souvent un grain de sable ou un morceau de nourriture vient se loger dans ce qu’on appelle le manteau du mollusque ce qui irrite la chair, le mollusque va alors sécréter la nacre pour se protéger, des couches successives vont alors se former et cela pendant plusieurs années.

Dans le symbolisme, la nacre est utilisée pour l’âme d’un voile tendre qui adoucit les aspérités de la personnalité, et prémunir des difficultés de l’exitence, des blessures de cœur.

La perle de culture est faite par l’homme, elle est faite en 12 ou 24 mois mais elle est vide et pas solide et contrairement à la perle véritable elle ne reflète pas la lumière et n’a pas de beauté en elle-même, ni même de valeur inestimable.

Certains pensent que Jésus est cette perle, seulement pour moi il y a un souci, car le marchand vend tout ce qu’il a, alors que le salut est gratuit, on le reçoit par la foi. Ce marchand a tout vendu

De grand prix : POLOOTEEMOS : Précieux, valeur inestimable.

Vendre: PIPRASKO : Vendre , se donner, s’abandonner totalement à la volonté d’un autre.

Acheter : AGORADZO : racheter.

Ce marchand, voyageur vient d’un pays éloigné pour trouver la perle de grand prix et est prêt à tout abandonner pour racheter cette perle.

Vous me direz si Jésus n’est pas la perle de grand prix, qui est donc cette perle ?

Nous sommes cette perle de grand prix. Dieu nous a voulu et donna ce qu’il avait de plus précieux.

Le marchand, c’est Jésus. Il est venu du pays céleste pour trouver la perle de grand prix (nous) et il s’est abandonné à la volonté de son père en donnant sa vie pour nous racheter.

Nous sommes cette perle de grand prix, qui reflète sa lumière, sa beauté.  Il ne recherche pas une perle de culture, faite, façonnée par les hommes.

Nous ne sommes pas des perles de cultures copiant les autres, essayant d’entrer dans le moule car alors nous ne pourrons pas refléter la gloire, la lumière et beauté de Dieu. A la moindre difficulté, nous nous casserons en morceau.

Les difficultés de la vie, ont façonné cette nacre qui nous a rendu unique, aucune perle est identique à une autre contrairement aux perles de culture.

Cessons de nous comparer aux autres, nous n’avons rien à prouver, nous avons de la valeur.

Dieu sait que nous faisons des erreurs, que nous péchons et il continue à nous aimer. Nous apprenons de nos erreurs et laissons la nacre se faire en nous, cela prend parfois du temps mais à la fin cela en vaut la peine. Dieu rassemblera toutes ses perles de grand prix qui reflèteront Sa gloire.

Dieu a déjà vu ce que nous valons, nous sommes précieux pour lui au point qu’il donna son bien le plus cher. Cessons de vouloir lui prouver notre valeur. Il l’a connait bien mieux que nous.

Cessons de nous sentir inférieur, incapable,mais laissons Dieu révéler sa perle de grand prix au monde, ne restons pas enfermé dans nos coquilles.

Dieu nous aime et nous aimera toujours malgré nos échecs ; Reconnaissons les et revenons à lui , le laissant nous façonner. Continuons à  nous sanctifier et marchons dans l’obéissance à sa parole.

Nous sommes sa perle de grand prix.